Au procès Benalla, une vidéo policière qui brûle les doigts

Par

Personne ne savait que la vidéo diffusée par LREM et l’Élysée, pour aider Alexandre Benalla, avait été extraite illégalement de la vidéosurveillance policière, jurent les prévenus et le témoin Ismaël Emelien au tribunal correctionnel de Paris.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Il est 20 h 35, ce lundi 27 septembre, quand débute l’audition d’Ismaël Emelien. L’ancien conseiller spécial d’Emmanuel Macron à l’Élysée pour « la stratégie, l’opinion et la communication digitale » patientait sagement dans la salle des témoins du tribunal depuis 13 h 30. C’est Alexandre Benalla qui l’a fait citer pour sa défense.