Carine Fouteau

Co-directrice éditoriale de la rédaction aux côtés de Stéphane Alliès depuis le 5 mars 2018, à la suite de François Bonnet.

J’ai rejoint Mediapart en 2008 après avoir travaillé dix ans aux Echos. Co-auteure d'Immigrés sous contrôle (Le Cavalier bleu, 2008), avec Danièle Lochak, je suis proche de la revue Vacarme. J’ai publié en février 2014 Roms & riverains, Une politique municipale de la race (La Fabrique), avec Éric Fassin, Serge Guichard et Aurélie Windels. @fouteau

Consulter ici ma déclaration d'intérêts.

Voir ses activités dans le club

Ses Derniers articles

  • Dans le désert libyen, les migrants face au risque d’enlèvements

    Par
    Des migrants au départ d'Agadez, au Niger, en route vers la Libye, le 9 mai 2016. © Reuters/Joe Penney Des migrants au départ d'Agadez, au Niger, en route vers la Libye, le 9 mai 2016. © Reuters/Joe Penney

    Aux mains des passeurs toubous et touaregs sévissant dans le sud du pays, les migrants subsahariens sont, en outre, la cible de ravisseurs qui les torturent et les rançonnent le long du périple qui les mène du désert du Sahara aux côtes libyennes.

  • Migrants en Libye: le pacte pourri entre Rome, les garde-côtes et les trafiquants

    Par
    Des migrants de retour en Libye après avoir été interceptés en mer par les garde-côtes libyens, à Tripoli, le 29 août 2017 © Reuters Des migrants de retour en Libye après avoir été interceptés en mer par les garde-côtes libyens, à Tripoli, le 29 août 2017 © Reuters

    Alors que l’Union européenne finance, à hauteur de dizaines de millions d’euros, les garde-côtes libyens, il est établi que certains de leurs membres sont compromis dans le trafic de migrants. Rome, de son côté, est accusé de négocier directement avec les milices de Sabratha pour empêcher le départ des embarcations.

  • Macron veut «identifier» les demandeurs d’asile au Tchad et au Niger

    Par

    Lors d’un mini-sommet organisé à l’Élysée lundi 28 août, Paris, Berlin, Madrid et Rome ont proposé l’envoi de « missions de protection » au Niger et au Tchad dans le but d’identifier en amont les migrants éligibles à l’asile. Une initiative qui pose plus de questions qu’elle n’en résout.

  • Migrants: une milice empêcherait les départs de Libye

    Par
    Des migrants dans un centre "officiel" de détention à Tajoura, en Libye, le 6 août 2017 © Reuters Des migrants dans un centre "officiel" de détention à Tajoura, en Libye, le 6 août 2017 © Reuters

    Les routes migratoires via la Méditerranée sont en pleine redéfinition depuis cet été. La baisse inattendue des arrivées en Italie s’accompagne d’une hausse des débarquements en Espagne. Un groupe armé libyen pourrait contribuer à réduire les départs depuis la Libye.

  • Enième évacuation de migrants porte de la Chapelle

    Par

    Quelque 2 500 migrants dormant dans les rues de Paris ont été temporairement « mis à l’abri » ce 18 août. L’État a installé des tentes sur un terrain de sport dans le XVe arrondissement.

  • Plan migrants: le gouvernement ignore l’urgence

    Par
    À Paris, le 7 juillet 2017 © Reuters À Paris, le 7 juillet 2017 © Reuters

    À l’issue du conseil des ministres, mercredi, Édouard Philippe a présenté un plan sur l’asile et l’immigration ne prévoyant pas de réelles mesures d’urgence, alors que chaque jour affluent en France de nouveaux migrants passés par l’Italie et contraints de dormir à la rue, en raison du manque de places d’hébergement.

  • Migrants: Hidalgo somme Collomb d’adopter un plan national d’accueil

    Par
    Près du centre de premier accueil de Paris, le 6 juillet 2017. © Reuters Près du centre de premier accueil de Paris, le 6 juillet 2017. © Reuters

    Moins d’une semaine avant la présentation par le ministre de l’intérieur d’un « plan asile », la maire de Paris Anne Hidalgo a exhorté, jeudi, Gérard Collomb à abandonner son approche répressive au profit d’une politique assumée d’accueil et d’intégration. Pour ce faire, elle a rendu publique une proposition de loi.

  • Mayotte: après le kwassa-kwassa, la rétention

    Par

    Plus de 45 900 étrangers ont été enfermés dans des centres de rétention administrative en 2016, selon le rapport annuel des associations publié mardi. Parmi eux, près de 20 000 l’ont été à Mayotte. L’occasion de revenir sur la situation « hors norme » du 101e département français, après la « blague » d’Emmanuel Macron sur les kwassa-kwassas en provenance des Comores.

  • Migrations: des associations demandent une conférence nationale

    Par

    Lors d'une réunion à l'Élysée, lundi, des associations ont mis en garde l'État contre les réponses « à court terme ». Le même jour, le tribunal administratif de Lille a ordonné la mise en œuvre, à Calais, de mesures visant à « éviter que les migrants soient exposés à des traitements inhumains et dégradants ».

  • De Calais à Nice, sans voies légales, les frontières tuent

    Par

    Pour la première fois, un automobiliste est mort à Calais dans un accident causé par un barrage de migrants voulant rejoindre l'Angleterre. De l'autre côté de la France, à la frontière avec l'Italie, un exilé a été blessé par électrocution sur le toit d’un train.