Notre dossier sur le Brexit

Les dirigeants européens et Theresa May sont tombés d'accord, mercredi 10 avril, sur un report de la sortie du Royaume-Uni de l'UE pouvant aller jusqu'au 31 octobre. Retrouvez nos analyses, entretiens et reportages sur l'après-23 juin 2016.

Brexit: et maintenant, Theresa May propose un second référendum

Par
Theresa May, après le sommet européen, le 11 avril 2019. © Reuters Theresa May, après le sommet européen, le 11 avril 2019. © Reuters

La première ministre britannique a eu une idée : si les élus de la Chambre des communes approuvent le projet de loi sur le Brexit début juin, ils pourront ensuite se prononcer en faveur de la tenue d’un second référendum. Mais à Westminster et dans le reste du pays, plus personne ne prête attention à ce que dit la cheffe du gouvernement.

Royaume-Uni: Nigel Farage refuse de faire la lumière sur le financement de son Parti du Brexit

Par Amandine Alexandre
Nigel Farage lors d'un meeting du Parti du Brexit le 15 mai 2019 à Merthyr Tydfil, au Pays de Galles. © Reuters/Rebecca Naden Nigel Farage lors d'un meeting du Parti du Brexit le 15 mai 2019 à Merthyr Tydfil, au Pays de Galles. © Reuters/Rebecca Naden

Le Parti du Brexit, emmené par l’eurodéputé d’extrême droite Nigel Farage, semble porté par une solide dynamique à l’approche des européennes, qui se déroulent dès jeudi au Royaume-Uni. Mais la frustration d’une partie de l’électorat britannique face à l’enlisement du Brexit n’est pas la seule raison de cet apparent succès. Depuis 2016, Nigel Farage bénéficie du soutien financier d’un personnage très controversé, Arron Banks.

Entre Londres et Cambridge: mon village à l’heure brexiteuse

Par
À Widdington dans l’Essex, avril 2019. © AP À Widdington dans l’Essex, avril 2019. © AP

À Widdington, bourg privilégié de l’Essex, la classe moyenne supérieure anglaise donne le tournis. Métaphore de la division du royaume, cette petite société rumine le Brexit – dont le report au maximum fin octobre 2019 a été validé à Bruxelles – avec des arguments passionnés, passionnants, irréconciliables.

Malgré le Brexit, la participation des Britanniques aux européennes devient un scénario crédible

Par
Emmanuel Macron et Theresa May à l’Élysée, le 9 avril 2019. © Reuters/Philippe Wojazer Emmanuel Macron et Theresa May à l’Élysée, le 9 avril 2019. © Reuters/Philippe Wojazer

Avant le sommet européen de mercredi, les 27 semblaient vouloir opter pour un nouveau report, afin d’éviter le risque d'un no deal avec Londres. Ce qui obligerait les Britanniques à participer aux européennes…

Brexit: le chaos permanent de l’après-23 juin 2016

Par
Theresa May le 14 mars 2019 à Londres. © Reuters Theresa May le 14 mars 2019 à Londres. © Reuters

Des conservateurs assoiffés de pouvoir, des erreurs lourdes commises par Theresa May dans la négociation avec Bruxelles, des parlementaires et des fonctionnaires incapables de tirer les leçons du séisme nommé Brexit… Retour sur bientôt trois ans de marasme politique.

Brexit: May évoque enfin sa démission, pour sauver son projet d’accord

Par
Theresa May au parlement le 27 mars 2019 © Reuters / Parlement britannique. Theresa May au parlement le 27 mars 2019 © Reuters / Parlement britannique.

Theresa May a mis mercredi sa démission dans la balance, dans l’espoir de trouver une majorité pour sauver son Brexit, déjà rejeté à deux reprises. Mais ses alliés nord-irlandais continuent de s’y opposer. Quant aux parlementaires, ils ont rejeté mercredi soir les huit propositions alternatives au plan de May. L’impasse se poursuit.

Theresa May négocie un délai pour mieux faire adopter son projet de Brexit

Par
Theresa May le 14 mars 2019 à Londres. © Reuters / Peter Nicholls Theresa May le 14 mars 2019 à Londres. © Reuters / Peter Nicholls

Une majorité de députés s’est prononcée jeudi pour demander aux Européens un report de la date butoir du Brexit, épilogue de trois jours de chaos politique à Westminster. À deux semaines de la date officielle, il est toujours impossible de savoir s'il aura lieu, et sous quelles modalités.

Glasgow l’Ecossaise est devenue une ville sous perfusion alimentaire

Par Audrey Parmentier
Quartier populaire à Glasgow. © Geograph / Paul McIlroy Quartier populaire à Glasgow. © Geograph / Paul McIlroy

Alors que les députés britanniques ont de nouveau rejeté, mardi 12 mars,  le projet d’accord de sortie de l’UE négocié par Theresa May, incapables de trouver une issue au référendum de 2016, la population, elle, subit les effets d’une politique d’austérité carabinée. Reportage à Glasgow, où nombre d’habitants se raccrochent aux banques alimentaires, depuis la mise en place du crédit universel en 2018.

Brexit: Corbyn lâche du lest sur un nouveau référendum, l’option d’un report se précise

Par
Theresa May le 24 février 2019 à son arrivée en Égypte. © Reuters / Mohamed Abd El Ghany. Theresa May le 24 février 2019 à son arrivée en Égypte. © Reuters / Mohamed Abd El Ghany.

Les clarifications du travailliste Jeremy Corbyn vis-à-vis d’un nouveau référendum sur le Brexit renforcent l’hypothèse d’une prolongation des négociations avec Bruxelles, au-delà du 29 mars. Theresa May a proposé aux députés le 26 février de voter, courant mars, sur l’option d’un report, en cas de rejet de son plan.

La démission de sept députés travaillistes ébranle le parti de Jeremy Corbyn

Par

Le départ de sept élus pro-européens du Labour est la conclusion de désaccords profonds avec le leader du parti travailliste, Jeremy Corbyn. Les députés centristes lui reprochent sa complaisance face à l’antisémitisme et son refus de s’opposer au Brexit. Les réactions suscitées par cette scission montrent la fragilité du premier parti d’opposition du Royaume-Uni.

