L’impensé colonial du nouvel empire chinois

Par

Depuis sa décision d’intégrer, à la fin des années 1970, le système capitaliste global, le Parti communiste chinois n’a plus de communiste que le nom. Il bâtit désormais sa légitimité sur un récit nationaliste construit à la fin du XIXe siècle sous influence occidentale.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est un rituel qui revient à chaque grande réunion politique en Chine. En mars, lors de la session parlementaire annuelle – cette année, ce fut deux mois plus tard en raison de la pandémie de Covid-19 – ou tous les cinq ans à l’occasion des congrès du Parti communiste chinois (PCC).