Le butin caché du clan Bongo éclabousse Chirac et Sarkozy

Par

Un câble diplomatique américain, révélé par Wikileaks, évoque des soupçons de détournements de fonds de l'ancien président du Gabon, Omar Bongo, dont une partie aurait profité à des politiques français, notamment Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La politique française est rattrapée par un spectre, celui del'ancien président du Gabon, Omar Bongo, décédé en juin 2009. Un câblediplomatique américain, révélé par Wikileaks et publié, mercredi 29 décembre,sur le site du quotidien espagnol El Pais,évoque des soupçons de détournements de fonds du clan Bongo dont une partieaurait profité à des politiques français, notamment à l'ancien présidentfrançais, Jacques Chirac, et à l'actuel hôte de l'Elysée, Nicolas Sarkozy.