Dossier Foot et discriminations: notre dossier

Parmi les joueurs, entraîneurs, présidents de clubs, les préjugés raciaux et les discriminations sont nombreux, et ne donnent généralement lieu ni à condamnation ni à sanction.

Du racisme dans le foot? Et puis quoi encore!

Karim Benzema estime ne pas avoir été sélectionné en équipe de France en raison de ses origines ? Tout le monde lui tombe dessus. Si la question se pose, c'est pourtant bien qu'au-delà de son cas, les préjugés raciaux et les discriminations sont monnaie courante dans le football français. 

Quotas dans le foot: la ministre des sports dénonce des «propos d'un autre âge»

Discriminations

La ministre des sports Valérie Fourneyron annonce à Mediapart qu’elle saisit les instances dirigeantes du football français sur les propos du président du syndicat des clubs professionnels, Jean-Pierre Louvel, qui a reconnu l’existence de « quotas tacites ». « Ce sont des propos qui tombent sans ambiguïté sous le coup de la loi », dit-elle.

Football: un haut dirigeant relance l'affaire des quotas

Discriminations

Deux ans après nos premières révélations, l'un des plus hauts dirigeants du football français, Jean-Pierre Louvel, président de l’Union des clubs professionnels de football, reconnaît dans un livre que les quotas ethniques ou religieux existent bel et bien dans les clubs. « Le nier serait absurde », affirme-t-il. L'ancienne ministre des sports, Chantal Jouanno, se dit « choquée ».

Willy Sagnol ravive les préjugés racistes du football français

Discriminations

Willy Sagnol, l'entraîneur des Girondins de Bordeaux, loue la « puissance » des footballeurs africains, mais regrette leur manque d'« intelligence » et de « discipline » ? Les instances du football français se taisent ou plaident la maladresse. Comme d'habitude.  

Business, Afrique et préjugés : le Paris Football Club dans la tourmente

France

Dans l'ombre du PSG, un projet de deuxième grand club de foot à Paris se construit. Mais le changement d'actionnariat du PFC se fait dans la tourmente : le porteur du projet, Jean-Marc Guillou, est accusé de vouloir se faire un maximum d'argent sur le dos de jeunes footballeurs africains. La Mairie de Paris, qui subventionne le club, est prise à partie.

Quotas dans le foot: la FFF se déshonore

France

Après avoir nié, après avoir menti puis promis des sanctions, voici donc la fin du scandale des quotas discriminatoires: un simple avertissement pour le directeur technique national François Blaquart. Une mise à pied de six jours pour André Prévosto, le bras droit du président de la Fédération française de football (photo). Et puis c'est tout. Les hommes qui voulaient discriminer des enfants de 12 ans parce qu'ils avaient une origine étrangère s'en sortent sans dommages. Incompréhensible. Parti pris.

Braouezec sur l'affaire des quotas: «Une responsabilité du politique»

France

Ce week-end, Laurent Blanc présente ses «excuses» à la France entière, pour son rôle dans l'affaire des quotas. Dans un entretien à Mediapart, Patrick Braouezec, qui a piloté la commission d'enquête interne à la Fédération française de football, estime que les phrases les plus «terribles» ont été prononcées par le sélectionneur.

Laurent Blanc: ce que la ministre ne veut pas entendre

France

La ministre des sports a pris grand soin, mardi, de dédouaner le sélectionneur de l'équipe de France. Selon elle, «aucun fait ne permet de dire que Laurent Blanc cautionnerait des orientations discriminatoires». C'est pourtant tout le contraire qui apparaît à entendre la réunion du 8 novembre 2010. Mediapart a choisi de publier des extraits sonores de cette réunion qui viennent démentir les arguments de Chantal Jouanno. $(function () { $('.ligne object').attr('width', '200').attr('height', '20'); }); (Erick Mombaerts, Laurent Blanc, François Blaquart)

Willy Sagnol: «l'avantage du joueur typique africain...»

Billet de blog

Mediapart, le foot et les belles âmes

Billet de blog

L’affaire des quotas: triplement inqualifiable

Billet de blog

Affaire des quotas: un bilan

Billet de blog

Les mots dont souffre le football français

Billet de blog

La façade lézardée du football français

Billet de blog

Des quotas qui excluent les territoires défavorisés

Billet de blog

Le foot et les rêves d'enfants

Billet de blog

Les journalistes n'ont pas de «taupes»

Billet de blog

Décryptage du verbatim ou comment sauver le soldat Blanc

Billet de blog

La DTN au White Spirit

Billet de blog

Soutien à Mohamed Belkacemi

Billet de blog

Le nuancier footballistique

Billet de blog

Le racisme aux USA, en France et ailleurs

Billet de blog

Sport: le discours ethniciste n'est plus tabou

Billet de blog

Trop de noirs dans le foot?