Des activistes au Royaume-Uni: «Le Brexit est une diversion»

Par
Manifestation de Extinction Rebellion le 21 décembre 2018 devant le siège de la BBC pour protester contre le faible suivi, à leurs yeux, des questions climatiques par le groupe de médias public. © Reuters/Simon Dawson Manifestation de Extinction Rebellion le 21 décembre 2018 devant le siège de la BBC pour protester contre le faible suivi, à leurs yeux, des questions climatiques par le groupe de médias public. © Reuters/Simon Dawson

Lors de reportages à Liverpool et à Londres, Mediapart a rencontré des activistes anglais, de la lutte climatique aux résistances face à l’austérité. Beaucoup dénoncent un « piège politique », qui masque les urgences du moment.

Derrière le spectre d’un «no deal», une poignée de Brexiters s’enrichit

Par
Owen Paterson (au centre) le 22 octobre 2018 à Bruxelles © François Lenoir / Reuters. Owen Paterson (au centre) le 22 octobre 2018 à Bruxelles © François Lenoir / Reuters.

Alors que le flou demeure sur l’avenir du Brexit, ses défenseurs les plus farouches souhaiteraient une « sortie maîtrisée sans accord », pour des raisons à la fois idéologiques… et pécuniaires. Enquête sur les Brexiters « ultras » et leurs intérêts financiers bien calculés.

L’universitaire Chris Bickerton: «La seule procédure légitime, c’est d’aller au bout du Brexit»

Par
Un défenseur du Brexit, le 28 janvier 2019 à Londres © Reuters / Hannah McKay. Un défenseur du Brexit, le 28 janvier 2019 à Londres © Reuters / Hannah McKay.

Alors que les députés britanniques se prononcent mardi sur une nouvelle batterie d’amendements pour tenter de reprendre la main sur le cours du Brexit, Mediapart s’est entretenu avec Chris Bickerton, de l’université de Cambridge, farouche opposant, depuis la gauche, à la tenue d’un nouveau référendum.

A Ballymena, les partisans du Brexit veulent aller jusqu'au bout

Par Audrey Parmentier
La cheffe du DUP Arlene Foster à la conférence de son parti, à Belfast, le 25 novembre 2017 © Reuters La cheffe du DUP Arlene Foster à la conférence de son parti, à Belfast, le 25 novembre 2017 © Reuters

La frontière entre les deux Irlande est au cœur des négociations du Brexit, alors que Theresa May a jusqu’à lundi 21 janvier pour revoir l’accord de sortie de l’UE. Reportage en Irlande du Nord, dans un des fiefs unionistes où la majorité des habitants soutient le Brexit.

Jon Lansman (Momentum): «S’il veut arriver au pouvoir, le Labour ne doit pas oublier les électeurs du Brexit»

Par
Jeremy Corbyn le 17 janvier 2019 à Hastings, Royaume-Uni. © Reuters/Peter Nicholls Jeremy Corbyn le 17 janvier 2019 à Hastings, Royaume-Uni. © Reuters/Peter Nicholls

Dans un entretien à Mediapart, Jon Lansman, proche de Jeremy Corbyn et cofondateur du mouvement Momentum, revient sur les tiraillements du parti travailliste britannique face à l’impasse du Brexit. 

Au nord de l’Angleterre: «Theresa May est la seule à faire le job»

Par
Le centre de Liverpool, vu de l'autre rive. © Reuters/Phil Noble Le centre de Liverpool, vu de l'autre rive. © Reuters/Phil Noble

Loin de l’affolement politique londonien sur le Brexit, Mediapart a pris le pouls d’un territoire du nord-ouest de l’Angleterre, dans la région du grand Liverpool, à quelques semaines du départ – supposé – de l’UE. Paroles de Brexiters déterminés, inquiétudes d’élus qui plaident pour un nouveau référendum, mais aussi création de coopératives pour répondre à la colère sociale et aux inégalités… Reportage.

Theresa May, le pari de l'intransigeance

Par
La Première ministre britannique à l'issue du vote de la motion de censure mercredi. © Reuters La Première ministre britannique à l'issue du vote de la motion de censure mercredi. © Reuters

En dépit de la défaite d’ampleur historique subie mardi à la Chambre des communes, la première ministre britannique ne donne aucun signe de vouloir changer de méthode pour sortir le Brexit de l’impasse où il se trouve.

L’humiliation de Theresa May renforce la probabilité d’un Brexit sans accord

Par
Theresa May à Wetminster, après le vote, mardi 15 janvier 2019. © Reuters Theresa May à Wetminster, après le vote, mardi 15 janvier 2019. © Reuters

Après le rejet massif, mardi à Westminster, du projet de divorce avec l’UE négocié par Theresa May, l’incertitude est totale. À la fois sur l’avenir politique de May, mais aussi sur la forme que va prendre le Brexit − s’il finit un jour par se concrétiser.

Face au Brexit, Jeremy Corbyn joue les équilibristes

Par
Jeremy Corbyn. © Reuters / Phil Noble Jeremy Corbyn. © Reuters / Phil Noble

Le leader travailliste, qui fait tout pour laisser aux conservateurs la responsabilité d’un Brexit s’annonçant désastreux, est mis sous pression par ses propres partisans, qui soutiennent un second référendum. 

Brexit: une assemblée citoyenne pour sortir du chaos?

Par
Theresa May, durant la conférence de presse du 12 décembre 2018. © Peter Nicholls / reuters Theresa May, durant la conférence de presse du 12 décembre 2018. © Peter Nicholls / reuters

Alors que le Parlement britannique semble incapable de tracer une voie pour le Royaume-Uni, après le résultat du référendum de 2016, des universitaires et élus plaident pour l'organisation d'une assemblée citoyenne, calquée sur des expériences menées en Irlande ou en Islande. Entretien avec l'un de ses partisans, Graham Smith.

Brexit: les partisans d’un second référendum gagnent du terrain

Par
Manifestation anti-Brexit à Londres le 20 octobre 2018 © Reuters / Simon Dawson. Manifestation anti-Brexit à Londres le 20 octobre 2018 © Reuters / Simon Dawson.

Les députés britanniques se prononceront le 11 décembre sur l’accord sur le retrait de l'UE. La ratification du texte par le Parlement semble très incertaine. Dans ce contexte, la voix des partisans d’un second référendum, longtemps étouffée, rencontre un écho grandissant.

