Notre dossier: l'incendie de Lubrizol

« Il n’y a pas de raison de s’inquiéter outre mesure. » Jeudi 26 septembre, quelques heures après l’incendie de l’usine chimique Lubrizol, classée Seveso seuil haut, à Rouen, Christophe Castaner se voulait rassurant. Depuis, le manque d'informations fiables suscite une inquiétude majeure sur les conséquences de cet accident industriel.

Lubrizol: discrète mais influente, une entreprise qui pèse à Rouen

Par Manuel Sanson (Le Poulpe)
Rassemblement à Rouen, 1er octobre 2019. © PP Rassemblement à Rouen, 1er octobre 2019. © PP

La société Lubrizol France, dont le siège social est à Rouen, n’est pas qu’un site industriel à hauts risques. C’est aussi une prospère entreprise de culture américaine, qui irrigue le bassin industriel rouennais avec le soutien des élus locaux.

A Rouen, la préfecture sous-estime la pollution à l’amiante

Par et Manuel Sanson (Le Poulpe)
Une vue aérienne de l'usine Lubrizol. © Sdis 76 Une vue aérienne de l'usine Lubrizol. © Sdis 76

Le préfet de Seine-Maritime et la ministre de la santé assurent que l’incendie de Lubrizol à Rouen ne cause pas de risque d’amiante. Mais l’État interprète mal ses propres chiffres et en ignore d’autres.

Lubrizol: l’accident et sa pollution changent de dimension

Par

Alors que le premier bilan officiel de l’incendie indiquait que 5 262 tonnes de produits avaient été « impactées » par l’incendie, ce sont potentiellement plusieurs milliers de tonnes supplémentaires de marchandises qui ont brûlé dans l’entrepôt de Normandie Logistique. La déréglementation du droit environnemental est en cause. Et personne ne sait dire quelles matières et quelles quantités ont brûlé.

Lubrizol: l’opposition dénonce les failles gouvernementales

La polémique enfle sur la gestion de la catastrophe de l’usine Lubrizol, à Rouen, par le gouvernement. Les écologistes, la gauche et la droite dénoncent la « légèreté », voire la « faute de l’État », et réclament la mise en place d’une commission d’enquête parlementaire plutôt qu’une simple « mission d’information ».

A Rouen, la colère des habitants face à l’opacité de l’Etat

Par
Rassemblement à Rouen, 1er octobre 2019. © PP Rassemblement à Rouen, 1er octobre 2019. © PP

Mardi 1er octobre, plusieurs milliers de Rouennais se sont rassemblés pour réclamer des réponses sur la pollution provoquée par l’incendie de Lubrizol. Le préfet de Seine-Maritime a de nouveau répondu par le mépris : il n’était pas présent pour recevoir les représentants des manifestants. 

Lubrizol: les désordres du gouvernement

Par et
Incendie de l’usine Lubrizol, le 26 septembre. © Reuters Incendie de l’usine Lubrizol, le 26 septembre. © Reuters

À force de ne vouloir inquiéter personne, le gouvernement et la préfecture de Seine-Maritime ont fini par paniquer tout le monde à Rouen et dans la région. Près d’une semaine après l’incendie de l’usine chimique de Lubrizol, les premières données sont désormais publiques. Mais elles restent difficiles à analyser.

Incendie de Rouen: Lubrizol, une usine toxique et opaque

Par
L’incendie de l'usine Lubrizol, le 26 septembre 2019. © Reuters L’incendie de l'usine Lubrizol, le 26 septembre 2019. © Reuters

L’usine d’huiles et de solvants, qui a brûlé à Rouen le 26 septembre, contient des produits « très dangereux pour l’environnement », selon des rapports de l’inspection des installations classées consultés par Mediapart. En 2016, elle pointait les risques de « formation de substances toxiques » en cas d’incendie.

Incendie de Lubrizol à Rouen: la préfecture maintient qu’il n’y a pas de danger

Par
 © REUTERS/Pascal Rossignol © REUTERS/Pascal Rossignol

De nouveaux résultats d’analyses ont été rendus publics samedi en fin de journée. Dans l’air ou sur les suies, la préfecture indique qu’aucun risque n’est à signaler. Deux jours après l’incendie, les habitants sont pourtant loin d’être rassurés. Une manifestation est prévue mardi à Rouen.

L’incendie d’une usine Seveso à Rouen fait craindre une pollution toxique

Par et La Rédaction Du Poulpe (Rouen)
Le panache de fumée vu depuis le quartier du Mont-Fortin, au-dessus de la gare de Rouen. © PB Le panache de fumée vu depuis le quartier du Mont-Fortin, au-dessus de la gare de Rouen. © PB

Un vaste incendie s’est déclaré dans la nuit de mercredi à jeudi sur le site de l’usine Lubrizol. Le panache de fumée a atteint 22 km de long. L’incendie est maîtrisé mais devrait prendre plusieurs jours pour être éteint. La préfecture se veut rassurante mais n’a que peu d’éléments concrets pour appuyer ses dires.