Dossier Présidentielle 2022. La campagne de Valérie Pécresse

Valérie Pécresse au Zénith de Paris, le 13 février 2022. © Francois Pauletto / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP

La droite traditionnelle peut-elle survivre à une troisième défaite de suite à l’élection présidentielle ? Valérie Pécresse, présidente de la région Île-de-France, désignée candidate LR au terme d’un congrès contesté, tente d’incarner une alternative libérale à Emmanuel Macron, quitte à reprendre les mots de l’extrême droite.

Macron ou l’abstention : pour s’éviter un psychodrame, LR ne tranche pas

Valérie Pécresse au siège de LR, le lundi 11 avril 2022 à Paris. © Photo Alain Jocard / AFP
Au lendemain de la lourde défaite de Valérie Pécresse, le parti Les Républicains s’est accordé sur une consigne de vote ambiguë en vue du second tour. En interne, plusieurs lignes s’opposent quant au positionnement à adopter vis-à-vis d’Emmanuel Macron. 

Derrière Valérie Pécresse, la débâcle historique d’un « parti de gouvernement »

Droite

Valérie Pecresse quitte la tribune après sa déclaration à l’issue du 1er tour de l’élection présidentielle, le 10 avril 2022. © Photo Eric Tschaen / REA
La candidate LR est arrivée en cinquième position à l’élection présidentielle, recueillant 5 % des voix. Une lourde défaite qui interroge sur l’avenir de la droite traditionnelle, menacée d’implosion. Déjà, dimanche soir, s’esquissaient des stratégies opposées en vue du second tour.

Valérie Pécresse, victime et complice de la dérive de son camp

Droite

Valérie Pécresse entre le député Éric Ciotti et Gérard Larcher, le président du Sénat, à un de ses meetings, le 3 avril 2022 à Paris. © Photo Sébastien Calvet / Mediapart
Par-delà les errements tactiques, les difficultés de la campagne de Valérie Pécresse sont à comprendre à la lumière des dernières années. Affolée par la montée de l’extrême droite, concurrencée par l’émergence d’Emmanuel Macron, la droite LR a cédé à la radicalisation pour sauver, à court terme, sa petite boutique. Une stratégie en forme d’impasse.

Valérie Pécresse, l’autre candidate qui aime les cabinets de conseil

Droite

À la tête de la première région de France, la candidate LR a attribué au moins 12 millions d’euros de marchés publics à différents cabinets privés. Une de ces sociétés, EY, s'est imposée depuis 2018 comme un partenaire privilégié de la Région Île-de-France. Plusieurs proches de Valérie Pécresse sont d'anciens consultants.

À Paris, Valérie Pécresse veut sauver l’honneur

Droite

La candidate LR a tenu son dernier grand raout de campagne, dimanche à Paris. L’occasion de mobiliser son camp autour de ses fondamentaux et d’une ode à la fidélité. Dans les esprits flottait pourtant le spectre d’une défaite imminente.

Roubaix : le coup de com’ grossier de Valérie Pécresse

Droite

En déplacement dans le Nord, Valérie Pécresse a dénoncé une « librairie islamiste » et promis sa fermeture si elle est élue présidente. Une séquence montée à la hâte, devant une boutique mise en cause sur M6. « Qu'est-ce que j'ai fait pour subir ça ? », réagit la gérante.

Macron recycle le programme Pécresse : son énième baiser de la mort à LR

Droite

En siphonnant, lors de la présentation de son projet, les mots et les propositions de son opposition de droite, Emmanuel Macron a réduit à néant l’espace politique de Valérie Pécresse. Autour de la candidate LR, on cherche la parade. En se demandant si elle existe.

Valérie Pécresse tourne le dos aux quartiers populaires

Droite

Valérie Pécresse lors de son meeting à Meaux, le 16 mars 2022. © Photo Alain Jocard / AFP
Détruire et reconstruire pour diminuer le nombre de pauvres : Valérie Pécresse a présenté, mercredi à Meaux, une vision classique à droite de la politique de la ville. Comme d’autres avant elle, la candidate LR résume les quartiers populaires à des « zones de non-France » qu’il faut « nettoyer ». 

Tous les articles

Autour de Valérie Pécresse, la « déprime généralisée »

Droite

Brièvement revigorée en décembre, la droite d’opposition attaque la dernière ligne droite de la présidentielle sans grand espoir. Au sein de l’équipe de campagne, plusieurs élus racontent leur « chemin de croix » et pointent du doigt les erreurs de Valérie Pécresse et de son premier cercle, jugé omniprésent.

En politique étrangère, Valérie Pécresse préfère la continuité à l’originalité

2022 : Quel rôle pour la France dans le monde ? (3/3)

Au fil de la campagne, la candidate LR a précisé sa doctrine diplomatique. En dépit des tentations pro-russes d’une partie de son camp, elle est restée fidèle à sa ligne pro-européenne, et inscrit ses pas dans ceux des précédents chefs de l’État…, dont Emmanuel Macron.

Entre Macron et Pécresse, cette droite qui se cherche encore

Politique

À quarante jours du premier tour, les équipes d’Emmanuel Macron et de Valérie Pécresse se disputent le créneau de la droite « modérée » à coups de ralliements d’élus, de propositions et de déplacements ciblés. Des deux côtés, on s’en persuade : cet électorat sera l’une des clés du scrutin.

La grande migration vers Macron des élus LR de Marseille

Droite

Alors que le président de la République a fait de Marseille un de ses points d’appui en vue d’un deuxième mandat, Renaud Muselier a annoncé son ralliement dimanche 27 février, après beaucoup d’autres élus LR. Martine Vassal comme Jean-Claude Gaudin s’interrogent.

L’équipe d’Éric Ciotti derrière l’adhésion de Clovis, le chien « militant » des LR

Droite

Le propriétaire du chien qui a adhéré à LR juste avant la primaire interne est… un des plus proches conseillers d’Éric Ciotti, selon des informations de Mediapart. Le député des Alpes-Maritimes se dit « furieux » contre son collaborateur.

Candidature de Valérie Pécresse : la primaire était pipée

Droite

De nouveaux éléments jettent le discrédit sur l’investiture de Valérie Pécresse comme candidate du parti Les Républicains. Des centaines de faux adhérents ont gonflé les rangs du parti juste avant le congrès, révèle « Libération » : ressortissants étrangers ne parlant pas le français, personnes décédées…

Meyer Habib, l’ombre encombrante de la campagne Pécresse

Droite

Vendredi 11 février, Meyer Habib a reçu à l’Assemblée nationale un élu israélien d’extrême droite, homophobe revendiqué et anti-Arabes affirmé. Depuis quelques semaines, le député UDI participe à l’élaboration du programme diplomatique de Valérie Pécresse. 

Pécresse au Zénith : un meeting raté et des emprunts à l’extrême droite

Droite

La candidate Les Républicains espérait faire de son premier grand meeting le véritable lancement de sa campagne présidentielle. Laborieux dans la forme, son discours a surtout été l’occasion de clins d'œil aux idées d’extrême droite.