Theresa May en sursis

Par
Theresa May, durant la conférence de presse du 12 décembre 2018. © Peter Nicholls / reuters Theresa May, durant la conférence de presse du 12 décembre 2018. © Peter Nicholls / reuters

Mercredi soir, la première ministre a remporté le vote de défiance déclenché par les Brexiters les plus radicaux de son parti. Mais le vote a révélé la très grande vulnérabilité de la cheffe de l’exécutif, qui n’est pas en mesure de faire ratifier l’accord.

Comment le Brexit aura raison du Royaume-Uni

Par

Le Brexit se révèle une malédiction géopolitique pour le Royaume-Uni, qui se voit dépouillé de ses objets d’orgueil : le Parlement, l’Irlande du Nord, puis peut-être l’Écosse, sans oublier Gibraltar. Et cela sonne comme une revanche franco-papiste.

A Londres, May contrainte de reporter le vote sur le Brexit

Par
Theresa May, le 6 décembre 2018 à Londres. © Reuters/Toby Melville Theresa May, le 6 décembre 2018 à Londres. © Reuters/Toby Melville

Les députés britanniques devaient voter mardi 11 décembre sur l’accord de sortie de l’UE négocié durant 17 mois. Devant une majorité loin d’être acquise pour Theresa May, qui semble, une fois de plus, très fragilisée, la première ministre a décidé de reporter le vote. Dans l’opposition, Jeremy Corbyn continue d’appeler à des élections générales pour sortir de la crise.

Une députée écossaise: «La complexité des motions sur le Brexit est stupéfiante»

Par Assa Samaké-Roman
Nicola Sturgeon, la cheffe du parti indépendantiste écossais SNP, à la tête de l’Écosse, le 8 octobre 2018 à Glasgow. © Reuters/Russell Cheyne Nicola Sturgeon, la cheffe du parti indépendantiste écossais SNP, à la tête de l’Écosse, le 8 octobre 2018 à Glasgow. © Reuters/Russell Cheyne

Dans un entretien à Mediapart, la députée écossaise indépendantiste Deidre Brock explique son opposition à l’accord négocié par Theresa May avec l’UE. Elle plaide pour un vote des députés sur la « révocation » de l’article 50, qui prévoit la sortie de l’UE, pour annuler le Brexit.

Au port de Calais, inquiétudes autour d’un «Brexit dur»

Par Elisa Perrigueur
Le port de Calais. © Elisa Perrigueur Le port de Calais. © Elisa Perrigueur

Les incertitudes autour du Brexit nourrissent les inquiétudes côté français, au port de Calais, point de passage très fréquenté. On craint ici une paralysie de l’infrastructure avec l’intensification des contrôles.

Brexit: les 27 assurent qu’il n’y a pas d’alternative au projet d’accord

Par
Theresa May et Jean-Claude Juncker en novembre 2018 à Bruxelles. © CE Theresa May et Jean-Claude Juncker en novembre 2018 à Bruxelles. © CE

Le feu vert des 27, ce dimanche 25 novembre, à Bruxelles, sur les termes du divorce avec le Royaume-Uni ouvre la voie au processus de ratification parlementaire de ce texte très technique, à Westminster comme au Parlement européen de Strasbourg.

Ce que prévoit le projet d’accord sur le Brexit

Par

L’accord de retrait du Royaume-Uni de l’UE doit être signé lors d’un sommet européen extraordinaire à Bruxelles dimanche. Mais le chemin à parcourir reste encore très long avant l'adoption d'un accord définitif.

Theresa May, plus combative que jamais dans la tempête du Brexit

Par
Theresa May lors d'une conférence de presse à Londres, le 15 novembre 2018. © Matt Dunham / Reuters Theresa May lors d'une conférence de presse à Londres, le 15 novembre 2018. © Matt Dunham / Reuters

Après la publication du projet d’accord sur le Brexit, Theresa May a encaissé jeudi la démission de deux ministres et de cinq autres membres du gouvernement. Malgré les critiques, elle tient le cap, en jouant sur une alternative : si le texte n’est pas voté, ce sera le chaos du « no deal ».

Plusieurs enquêtes s’intéressent à l’argent du «bad boy» du Brexit

Par
Arron Banks, le 12 juin 2018, à Londres. © Simon Dawson/Reuters Arron Banks, le 12 juin 2018, à Londres. © Simon Dawson/Reuters

L’entrepreneur britannique Arron Banks assure avoir versé de sa poche plus de 8 millions de livres à Leave.EU, la plateforme qui joua un rôle crucial dans la victoire du Brexit en 2016. Mais la Commission électorale le soupçonne désormais de ne pas être « la vraie source » de cette manne financière. Plusieurs enquêtes sont en cours. Lui dément des liens avec la Russie.

En tournée écossaise, Corbyn esquive sur le Brexit face à Varoufakis

Par Assa Samaké-Roman
Yanis Varoufakis et Jeremy Corbyn le lundi 20 août à Édimbourg. © Alan McCredie/Edinburgh International Book Festival Yanis Varoufakis et Jeremy Corbyn le lundi 20 août à Édimbourg. © Alan McCredie/Edinburgh International Book Festival

Le leader du parti travailliste britannique Jeremy Corbyn, malmené à Londres en raison de son antisémitisme supposé, n’a pas voulu profiter d’un débat pourtant très attendu avec Yanis Varoufakis, à Édimbourg, pour abattre de nouvelles cartes dans le dossier du Brexit.

Le Brexit aura-t-il lieu?

vignette-replay-le-grand-debat-brexit

Pour notre débat sur le Brexit, qui déchire le Royaume-Uni, les autres États membres et la gauche européenne, nous donnons la parole à Amandine Crespy, politiste à l’Université libre de Bruxelles, Philippe Marlière, politiste à l’University College de Londres, et Olivier Tonneau, enseignant à Cambridge.

Au Royaume-Uni, la décomposition du paysage politique se poursuit

Par

L’ex-ministre Boris Johnson toujours en guerre contre Theresa May, Jeremy Corbyn en sursis face aux accusations d’antisémitisme, Nigel Farage de retour sur le devant de la scène… À quelques mois de la fin supposée des négociations sur le Brexit, la vie politique britannique n’a jamais été aussi chaotique.

