Loi sur le travail: la mobilisation s'amplifie

Bien décidés à empêcher le gouvernement de présenter son projet de loi sur le travail au Parlement, des manifestants ont défilé partout en France pour demander le retrait du texte. Selon les organisateurs, plus d'un million de syndicalistes, étudiants et simples citoyens se sont déplacés. Ils donnent déjà rendez-vous les 5 et 9 avril pour de nouveaux défilés.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

 « Le temps est pourri, et la loi travail aussi ! » Scandé à pleins poumons par quelques dizaines de manifestants, drapeau du mouvement des Jeunes communistes en main, le slogan s’élève alors que l’averse qui accompagne les manifestants parisiens depuis le milieu de la journée se mue petit à petit en déluge. Quelques mètres derrière, Jean-Claude Mailly, le secrétaire général de FO, ouvre le carré de tête officiel de la manifestation cheveux trempés, aux côtés d’un Philippe Martinez, patron de la CGT, engoncé dans une capuche. Et derrière eux, des milliers et des milliers de personnes ont parcouru l’Est parisien pour cette mobilisation prévue par les syndicats depuis plusieurs semaines, et à laquelle tous les opposants à la loi sur le travail se sont invités.