Procès Bastamag: Bolloré ne veut pas entendre parler de la Socfin en Afrique

Par

Quatre journalistes de Bastamag, deux responsables de site et deux blogueurs se sont retrouvés jeudi sur le banc des accusés, poursuivis pour diffamation par le groupe Bolloré pour avoir écrit et relayé une enquête parlant de l’accaparement des terres. Leurs avocats dénoncent une intimidation judiciaire contre la presse.

Au Cambodge, les Bunongs luttent pour leurs terres contre Vincent Bolloré

Par
Les deux concessions détenues par la Socfin-KCD dans le Mondolkiri © Eléonore Sok-Halkovich Les deux concessions détenues par la Socfin-KCD dans le Mondolkiri © Eléonore Sok-Halkovich

Depuis l’implantation de la culture de l’hévéa, le mode de vie des Bunongs a été totalement déstabilisé. Des villageois demandent au milliardaire français la restitution de leurs terres devant le tribunal de grande instance de Nanterre et se battent pour la préservation de leurs ressources et de leur culture.

Bolloré attaqué en France pour ses plantations au Cambodge

Par

Une cinquantaine de riverains cambodgiens d'une plantation d'hévéas appartenant au groupe Bolloré ont assigné l'entreprise devant le tribunal de grande instance de Nanterre. Lui reprochant des violations des droits de l'homme et du droit de l'environnement, ils demandent chacun plusieurs dizaines de milliers d'euros. 

L'associé de Bolloré poursuivi pour évasion fiscale en Belgique

Par

Responsable de la partie plantation du groupe, Hubert Fabri est poursuivi par la justice belge pour évasion fiscale, blanchiment et faux. Le procès doit s’ouvrir en novembre. Une deuxième enquête est ouverte pour faits de corruption.

Accaparement des terres : nouvelles actions contre Bolloré

Par

Au Cameroun, des paysans et des villageois ont bloqué cette semaine des plantations détenues en partie par le groupe Bolloré. Ils attendent depuis 2013 que leurs revendications soient entendues. Le groupe se retranche derrière son statut d'actionnaire minoritaire. Et les opposants sont toujours attaqués en justice.

Des collectifs africains dénoncent le pillage du groupe Bolloré

Par

Voici une nouvelle façon de «lire» Mediapart : écouter la lecture d'un article, chez soi (via son ordinateur) ou à l'extérieur (via les podcasts) lors de vos déplacements. La lecture est confiée à un comédien, Arnaud Romain, auteur d'une vingtaine de pièces pour France Inter

Au Sénégal, un gigantesque projet de biocarburant dégénère en piège mortel

Par

Pour la première fois au Sénégal, l'accaparement de 20.000 hectares de terres agricoles au profit d'un groupe italien a fait deux morts et des dizaines de blessés. Ce projet de production de biocarburants provoque un conflit à Fanaye, dans le nord du pays, sur fond de tensions électorales à trois mois du scrutin présidentiel.

La ruée sur les terres du Sud, le rapport accusateur que vous n'avez pas lu

Par
La Banque mondiale doit publier depuis décembre 2009 un rapport sur la course aux terres agricoles dans les pays du Sud. Mais le texte dénoncerait l'attitude de bon nombre d'investisseurs étrangers en Afrique, qui ne se préoccupent pas du développement des pays d'accueil.

Posséder la terre: l'enjeu des nouveaux conflits avec le Sud

Par
C'était à la mi-juin, au Pérou : les Indiens d'Amazonie obtenaient gain de cause, après deux mois de blocages et de violences. Les décrets qui devaient faciliter l'exploitation de leur forêt par des compagnies étrangères ont été suspendus. Ce conflit très médiatisé n'est pas un cas isolé. Du Canada aux Philippines, passant par le Botswana, des populations isolées s'opposent à l'arrivée de groupes miniers ou pétroliers. Etat des lieux d'un phénomène, qui devrait encore s'intensifier à cause de la crise économique, préviennent les Nations unies. Premier volet d'une série consacrée au retour au premier plan des conflits fonciers sur la planète. [Photo: un enfant bushman au Botswana. ©Fiona Watson/Survival.]

De Schutter (ONU): «La terre est devenue une ressource rare»

Par
Que faire face à la razzia des pays riches, sur les terres agricoles des Etats les plus pauvres? Comment encadrer cet «accaparement des terres», identifié par la FAO comme la marque d’un «néo-colonialisme agraire»? Dans un entretien accordé à Mediapart, Olivier de Schutter, successeur de Jean Ziegler au poste de rapporteur spécial des Nations unies pour le droit à l’alimentation, défend la mise en place de nouveaux régimes de propriété des terres dans les pays d’Afrique.

Tous les articles