Brexit: le Royaume-Uni risque la paralysie

Par
Boris Johnson devant le 10 Downing Street à Londres, le 3 juillet 2018. © Reuters Boris Johnson devant le 10 Downing Street à Londres, le 3 juillet 2018. © Reuters

La démission de David Davis dimanche soir, suivie de celle de Boris Johnson, lundi après-midi, relance la crise dans laquelle la cheffe du gouvernement Theresa May s’est engluée : le parti conservateur est incapable de surmonter ses divisions sur le Brexit. Au-delà des ambitions politiques personnelles de Johnson, le pays semble plus que jamais dans l’impasse.

Jacob Rees-Mogg, héraut de l’Angleterre née du Brexit

Par
Jacob Rees-Mogg dans son manoir avec sa femme et leur fille et leurs cinq garçons (compte Instragram de Jacob Rees-Mogg). Jacob Rees-Mogg dans son manoir avec sa femme et leur fille et leurs cinq garçons (compte Instragram de Jacob Rees-Mogg).

Jacob Rees-Mogg en possible premier ministre de Sa Majesté pour remplacer Theresa May ? Aperçu d’un dévot devenu héros pour des suppôts survoltés, par la grâce d'un fascinant facho-libéralisme patricien. 

Brexit: le Royaume-Uni et la Commission européenne trouvent un premier compromis

Par
Theresa May et Jean-Claude Juncker à Bruxelles, le 8 décembre 2017. © Reuters Theresa May et Jean-Claude Juncker à Bruxelles, le 8 décembre 2017. © Reuters

Après une nuit de négociations, la Commission européenne a fait savoir vendredi 8 décembre que des « progrès suffisants » avaient été réalisés à ses yeux, pour passer à la seconde phase des discussions. C’est la première fois qu’une avancée est enregistrée, depuis le début des négociations du Brexit en juin.

Brexit: l’infernale équation politique de Theresa May

Par
Theresa May, à Bruxelles, le 4 décembre 2017. © Reuters Theresa May, à Bruxelles, le 4 décembre 2017. © Reuters

Plus Theresa May lâche du lest dans les négociations sur le Brexit à Bruxelles, plus elle affaiblit son assise politique à Londres. Et plus, dans la foulée, elle perd en crédibilité auprès de ses interlocuteurs européens… Dernier exemple de cette spirale infernale : le dossier de la frontière irlandaise, au cœur des discussions lundi.

Brexit: «Il sera très difficile de sortir d’un système de lois qui a tant influencé le Royaume-Uni»

Par Hélaine Lefrançois

Un projet de loi crucial pour l’avenir du Brexit, le « Repeal Bill », est présenté ce jeudi à Westminster. C’est le point de départ d’un processus complexe de transposition de lois européennes en textes de loi britanniques. Entretien avec Robert Bell, du cabinet d’avocats Bryan Cave, spécialiste de droit européen à Londres, pour comprendre l’ampleur du chantier.

Les négociations du Brexit s’ouvrent dans la confusion

Par

Après le pari électoral raté de Theresa May, les conservateurs britanniques se divisent à nouveau sur le Brexit. Londres n'a plus vraiment de position sur la manière de négocier le Brexit, alors que les discussions avec les 27 se sont ouvertes lundi 19 juin à Bruxelles.

Alistair Cole: «Il n’y a pas de majorité pour une forme radicale de Brexit»

Par

Le professeur Alistair Cole revient sur les aspects territoriaux du vote aux élections britanniques du 8 juin. Sceptique quant à la survie du gouvernement May, il ne voit pas de majorité pour un Brexit « dur ». Entretien.

L’économie britannique n’a pas encore fait face aux vrais défis du Brexit

Par

L’apocalypse économique annoncée par les économistes n’a pas eu lieu après le vote sur la sortie de l’Union européenne, voilà un an. Mais si la croissance résiste, elle ne repose que sur une consommation qui commence à vaciller face à la remontée de l’inflation, malgré le soutien monétaire. Au-delà, l’enjeu sera de reconstruire un nouveau modèle économique plus équilibré pour le Royaume-Uni.

Brexit: les Européens mettent en scène leur unité face aux «illusions» de May

Par

Les dirigeants européens, réunis samedi à Bruxelles, se sont entendus sur les lignes directrices de la négociation du Brexit. Plusieurs d’entre eux s’inquiètent d’une Theresa May en plein « déni de Brexit », à l’approche des élections anticipées du 8 juin au Royaume-Uni.

Chargée du Brexit, Theresa May reste une énigme

Par
Theresa May en campagne à Bridgend, au pays de Galles, le 25 avril 2017. © Reuters/Rebecca Naden. Theresa May en campagne à Bridgend, au pays de Galles, le 25 avril 2017. © Reuters/Rebecca Naden.

Un sommet européen sur le Brexit se tient samedi à Bruxelles. La Britannique Theresa May a provoqué des élections anticipées, dans l'espoir de renforcer sa position dans les négociations avec l'UE. Mais la conservatrice reste évasive sur l’action qu’elle entend mener. Après vingt ans de carrière politique, l'atypique cheffe du gouvernement demeure une interrogation.

Theresa May, générale en chef du Brexit, convoque des élections

Par
Theresa May annonce la tenue d'élections anticipées, mardi 18 avril 2017. © REUTERS Theresa May annonce la tenue d'élections anticipées, mardi 18 avril 2017. © REUTERS

En réclamant l’organisation d’élections législatives anticipées le 8 juin prochain, avec trois ans d'avance, la première ministre britannique espère terrasser toute forme d’opposition et profiter un maximum de la faiblesse des travaillistes.

Royaume-Uni: Theresa May est en sursis

Par Hélaine Lefrançois

Si la première ministre a obtenu de justesse la confiance des députés britanniques, son gouvernement ne tient qu’à un fil. Malgré l’accord conclu avec les Nord-Irlandais du DUP, les voix de l’opposition et les divisions internes menacent de la faire tomber.

Plaidoyer pour l’indépendance de l’Ecosse

Par
capture-d-e-cran-2017-04-16-a-17-14-28

Il est l’un des principaux dirigeants du Parti national écossais, cette formation de gauche et écologiste au pouvoir à Édimbourg. Dans un entretien à Mediapart, l’eurodéputé Alyn Smith défend la tenue d’un nouveau référendum sur l’indépendance de l’Écosse, convaincu, cette fois, que le « oui » pourrait l’emporter.

