Hollande nomme Cazeneuve, raide et fidèle, à Matignon

Comme Manuel Valls, il passe de Beauvau à Matignon, la loyauté à François Hollande en plus. Le président sortant a fait le choix d’un fidèle qui porte le bilan du quinquennat sur la lutte antiterroriste et la limitation des libertés publiques, mais aussi la tache de la mort de Rémi Fraisse.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Il y a trois ans, il disait qu’il était devenu ministre « comme un jaune d’œuf sur une toile cirée ». L'expression, dont il use couramment, le résume bien : elle présente bien, mais sans qu'on en saisisse le sens profond. Depuis, Bernard Cazeneuve est devenu l’un des hommes clés du quinquennat de François Hollande, jusqu’à être nommé mardi à Matignon pour cinq mois. Respecté au gouvernement et dans la majorité, il porte aussi le bilan contrasté de son passage à l’Intérieur, entaché par la mort de Rémi Fraisse et marqué par les débats sur la limitation des libertés publiques au nom de la lutte antiterroriste et les violences policières lors des manifestations contre la loi sur le travail.