Dossier: avec le Covid-19, la crise sociale

Avec l'épidémie du Covid-19, la crise sociale et économique s'accentue, et ouvre un cycle difficile pour le monde du travail. Récits, analyses et reportages pour documenter ces bouleversements inédits.

La crise fait craindre la fuite des «gens les plus compétents»

Par
Manifestation des intermittents de l'emploi en octobre 2020, à Rouen. © Pernille Andersen Manifestation des intermittents de l'emploi en octobre 2020, à Rouen. © Pernille Andersen

Professionnels du tourisme, de l’événementiel ou de l’hôtellerie-restauration, ils n’exercent plus leur métier depuis plus d’un an. Abonnés aux contrats courts, ils songent à se reconvertir. Des secteurs entiers voient partir de précieux profils, lassés par la précarité et préoccupés par la réforme de l’assurance-chômage.

Reconfinement: l’horizon s’obscurcit encore pour les chômeurs

Par

Droits non prolongés entre deux confinements, primes données puis réclamées, contrôles de la recherche d’emploi... Mediapart a recueilli les témoignages de chômeurs sous pression et inquiets.

Agde-Pézenas, un bassin d’emploi rongé par la précarité

Par
La vieille ville d'Agde et sa célèbre cathédrale Saint-Étienne, au bord de l'Hérault. © CH La vieille ville d'Agde et sa célèbre cathédrale Saint-Étienne, au bord de l'Hérault. © CH

La zone d’emploi d’Agde-Pézenas, dans l’Hérault, détient le record du taux de chômage le plus élevé de France métropolitaine. Là-bas, 70 % des offres d’emploi sont des CDD de moins de six mois. Reportage à Agde, où le taux de pauvreté frôle les 50 % dans la vieille ville.

A Cahors, «déjà trouver un stage, c’est difficile, alors un travail»

© Mediapart

Dans « À l’air libre » lundi, coup d’envoi de notre semaine consacrée à la jeunesse (et offre spéciale d’abonnement pour les moins de 25 ans à retrouver ici si vous n’êtes pas déjà abonné). Reportage à Cahors sur la difficulté d’entrer dans la vie active. Réaction sur notre plateau de l’ancienne ministre Najat Vallaud-Belkacem. Également au sommaire : retour sur la condamnation de Nicolas Sarkozy et entretien avec le rappeur Médine.

«Personne ne me donne ma chance»: avec le Covid, des entreprises fermées aux jeunes

Par

Pour la génération Covid, décrocher une alternance ou un premier job est plus compliqué que jamais. Au point qu'une nouvelle pratique se répand : indiquer les stages annulés sur son CV. Pour le sociologue Dominique Glaymann, « c'est une catastrophe ».

Prime pour les travailleurs précaires: la grande désillusion

Par
La ministre du travail annonce, fin novembre, la mise en œuvre d'une aide d'urgence. © Ludovic MARIN / POOL / AFP La ministre du travail annonce, fin novembre, la mise en œuvre d'une aide d'urgence. © Ludovic MARIN / POOL / AFP

L’aide d’urgence destinée aux travailleurs précaires et pouvant atteindre 900 euros, a été prolongée de trois mois. Les premiers versements ont été effectués mais beaucoup de ceux qui espéraient en bénéficier n'y ont en réalité pas droit, ou à peine. La pagaille est totale, et les agents de Pôle emploi en subissent les conséquences.  

Notre série: entreprise menacée, territoire en danger

Par

Elles ont marqué des territoires, rythmé la vie des villes, des écoles, des commerces parfois pendant des décennies. Puis brusquement, tout s’écroule. Un plan social, une fermeture, des licenciements en masse... Toute la ville, tout l’écosystème bâti autour d’une usine, d’une entreprise, risquent de s’effondrer. Alors que la crise provoquée par la pandémie de Covid-19 s’installe, focus sur ces plans sociaux qui se transforment en catastrophes locales.

Covid et restaurateurs: «On est en train de crever»

Par
© Mediapart

Dans « À l’air libre » mardi, Stéphane Turillon, un restaurateur en colère contre le maintien de la fermeture des établissements, la santé mentale des étudiants avec le psychiatre Franck Enjolras, et les suites de l’affaire Duhamel à Sciences-Po avec Julia Cagé.

Crise sanitaire: la carte des plans sociaux

 © Mediapart © Mediapart

Mediapart s’est engagé dans un décompte des conséquences sociales de la récession et publie la carte, mise à jour en continu, des dizaines de milliers d’emplois menacés ou condamnés, dans des centaines d’entreprises, à l’horizon 2021.