Brexit: les grands travaux ne font que commencer

Par
Theresa May, le 28 mars 2017 à Londres, signe la lettre sur le déclenchement de l'article 50, qui doit être remise ce mercredi à Bruxelles. © Reuters / Christopher Furlong. Theresa May, le 28 mars 2017 à Londres, signe la lettre sur le déclenchement de l'article 50, qui doit être remise ce mercredi à Bruxelles. © Reuters / Christopher Furlong.

Londres déclenche la procédure de divorce avec l’UE. Alors que la bataille sur la « facture du Brexit » bat déjà son plein, retour sur les enjeux des négociations : ils s’annoncent d’une redoutable complexité pour les Européens et pour Theresa May.

A la veille du Brexit, l’Irlande du Nord est dans l’impasse

Par

Depuis janvier, l’Irlande du Nord n’a plus de gouvernement – le délai à ne pas dépasser était fixé ce lundi. Une situation alarmante alors que le lancement des négociations pour le Brexit est attendu mercredi. Si un exécutif n’est pas bientôt formé, l’Irlande du Nord ne pourra pas faire entendre sa voix.

Dans la «capitale du Brexit», les travaillistes luttent pour conserver leur siège

Par

Fortune diverse pour le parti travailliste lors de deux législatives anticipées jeudi : la formation de Corbyn a sauvé son siège à Stoke-on-Trent, la « capitale du Brexit », mais s’est fait battre par les conservateurs dans un autre de ses bastions traditionnels.

Britanniques et Européens, envers et contre tous

Par

Ils sont les orphelins du Remain. Ces Britanniques favorables au maintien dans l'UE se sentent abandonnés par leur classe politique, qui semble résignée à un « Brexit dur ». Mais ils n'ont pas dit leur dernier mot. Ils créent des collectifs, lancent des actions judiciaires, appellent à des rassemblements.

Le Labour de Corbyn se divise encore face au Brexit

Par
Les députés britanniques débattent à partir de mardi d’un texte de loi succinct, censé ouvrir la voie aux négociations du Brexit. Le feu vert de Westminster ne fait guère de doute. Mais l’opposition travailliste se déchire.

Theresa May plaide en faveur d'un Brexit «clair et net»

Par

Sept mois après son arrivée au pouvoir, la cheffe du gouvernement britannique a abattu ses premières cartes. May plaide pour une sortie du marché unique européen comme de l’union douanière. Et menace de recourir au dumping fiscal, si les Européens durcissaient le ton.

Brexit: les travaillistes poussent Theresa May à dévoiler sa stratégie

Par

Sous la pression du Labour, la cheffe du gouvernement devra présenter devant le parlement sa stratégie de négociation du Brexit. Une première victoire pour les députés, tandis que Bruxelles fait pression pour un accord rapide, d’ici à fin 2018.

Theresa May encaisse son premier revers sur la route du Brexit

Par

Londres a fait appel, après le jugement de la Haute cour, qui donne le dernier mot au parlement, pour ouvrir les négociations du Brexit. L’imbroglio pourrait encore retarder le début des négociations. Un camouflet pour la chef du gouvernement britannique.

Dans les décombres bruxellois d’un «séisme» nommé Brexit

Par

Comment la bulle bruxelloise encaisse-t-elle le coup, un mois après la victoire du Brexit ? Eurodéputé, juge, commissaire, etc. : nous avons arpenté les couloirs de Bruxelles et de Luxembourg, à l’écoute de ceux qui travaillent pour l’Union au quotidien. Beaucoup se disent inquiets et doutent de la capacité de l’Europe à se « relancer ».

Theresa May, la dame du Brexit

Par
Theresa May succède à David Cameron. © Reuters Theresa May succède à David Cameron. © Reuters

La successeure de David Cameron arrive en poste plus rapidement que prévu. Cette ancienne ministre de l’intérieur à la réputation de modérée doit désormais conduire la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne, même si elle aurait préféré y rester.

Après le Brexit, l'Irlande craint de se retrouver isolée

Par
Darragh O’Brien, sénateur du parti de centre-droit Fianna Fail et porte-parole aux affaires étrangères du parti. © M.T. / Mediapart Darragh O’Brien, sénateur du parti de centre-droit Fianna Fail et porte-parole aux affaires étrangères du parti. © M.T. / Mediapart

« L'Irlande doit être centrale dans les négociations avec l’UE », estime Darragh O’Brien, porte-parole pour les affaires étrangères de Fianna Fail, le principal parti d'opposition. « Si nous sommes mis de côté, nous partirons aussi », prévient le sénateur, refusant que son pays subisse les effets du Brexit.

Brexit: «L’Irlande devra jouer un rôle fondamental dans les négociations»

Par
Fresque célébrant les 100 ans de la République irlandaise, dans le quartier populaire Liberty, à Dublin. © M.T. / Mediapart Fresque célébrant les 100 ans de la République irlandaise, dans le quartier populaire Liberty, à Dublin. © M.T. / Mediapart


Économie, frontière, liberté de circuler : la République d'Irlande est, après le Royaume-Uni, le pays le plus affecté par le Brexit. Elle a pourtant été largement occultée durant la campagne. Pour Agnès Maillot, chercheuse à la Dublin city university, l'île « devient un interlocuteur incontournable dans les négociations » à venir. 

Après le Brexit, les banques italiennes menacent de s’effondrer

Par

Déjà très mal en point, le système bancaire italien risque l'écroulement. Les cours des principaux établissements ont perdu 30 % en une semaine. Le premier ministre italien, Matteo Renzi, cherche par tous les moyens à les renflouer, quitte à contourner les règles européennes, alors que l’UE tergiverse.

Après le Brexit, le Sinn Fein entrevoit son rêve d'une Irlande réunifiée

Par
Le parlementaire Mickey Brady, au local du Sinn Fein à Newry. © M.T. / Mediapart Le parlementaire Mickey Brady, au local du Sinn Fein à Newry. © M.T. / Mediapart

Il n'y a pas que l'Écosse qui songe à son indépendance pour rester en Europe. Après le rejet du Brexit par l'Irlande du Nord, le Sinn Fein entrevoit une chance historique d'atteindre son objectif de toujours : la réunification de l’Irlande. Le parti nationaliste réclame un référendum. Il a entamé mercredi une série de meetings à travers le pays pour convaincre.

