Fichage ethnique au PSG: les politiques s’indignent, la justice saisie

À la suite de nos révélations sur le fichage ethnique des futurs espoirs du Paris Saint-Germain, la ministre des sports a menacé de prendre des sanctions contre le club de football. Et plusieurs associations antiracistes ont annoncé avoir porté l’affaire en justice.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

De 2013 à 2018, le centre de formation du Paris Saint-Germain a fiché des adolescents selon leur couleur de peau. Le non-recrutement d’un jeune joueur noir en 2014, en raison de son « origine », a suscité un scandale au sein du club de football. Mais la direction a réussi à enterrer l’affaire et cette politique s’est poursuivie jusqu'au printemps dernier. Dans la foulée des révélations de Mediapart issues des Football Leaks, le PSG a indiqué avoir diligenté une enquête interne et promet de partager « dès la semaine prochaine avec les instances et autorités de tutelle » ses résultats.