A la raffinerie Total de Grandpuits, un combat social teinté de vert

Par
Piquet de grève à la raffinerie Total de Grandpuits, le 7 janvier 2020. © MJ Piquet de grève à la raffinerie Total de Grandpuits, le 7 janvier 2020. © MJ

Le 7 janvier, les salariés de la raffinerie Total de Grandpuits ont voté la reconduction de la grève contre le projet de transformation du site en plateforme « zéro pétrole », dénonçant la casse sociale et un mensonge écologique.

Dans l’Ain, le rêve brisé par le Covid d’une usine de cosmétiques pour le marché chinois

Par
Jacques Lin, responsable de l'usine de cosmétiques. © JP Jacques Lin, responsable de l'usine de cosmétiques. © JP

En septembre 2019, un couple d’acteurs taïwanais, reconvertis dans les affaires en Chine, avait fait construire une usine près de Lyon afin de lancer une gamme de produits de beauté « Made in France ». Paralysé par la pandémie, le site pourrait fermer bientôt.

Les jeunes, premières victimes de la pauvreté en France

Par
entretien-70-illustr

Noam Leandri, président de l’Observatoire des inégalités, et Christian Lampin, chargé de la jeunesse au Secours populaire, pointent la situation dramatique des jeunes dans l’accroissement de la pauvreté en France depuis le début de la crise sanitaire. Et posent la question de la mise en place d’un revenu minimum universel.

Le gouvernement fait un geste pour les saisonniers

Par
La Cluzas, novembre 2020 © MJ/Mediapart La Cluzas, novembre 2020 © MJ/Mediapart

Après des mois à tirer la sonnette d’alarme, les salariés intermittents sont enfin entendus par le gouvernement, qui met en place deux mesures en faveur des travailleurs des stations de ski. Mais tous les précaires seront loin d’être sauvés.

Plans sociaux: le Covid comme alibi

Par

Prétextant de la pandémie, de grands groupes annoncent des plans sociaux massifs, qui permettent souvent de cacher des erreurs ou des crises de direction. Ces restructurations viennent mettre à mal le « nouveau contrat social » invoqué par le gouvernement dans le cadre de la loi Pacte : à la fin, c’est toujours le capital qui parle.

Le confinement allégé met les chômeurs au régime sec

Par

Contrairement au premier confinement, aucune annonce n’a été faite en faveur des demandeurs d'emploi. La ministre du travail estime que cette fois l’économie « n’est pas figée ». Pourtant, les offres restent en baisse et certains demandeurs d’emploi sont à bout, financièrement comme psychologiquement.

Des maires de la Drôme veulent défendre les commerçants sans «faire poujado»

Par
A Die (Drôme). © MG A Die (Drôme). © MG

Mediapart a rencontré ces élus qui bataillent pour la survie d'une librairie ou d'une épicerie. Et qui encaissent un confinement moins compris que le premier. Les chiffres de contamination, eux, s’envolent.

Les restaurateurs redoutent d’être «sacrifiés» à la lutte contre le Covid

Par
 © Joël Saget / AFP © Joël Saget / AFP

Après trois mois de fermeture au printemps, puis une reprise mitigée, les restaurants prennent le reconfinement de plein fouet. À Paris, Lyon, Dijon ou Amiens, le pessimisme est grand.

Reconfinement: les travailleurs sociaux craignent le pire pour les jeunes précaires

Par
À Roubaix, le centre social de l'Alma a fermé ses portes, le temps du confinement. © KZ À Roubaix, le centre social de l'Alma a fermé ses portes, le temps du confinement. © KZ

Malgré les contraintes sanitaires, ils s’efforcent de ne pas lâcher « leurs » jeunes, scolarisés ou en insertion. « On fait l’alphabétisation par Snapchat, les groupes de paroles connectés... », raconte une directrice de centre social à Lille. Une gageure.

Paroles de libraires peu enclins à la reddition

Par
© Capture d'écran Facebook © Capture d'écran Facebook

Les librairies indépendantes pensaient que le gouvernement avait compris que leur commerce était essentiel. Le deuxième confinement prouve le contraire et les menace, au pire moment. Alors la résistance commerciale et spirituelle continue.

Avec la deuxième vague, l’économie française est au bord du gouffre

Par
Des boutiques parisiennes, à l'heure du reconfinement. © Jacopo Landi / Hans Lucas Des boutiques parisiennes, à l'heure du reconfinement. © Jacopo Landi / Hans Lucas

Malgré un rebond au troisième trimestre, les effets de la deuxième vague sur l’économie vont renforcer le caractère durable de la crise. Cela exige un changement déterminé de stratégie, qui ne se profile pourtant pas.