A la frontière irlandaise, la crainte d’un retour en arrière

Par
À Dundalk, à la frontière entre l'Irlande du Nord et la République d'Irlande. © M.T. / Mediapart À Dundalk, à la frontière entre l'Irlande du Nord et la République d'Irlande. © M.T. / Mediapart

C'est la question qui agite l'Irlande depuis le Brexit : des postes de contrôle vont-ils être réinstallés à la frontière entre l'Irlande du Nord et la République d'Irlande, qui reste membre de l'UE ? Un tel scénario inquiète les transfrontaliers, encore marqués par les checkpoints durant la guerre civile. Et il pourrait avoir des conséquences économiques et politiques désastreuses.

En Irlande du Nord: «L’Angleterre nous a poussés hors de l’Europe»

Par
Dans le quartier catholique et nationaliste de Falls Road. © M.T. / Mediapart Dans le quartier catholique et nationaliste de Falls Road. © M.T. / Mediapart

L'Irlande du Nord a voté à 56 % pour demeurer dans l'Union européenne. Autant dire que le Brexit, voulu par les Anglais et les Gallois, est vécu comme une trahison. Il pourrait avoir ici des conséquences très concrètes : une nouvelle frontière avec l'Irlande du sud, un référendum sur une Irlande unifiée et dans l'UE, et le risque de faire renaître le vieux conflit irlandais. De notre envoyée spéciale à Belfast.

Shakespeariennement vôtre: quand les Tories s'étripent

Par

Les conservateurs britanniques, branchés sur l'inconscient collectif du royaume, offrent une éclatante resucée de Shakespeare, au moment de s'égorger entre amis.

Richard Seymour: «Les députés travaillistes mènent une politique de la terre brûlée»

Par

Le parti travailliste britannique est entré dans une crise sans précédent avec une motion de défiance largement votée par les députés du Labour contre leur leader. Décryptage avec le biographe de Jeremy Corbyn, l'essayiste Richard Seymour.

Colin Hay: «Les négociations avec l’UE ne seront pas satisfaisantes pour les partisans du Brexit»

Par
David Cameron arrivant au Conseil européen mardi 28 juin 2016 © Crown Copyright David Cameron arrivant au Conseil européen mardi 28 juin 2016 © Crown Copyright

Les Britanniques continuent d’avancer à vue sur les modalités du Brexit. Les chefs d'entreprise tirent la sonnette d’alarme en avertissant d’un risque de récession. Entretien avec l'économiste Colin Hay.

Brexit: la peur de la contagion s'étend en Europe

Par

Les incertitudes nées du Brexit ont de nouveau créé de fortes turbulences sur des marchés financiers, lundi 27 juin. La livre chute, les places financières dévissent. Plus inquiétant : la contagion gagne maintenant l’Europe. Les banques italiennes sont sous le feu de la spéculation. La crise de la zone euro pourrait se raviver.  

Les dirigeants européens pataugent dans l'après-Brexit

Par

Les chefs d'État et de gouvernement européens ont rendez-vous mardi et mercredi à Bruxelles avec un double agenda : discuter du calendrier et des modalités du Brexit, et avancer des propositions pour relancer le projet européen. Mais, à l'image de la France et de l'Allemagne, ils sont loin d'être d'accord et semblent naviguer à vue.

Après le Brexit, la droite française martèle l'importance de la «Nation»

Par

Le Brexit est venu renforcer le discours des eurosceptiques, des souverainistes… et de Bruno Le Maire, qui réclame un référendum sur l'UE. Les dirigeants de droite ont réorienté leurs discours sur la nation et les frontières.

Stathis Kouvelakis: «L’UE n’est pas réformable»

Par

Stathis Kouvelakis, enseignant en philosophie politique au King's College de Londres, ancien membre du comité central de Syriza, actuel membre d’Unité populaire, analyse pour Mediapart les enjeux du Brexit.

Chantal Mouffe: «Le Brexit peut constituer un choc salutaire»

Par

D’origine belge, vivant et enseignant à Londres, et très proche de Podemos dont elle inspire la stratégie politique, la philosophe Chantal Mouffe réagit pour Mediapart au Brexit et à ses conséquences possibles sur les élections espagnoles de dimanche.

Brexit: quel impact sur l'Europe?

Vidéo accessible dans l'article. Vidéo accessible dans l'article.

Le 23 juin 2016, les électeurs britanniques se sont prononcés par 52% contre 48% des voix pour une sortie de l'Union européenne. Cette décision est une déflagration pour la construction européenne comme pour le Royaume-Uni. Avec Philippe Marlière, professeur de sciences politiques à l'University College de Londres, Florence Faucher, professeure à Sciences Po, Evan O’Connell, vice-président de la section parisienne du Labour et Thomas Cantaloube, journaliste à Mediapart.

MediaPorte: «Brexzut alors!»

Par Didier Porte
Vidéo accessible dans l'article. Vidéo accessible dans l'article.

« Tsunami sur la Tamise ! » : cette semaine, Didier Porte s'intéresse à ces Britanniques qui ont voté pour la sortie de l'Union européenne, et en particulier à ceux qui le regrettent.

Voter peut-il encore changer les choses?

Vidéo accessible dans l'article. Vidéo accessible dans l'article.

Que signifie pour l'avenir de l'Europe le vote britannique du 23 juin ? Celui des électeurs de Loire-Atlantique pour l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes ? Et en Espagne, l’échec de Podemos ? Référendum, consultation citoyenne, législatives : ces trois scrutins de nature différente permettent-ils de réanimer une démocratie comateuse ? C'est le thème de notre débat. Avec Loïc Blondiaux et Amandine Crespy, politistes, et Dominique Rousseau, constitutionnaliste.

Brexit, une catastrophe bienvenue

Par
Une partisane du Brexit, lors d'un meeting à Londres. © Reuters Une partisane du Brexit, lors d'un meeting à Londres. © Reuters

Le « non » britannique signe la victoire de la droite extrême, incarnée par le répugnant Nigel Farage et son parti UKIP. En ce sens, c'est un drame. Mais ce « non » signe aussi l'acte de décès d'une Union européenne confisquée aux citoyens. Tout est à refaire : n'est-ce pas une bonne nouvelle ? Parti pris.