Billet de blog

Le racisme ordinaire : ses dits et non-dits

Billet de blog

Tous les articles

Le rapport de la FFF en intégralité: la confirmation des informations de Mediapart

France

Le rapport intégral de la commission d'enquête de la Fédération française de football, révélé par leparisien.fr, valide l'ensemble des informations de Mediapart: le principe d'une mise en place de quotas discriminatoires dans les centres de formation de la FFF , sur des critères d'origine et d'apparence physique, a bien été approuvé par plusieurs responsables.

Quotas dans le foot: la vérité au mot près

France

Le sélectionneur Laurent Blanc dément en bloc avoir évoqué avec d'autres responsables du foot français la mise en place de politiques discriminatoires et de quotas dans la formation et la sélection des joueurs.Voilà pourtant ce que lui et ses collègues disaient lors d'une réunion officielle, le 8 novembre 2010:Laurent Blanc: Qu'est-ce qu'il y a actuellement comme grands, costauds, puissants ? Les blacks (...) Je crois qu'il faut recentrer, surtout pour des garçons de 13-14 ans, 12-13 ans, avoir d'autres critères, modifiés avec notre propre culture (...) Les Espagnols, ils m'ont dit: “Nous, on n'a pas de problème. Nous, des blacks, on n'en a pas”.»Erick Mombaerts: Est-ce qu'on s'attelle au problème et on limite l'entrée du nombre de gamins qui peuvent changer de nationalité?Laurent Blanc: Moi j'y suis tout à fait favorable.François Blaquart: On peut s'organiser, en non-dit, sur une espèce de quota. Mais il ne faut pas que ce soit dit.Erick Mombaerts: Donc il faut 30% ? (...) Il y a bien des clubs comme Lyon qui le font dans leur centre de formation.Francis Smerecki: Je dis: première chose, c'est discriminatoire.

Discrimination dans le football: ce que Mediapart a dit à la commission d'enquête

France

Mediapart a été auditionné, dimanche 8 mai à la mi-journée, par la commission d'enquête de la Fédération française de football (FFF), mise en place dès nos premières révélations dans l'affaire des quotas. Nos informations étant à l'origine de ses investigations, nous lui avons expliqué à la fois nos intentions éditoriales et nos méthodes professionnelles, tout en respectant le secret des sources.

Les petits calculs de la DTN sur l'origine des joueurs

France

A la veille des révélations de Mediapart, un travail d'étiquetage avait déjà démarré à la Fédération française de football. Pour étayer leur théorie sur le trop-plein de gamins dits «binationaux», des cadres de la direction technique nationale avaient commencé à bricoler, dans leur coin, des statistiques sur l'origine étrangère présumée des principaux jeunes joueurs français.

Après Blanc et Blaquart, les mensonges de Duchaussoy

France

Fernand Duchaussoy s'enfonce tout seul. Lors de sa conférence de presse du 29 avril, il déclarait n'être au courant de rien. Il nous apprend à présent, au détour d'un communiqué, qu'il avait été informé, dès la veille, du contenu de cette réunion par son plus proche conseiller. Un mensonge qui ne peut que faire douter de sa sincérité.

Quotas: la FFF avait été alertée

France

Mohamed Belkacemi, l'homme qui a enregistré la réunion du 8 novembre 2010 de la Direction technique nationale (DTN) de la Fédération française de football (FFF), au cœur de l'affaire des quotas discriminatoires révélée par Mediapart, avait confié une copie de l'enregistrement dans les jours qui ont suivi à un haut responsable de la FFF, selon des informations recueillies de sources concordantes. Révélations.

La binationalité: vrai phénomène, faux problème

France

Laurent Blanc et des dirigeants du football n'ont qu'un mot à la bouche: la binationalité. C'est pour contrer la règle internationale de libre choix que la Direction technique nationale a voulu mettre en place des quotas discriminatoires envers certains Français. Pour la ministre Chantal Jouanno ou les joueurs Lilian Thuram et Vikash Dhorasso, cet argument ne tient pas. Explications.

Foot français: les dirigeants veulent moins de noirs et d'arabes

International

Moins de noirs et moins d'arabes sur les terrains de foot ! Plusieurs dirigeants de la Direction technique nationale de la Fédération française de football, dont le sélectionneur des Bleus, Laurent Blanc, ont approuvé dans le plus grand secret, fin 2010, le principe de quotas discriminatoires officieux dans les centres de formation et les écoles de foot du pays. Objectif: limiter le nombre de joueurs français de type africains et nord-africains. Notre enquête.