Pauvreté, l’urgence oubliée

Par
 © AFP © AFP

Les associations d’aide aux plus précaires estiment qu’un million de personnes supplémentaires ont basculé dans la pauvreté. Elles réclament une hausse du RSA. Refus du gouvernement. Les mesures qui seront bientôt annoncées ne seront pas à la hauteur.

«Le RSA, une bulle d’air»: récits d’auto-entrepreneurs plombés par le Covid

Par
Claire, 58 ans, dans l’organisation de mariages. © JP Claire, 58 ans, dans l’organisation de mariages. © JP

La crise liée au Covid-19 a provoqué un bond de 15 % des bénéficiaires du RSA dans le Loir-et-Cher. Parmi eux : des auto-entrepreneurs surpris d’avoir glissé si vite et de devoir approcher des structures d’insertion.

«C’est dur d’avoir 20 ans en 2020»

Par
Mohamed, 19 ans, en recherche d'emploi. KZ Mohamed, 19 ans, en recherche d'emploi. KZ

Dans son interview du 14 octobre dernier, Emmanuel Macron estimait que c’est « dur d’avoir 20 ans en 2020 ». Dans le Nord, de Tourcoing à Roubaix, en passant par Lille, le constat est partagé par les premiers intéressés et les travailleurs sociaux.

A Toulouse, un cauchemar social se dessine pour l’aéronautique

Par
Des syndicalistes CGT manifestent à Toulouse le 3 octobre, pour demander une mutation écologique du secteur aéronautique. © Alain Pitton / NurPhoto via AFP Des syndicalistes CGT manifestent à Toulouse le 3 octobre, pour demander une mutation écologique du secteur aéronautique. © Alain Pitton / NurPhoto via AFP

Touché par la crise sanitaire, Airbus s’apprête à finaliser ses plans de réduction des effectifs. Ils fragiliseront toute la filière aéronautique. À Toulouse, l’effet de souffle, considérable, est double : l’urgence de sauver l’emploi et la nécessité de penser l’après.

Dans le Nord, les salariés de Cargill se battent encore

Par
Mickael Godefroy, salarié de l’usine depuis 15 ans. Mickael Godefroy, salarié de l’usine depuis 15 ans.

La direction prévoit la suppression de 186 postes dans l’usine de Cargill à Haubourdin, près de Lille. « Humainement, c’est horrible », dit un salarié. La CGT et les représentants du personnel ont saisi la juge des référés. La décision sera rendue le 3 novembre 2020.

«L’avenir s’est obscurci d’un coup» pour les demandeurs d’emploi

Par

Il y a ceux qui ont perdu leur travail brutalement en raison du Covid, et ceux qui craignent de ne pas en retrouver un de sitôt. La crise économique qui suit la crise sanitaire s’appuie en France sur un chômage structurel et une précarité profondément enracinée.

Christine Erhel: «Le choc sur le marché du travail est à prévoir pour la fin de l’année»

Par

L’économiste spécialiste des politiques de l’emploi rappelle que les crises creusent les inégalités : les plus diplômés n’ont pas été handicapés par celle de 2008-2009. Cette fois encore, les destructions d’emplois toucheront en priorité les moins qualifiés.

Les «APC», outil anti-licenciements ou chantage à l’emploi?

Par
Dans une manifestation à Toulouse, le 9 juin. © Alain Pitton / NurPhoto via AF Dans une manifestation à Toulouse, le 9 juin. © Alain Pitton / NurPhoto via AF

Chez Valeo, ADP ou Derichebourg, ces accords de performance créés par les ordonnances de 2017 permettent de baisser les salaires ou d’augmenter le temps de travail, sans contrepartie. Au nom de la sauvegarde des emplois, les dérives sont possibles.

La fermeture de l’usine Bridgestone: tout sauf une surprise

Par
A l'usine Bridgestone de Béthunes (Pas-de-Calais), le 21 septembre 2020. © Denis Charlet / AFP A l'usine Bridgestone de Béthunes (Pas-de-Calais), le 21 septembre 2020. © Denis Charlet / AFP

Le fabricant de pneus a annoncé la fermeture de son usine de Béthune avec 863 licenciements à la clé. Des politiques de tous bords s’émeuvent de cette « trahison ». Mais en contrepartie des aides publiques déversées depuis des années, rien n’était exigé de l’entreprise.