Une défaite de la société ouverte

Par

Le vote pour le Brexit est l'expression d'un choix démocratique, ce qui ne signifie pas nécessairement qu'il conduise à un progrès de la démocratie. C’est une mauvaise nouvelle pour les Britanniques, pour les démocrates européens et pour ceux qui défendent une société ouverte au pluralisme, aux cultures multiples et aux échanges internationaux.

Bye-Bye Bruxelles: le blues du Royaume désuni

Par

Le résultat du référendum est pour les Britanniques un choc est considérable. D'autant qu'ils réalisent que la sortie de l'Union européenne signifie aussi une période de profonde remise en cause des politiques et de ce qui faisait le ciment de quatre «nations».

Sortie de l’Union, article 50: c'est long et compliqué

Par

Quel est le chemin pour que le Royaume-Uni quitte la maison européenne ? Une négociation de plusieurs années s'annonce pour redéfinir l'intégralité des relations des Britanniques avec l'Union européenne.

Paul Copeland: «Le Royaume-Uni va découvrir qu’il est une nation insignifiante»

Par

Selon Paul Copeland, de la Queen Mary University of London, le Brexit est d'abord une sanction des élites politiques britanniques. Et il va enclencher une double désunification : celle de l’UE et celle du Royaume-Uni.

«Le Royaume-Uni part, le football reste»

Par
Siwan et Steve, 27 et 51 ans, de Swansea. © DH/Mediapart Siwan et Steve, 27 et 51 ans, de Swansea. © DH/Mediapart

Anglais, Gallois, Nord-Irlandais : ils déferlent actuellement en France pour soutenir leurs équipes engagées dans l'Euro 2016 de football. Au lendemain du référendum sur la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne, l'ambiance était plutôt morose sur le Champ-de-Mars, à Paris. Choses vues et entendues.

Migrants: la France cessera-t-elle de garder les frontières britanniques?

Par

Il est peu probable que les migrants profitent de la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne. Les barrières installées à Calais, en grande partie financées par Londres, ne sont pas près de s’abaisser.

L'Allemagne redoute un face-à-face avec la France

Par

Le départ du Royaume-Uni pose un gros problème à Angela Merkel. Elle perd un allié libéral de taille qui laisse l'Allemagne isolée face à une Europe du Sud encline à d'autres politiques. Elle se retrouve seule dans un face-à-face avec la France qu'elle ne souhaite pas.

Hollande répond en proposant une Europe de la sécurité

Par

Le président a lancé un appel au « sursaut ». Il n’est plus question de « réorienter » l'Europe vers davantage de croissance et moins d’austérité, mais de resserrer les priorités sur plus de sécurité et de lutte contre l’immigration.

Podemos, Syriza et M5S tirent les leçons du Brexit

Par , et Mathilde Auvillain

Que signifie le Brexit pour les pays d'Europe du Sud à la pointe de la critique d'une Union vue comme austéritaire et antidémocratique ? Dans la Grèce de Syriza, l'Espagne de Podemos ou l'Italie du M5S, le référendum est une leçon pour réformer en profondeur l'Union.

Le monde financier a été pris à contre-pied

Par

Jusqu’au bout, les financiers ont parié sur le fait que le Royaume-Uni resterait dans l'Union européenne. 2 000 milliards de dollars se sont volatilisés dans la seule journée du 24 juin, à la suite de leurs paris erronés.

«Bienvenue dans un nouveau Royaume-Uni!»

Par
Comme quoi, même Churchill peut avoir tort… © TC Comme quoi, même Churchill peut avoir tort… © TC

L’Histoire retiendra que les électeurs du Royaume-Uni ont choisi de quitter l’Union européenne au milieu de la nuit, presque par surprise. Mais maintenant que les résultats du référendum sont connus, les Britanniques doivent répondre à bien plus de questions que celle qui leur était posée.

L’avertissement prophétique de Pierre Mendès France

Par

En 1957, lors du débat sur le Traité de Rome, Pierre Mendès France mettait en garde contre un projet inspiré par « un libéralisme du XIXe siècle ». Cette mise en garde oubliée résonne dans notre présent où éclate la crise d’une Europe qui a perdu la confiance des peuples.

«In» ou «out»: l'Europe a rendez-vous avec l'Histoire

Par
Variation sur le thème de l'Union Jack: le nouveau souvenir en vogue sur Oxford Street, à Londres. © Reuters Variation sur le thème de l'Union Jack: le nouveau souvenir en vogue sur Oxford Street, à Londres. © Reuters

Plus de 46 millions de Britanniques votent ce jeudi pour dire s’ils veulent rester dans l’Union européenne. Un scrutin révélateur de l’extrême fragilité du projet européen.

Sur le campus de Cardiff, le «Remain» fait presque carton plein

Par
Campagne contre le Brexit dans un parc de Cardiff, en avril 2016. © Reuters Campagne contre le Brexit dans un parc de Cardiff, en avril 2016. © Reuters

Ils voteront sans passion, mais leur mobilisation pourrait s’avérer décisive, surtout en cas de scrutin serré. Les étudiants devraient massivement défendre, jeudi, le maintien du Royaume-Uni dans l’UE. Pour beaucoup, la sécurité de leur futur emploi est en jeu. Reportage sur le campus de l'université de Cardiff.

Au pays de Galles, la colère des déclassés alimente le Brexit

Par
Hazel Norris et son t-shirt « Run for freedom / Leave EU » (courir pour la liberté / sortir de l'UE). ©DR. Hazel Norris et son t-shirt « Run for freedom / Leave EU » (courir pour la liberté / sortir de l'UE). ©DR.

Le résultat du référendum sur l’Union européenne s’annonce serré au pays de Galles. Mediapart a arpenté son sud industriel, à l’écoute de ceux qui orchestrent la campagne du « Out ». La poussée du UKIP de Nigel Farage dans les traditionnels bastions du Labour renforce la dynamique du Brexit.

