Ta Nehisi Coates: «Le racisme est bien plus ancien que le capitalisme»

Par

L’écrivain afro-américain d’Une colère noire, qui vient de passer un an en France, livre à Mediapart son point de vue sur les différences de nature du racisme aux États-Unis et dans l’Hexagone, ainsi que sur les militantismes anti-discriminations qui émergent dans les deux pays. À ses yeux, « le fait d’avoir un Afro-Américain dans le siège du pilote a fait resurgir un racisme latent, un racisme qui n’est ni nouveau ni pire qu’avant ». Premier chapitre d’une série de trois émissions pour favoriser l’échange d’idées sur la question raciale.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le premier chapitre de cette série est un entretien avec l’essayiste Ta Nehisi Coates. Tant dans son ouvrage, Une colère noire (Autrement, 2016) que dans ses articles pour le mensuel The Atlantic, Ta Nehisi Coates écrit sur sa vie et ses expériences de Noir américain, sur la communauté afro-américaine et sur la présidence de Barack Obama, premier Afro-Américain jamais élu à ce poste. Nous l’avons rencontré à New York, fin juin.