Au détour des livres

Retrouvez notre série rassemblant des chroniques sur des livres – fiction, essais, poésie, BD, jeunesse, etc. – qui ont inspiré l’équipe de Mediapart en 2021.

La divine (et dernière) comédie d’Oscar Wilde

Par
wilde-couverture

Cent vingt et un ans après sa mort, dans d’atroces souffrances et l’indifférence absolue, Wilde s’étale toujours en tête de gondole, que ce soit par ses œuvres, ou par celles parlant de lui. Auteur, critique, esthète, il aurait sans doute aimé ce roman graphique contant les trois dernières années de sa vie, sous l’encre sépia de Javier De Isusi.

Jonathan Coe et Billy Wilder, ou la mélancolie joyeuse

Par
Jonathan Coe. © Joel Saget/AFP Jonathan Coe. © Joel Saget/AFP

Avec « Billy Wilder et moi », l’écrivain britannique nous entraîne sur le tournage de « Fedora », avant-dernier film du réalisateur hollywoodien. L’occasion d’évoquer le parcours de ce dernier avec humour, élégance et gravité, tout en donnant une furieuse envie de retourner au cinéma. 

« Tomino la maudite » ou la fabrique du monstre japonais

Par
 © Tomino No Jigoku 2014, 2016 Maruo Suehiro / KADOKAWA CORPORATION 2021 Casterman © Tomino No Jigoku 2014, 2016 Maruo Suehiro / KADOKAWA CORPORATION 2021 Casterman

Un maître du manga macabre décrit une société à la dérive à travers les yeux de deux enfants qui vivent dans une baraque de phénomènes de foire. On pourrait avoir envie de détourner les yeux. Ce serait passer à côté d’une œuvre radicale mais empreinte de grâce et hantée par les figures religieuses.

« Les Filles du coin » : exister, mais pas trop

Par

La riche enquête sur les jeunes filles en milieu rural de la sociologue Yaëlle Amsellem-Mainguy explore l’ordinaire de leurs occupations, la construction de leur intimité dans un petit monde où tout se sait, et les ressorts de leur effacement social. 

Quand parlent les tatouages

Par Laura Seigneur

Pour l’Américaine Lisa Barretta, les dessins et la position sur le corps des tatouages peuvent bouleverser nos énergies et modifier notre vie. Sans suivre forcément ses préceptes, son ouvrage « Dans la peau. Le sens caché des tatouages » livre des significations inattendues.

Derf Backderf : de la lutte contre la guerre du Vietnam aux violences policières d’aujourd’hui

Par
Extrait de "Kent State, quatre morts dans l'Ohio" de Derf Backderf (septembre 2020). © Éditions Çà et là Extrait de "Kent State, quatre morts dans l'Ohio" de Derf Backderf (septembre 2020). © Éditions Çà et là

Dans un roman graphique à mi-chemin entre documentaire historique et enquête journalistique, Derf Backderf revient sur la mort de quatre jeunes manifestants à l’université d’État de Kent (États-Unis, Ohio), « Kent State », lors d’un rassemblement contre la guerre du Vietnam en 1970. Une puissante dénonciation des violences étatiques et de l’actuelle militarisation des forces de l’ordre.

Anaïs Nin, sur un océan de désir et de couleurs

Par
 © Léonie Bischoff / Casterman © Léonie Bischoff / Casterman

Le roman graphique de Léonie Bischoff fait découvrir l’écrivaine, rendue célèbre par son journal intime à la liberté rayonnante, à une période charnière de son parcours. La douceur des crayons de couleur n’efface pas la fougue et la flamboyance.

Claude McKay : races, classes et genre dans le Marseille halluciné des années 1930

Par
 © Claude McKay © (Héliotropismes) © Claude McKay © (Héliotropismes)

« Romance in Marseille », écrit en 1933, vient d’être publié pour la première fois. Dans la suite de son livre majeur, « Banjo », l’auteur jamaïcain décrit la vie de ces noirs venus d’Afrique, des États-Unis, de la Caraïbe, éblouis par « le port de rêve », ses bouges, ses filles et ses fêtes. C’est dans ce Marseille disparu que McKay explore la condition noire, l’injustice sociale et la sexualité.

« Les Autres Américains » révèlent la face sombre de l’Amérique

Par

En explorant l’immigration aux États-Unis, la romancière Laila Lalami parvient, dans « Les Autres Américains », à questionner notre rapport à l’Autre, au racisme et à nos racines. Le mythe du melting-pot est démonté avec brio par l’autrice.

Le charme discret de l’élite bien née

Par
capture-d-e-cran-2021-07-07-a-09-55-10

L’historien Jean-Noël Jeanneney et l’éditeur Ivan Nabokov, dans leurs mémoires respectifs, offrent une plongée en apnée au plus proche et profond d’un XXe siècle révolu. Portraits en pied, art du détail qui tue, morceaux de bravoure garantis.

Betty, les pieds dans la terre, nous sauve de la boue du monde

Par

Dans son livre « Betty », l’autrice américaine Tiffany McDaniel raconte une généalogie de femmes meurtries par les violences sexuelles. Comme seuls remèdes : la beauté absolue de la nature, les racines indiennes et l’écriture.

Filippo Brunelleschi, « starchitecte » avant l’heure

Par

Une évocation de la vie de Brunelleschi, bâtisseur de la Florence bouillonnante du Quattrocento (dont limposant dôme de la cathédrale), pose la question de lauteur en architecture.

« Il est où le patron ? » : du sexisme en milieu paysan

Par
Il est où le patron ? © Marabout Il est où le patron ? © Marabout

Il n'y a certainement pas de patron dans cette bande dessinée rageuse et authentique. Mais de la sororité, des actions émancipatrices... et la figure tutélaire d'Anne Sylvestre.