Les paradoxes du débat sur le Brexit

Par
Le 20 mai à Londres. © Reuters Le 20 mai à Londres. © Reuters
On dit les Britanniques indifférents à l'Europe, et pourtant le débat autour du référendum fait rage au Royaume-Uni. Entre paranoïa populiste, désinformation et tactique de la peur, l'Union européenne est-elle le vrai sujet ou s'agit-il avant tout d'un débat domestique sur l’impuissance des gouvernants ?

Le Royaume-Uni s'interroge sur les leçons à tirer de la mort de Jo Cox

Par

La campagne sur l'Europe, suspendue depuis jeudi, devait reprendre ce dimanche en Grande-Bretagne. Les deux camps promettent un climat « plus respectueux », à cinq jours à peine de cette consultation décisive. Certains voient dans la mort de Jo Cox le révélateur effroyable de tout ce qui ne tourne plus rond dans la politique britannique.

Ce qui pousse les Grands-Bretons à décamper

Par
Vidéo dans l'article Vidéo dans l'article

Tout se ligue pour que les sujets de Sa Majesté s'isolent. Le sens des affaires leur avait fait rallier l'Europe en 1973. Ils se posent aujourd'hui en gardes-frontières révulsés. Retour sur un retournement de situation…

La menace du Brexit révèle les fractures françaises

Par
Partisans et opposants du maintien dans l'Union européenne, le 15 juin 2016 à Londres © Reuters Partisans et opposants du maintien dans l'Union européenne, le 15 juin 2016 à Londres © Reuters

Brexit ou pas, François Hollande, qui s'est mouillé aux côtés de David Cameron contre la sortie de la Grande-Bretagne, promet de nouvelles « initiatives » pour relancer l'Union européenne. Mais si l'Europe se fracture, la gauche française aussi.

En Grande-Bretagne, les opposants au Brexit monopolisent le débat économique

Par
David Cameron et Jean-Claude Juncker à Bruxelles le 18 février 2016. ©CE. David Cameron et Jean-Claude Juncker à Bruxelles le 18 février 2016. ©CE.

Que se passera-t-il si les Britanniques se prononcent pour une sortie de l’UE ? La livre va-t-elle dévisser ? Les emplois seront-ils délocalisés par milliers ? À moins d’un mois du scrutin, les spéculations vont bon train, et les scénarios les plus catastrophistes circulent. Inventaire.

Brexit: les indépendantistes écossais veulent défendre l’Europe

Par
capture-d-e-cran-2016-06-11-a-15-47-04

L’Écosse devrait être l’un des réservoirs de voix pour le maintien de la Grande-Bretagne dans l’UE, le 23 juin. À tel point qu’une victoire du « Brexit » pourrait relancer le débat sur la tenue d’un second référendum sur l'indépendance et menacer la cohésion du Royaume-Uni.

Royaume-Uni: derrière le Brexit, les petits calculs de David Cameron et Boris Johnson

Par
Boris Johnson défendant la sortie de l'UE © Vote Leave Campaign Boris Johnson défendant la sortie de l'UE © Vote Leave Campaign

Si le référendum prévu le 23 juin sur une éventuelle sortie de la Grande-Bretagne de l'UE est une chose sérieuse, les motivations qui ont présidé à la tenue du scrutin et la campagne actuelle reflètent surtout les intérêts politiciens des différents camps au sein du parti conservateur.

La gauche britannique est divisée face au Brexit

Par
Jeremy Corbyn avec des jeunes travaillistes en campagne pour le «Remain» c'est-à-dire pour le maintien dans l'UE. Jeremy Corbyn avec des jeunes travaillistes en campagne pour le «Remain» c'est-à-dire pour le maintien dans l'UE.

David Cameron pensait remporter facilement le référendum sur le maintien de la Grande-Bretagne dans l'Union européenne. Aujourd'hui, à un mois du vote, rien n'est moins sûr. La clef du scrutin se trouve chez des électeurs de gauche divisés sur la question. Si Jeremy Corbyn s'est timidement prononcé pour le maintien dans l'UE, le débat reste extrêmement sensible.

Brexit: à Strasbourg, les élus britanniques font souvent bande à part

Comment votent les Britanniques au parlement européen ? De la directive « secret des affaires » aux résolutions sur le libre-échange, Mediapart a passé au peigne fin quatre des votes clés du mandat en cours.

Brexit: à Bruxelles, l'UE attend le vote

Par

Jean-Claude Juncker a critiqué les « déserteurs » qui voudraient quitter l'Union. Mais les patrons des institutions bruxelloises cherchent surtout à rester à distance de la campagne britannique, de peur de servir le camp du « Brexit ». 

Le débat: L’Europe est-elle allergique aux référendums?

Par
capture-d-e-cran-2016-03-16-a-22-31-22

L’Union retient son souffle d’ici au référendum britannique sur l’UE, fin juin. Dès le 6 avril, aux Pays-Bas, un autre référendum est organisé sur un accord de libre-échange avec l’Ukraine. Pourquoi ces consultations mettent-elles l’Europe si mal à l’aise, moins d’un an après le référendum grec ? Débat entre les universitaires Marine de Lassalle et Antoine Vauchez.

Brexit: David Cameron a-t-il gagné face à l'Europe?

Par
David Cameron le 4 février 2016 à Londres. © Toby Melville / Reuters. David Cameron le 4 février 2016 à Londres. © Toby Melville / Reuters.

D’après le document sur la table du conseil européen jeudi et vendredi, les concessions des 27 à Londres pour éviter une sortie de l'île de l'UE, sont très modestes. Mais elles pourraient inciter d’autres capitales à vouloir détricoter l’Union au fil des ans. Décryptage en dix points.

Royaume-Uni: le grand malaise identitaire des Anglais

La campagne pour les élections législatives britanniques du 7 mai vient de démarrer et le premier débat télévisé se tient ce 2 avril. Mais outre l'affrontement David Cameron/Ed Miliband, le vote reflétera les interrogations grandissantes des Anglais sur leur place exacte dans le Royaume-Uni. Un livre, Les Anglais, dans le doute !, vient de paraître qui explore ce malaise existentiel. Extraits.

Dossier: élections au Royaume Désuni

David Cameron et le parti conservateur l'emportent largement dans une élection marquée par la poussée des indépendantistes écossais qui laminent le Labour.

Tous les articles