L’institut Montaigne lance une nouvelle offensive contre le code du travail

Par
 © MJ © MJ

Le premier ministre a promis au Medef de pérenniser, voire d’amplifier les assouplissements concédés lors du confinement sur les contrats courts. Dans une note, l’institut Montaigne, très proche d'Emmanuel Macron, fait des propositions qui vont plus loin.

Les bus reliant les aéroports franciliens s’arrêtent, au mépris des emplois

Par

Affectées par la chute du trafic aérien, les navettes entre Roissy et Orly sont à l’arrêt. La direction de cette filiale de Keolis a décidé brutalement de fermer l’entreprise tout en bénéficiant de l’activité partielle. Et après avoir transféré ses bus en secret.

A Cognac, Verallia licencie sous la dictée de la finance

Par
Les élus CGT de Verallia à Cognac, le 10 août 2020. © MJ Les élus CGT de Verallia à Cognac, le 10 août 2020. © MJ

Dans l’usine de fabrication de bouteilles du leader français, les salariés se mobilisent contre la fermeture d’un des trois fours. L’ex-filiale de Saint-Gobain, aux mains d’un fonds d’investissement, a distribué 100 millions d’euros de dividendes en juin.

En Moselle, la vente de Smart par Daimler est une «bombe sociale à retardement»

Par
L'usine Smart d'Hambach. © J-C. Verhaegen / AFP L'usine Smart d'Hambach. © J-C. Verhaegen / AFP

Le site de Hambach visité jeudi par la ministre Agnès Pannier-Runacher est tout un symbole. En 1997, l’usine fut lancée pour combattre la désindustrialisation de la Moselle. En 2015, elle fut le théâtre d’un référendum sur l’abandon des 35 heures. Affecté par la crise sanitaire, son propriétaire, le groupe allemand Daimler, veut désormais la céder au plus vite.

Avignon au cœur de la crise économique et sociale

Le 74e festival d'Avignon devait se tenir du 3 au 26 juillet 2020. L’annulation pour cause de Covid-19 plombe la ville, ses théâtres et les compagnies. Notre série de reportages sur les conséquences économiques, sociales et culturelles de la crise sanitaire.

L’Assemblée vote la précarisation des contrats courts

Par
La ministre du travail, Muriel Pénicaud, à l'Assemblée le 14 mai. © DR / Capture d'écran La ministre du travail, Muriel Pénicaud, à l'Assemblée le 14 mai. © DR / Capture d'écran

Le 15 mai, sous prétexte d’urgence sanitaire, le gouvernement a fait voter la possibilité pour les employeurs de déroger aux règles de reconduction des CDD jusqu'à la fin 2020. Un coup supplémentaire contre le code du travail déjà largement affaibli par l'exécutif.

Nokia aligne les «contre-vérités» pour défendre ses licenciements

Par
La manifestation parisienne des salariés de Nokia, le 8 juillet. © Samuel Boivin / NurPhoto via AFP La manifestation parisienne des salariés de Nokia, le 8 juillet. © Samuel Boivin / NurPhoto via AFP

Un rapport remis aux syndicats de l’entreprise démonte les fausses justifications de l’entreprise pour son plan de 1 230 suppressions de postes, annoncé en juin. L’entreprise ne va pas si mal qu’elle l’affirme.

Nokia: les salariés dénoncent le «bras d’honneur» du nouveau plan social

Par
 © D.I. © D.I.

C’est le quatrième plan de licenciements depuis 2016. En Île-de-France et à Lannion, les salariés craignent d’être liquidés. Mais contrairement à ce qu’affirme la direction, l’entreprise ne va pas si mal. 

Plan social chez Airbus: l’illustration d’une transition écologique brutale

Par
Salariés d'Airbus sur une chaîne de montage du Beluga à Toulouse. © Pascal Pavani / AFP Salariés d'Airbus sur une chaîne de montage du Beluga à Toulouse. © Pascal Pavani / AFP

D’ici un an, 10 % des effectifs du groupe sont appelés à disparaître. Avec l’effondrement des vols et des commandes, tout le secteur aéronautique est propulsé dans le monde d’après, dominé par les enjeux environnementaux. Le gouvernement parie pourtant sur la perpétuation de l’existant.

Partout en France, des entreprises sombrent

Par

Plans sociaux, dépôts de bilan, accords de performance collectifs… Les entreprises en difficulté se multiplient, et les annonces de suppressions de postes par milliers s’accumulent. L’impact de la crise sanitaire va être lourd sur le plan économique.

Activité partielle: de nouveaux dispositifs, pas de contreparties réelles

Par

Le gouvernement a rendu public son nouveau dispositif de chômage partiel de longue durée, sans contreparties sérieuses de nature à freiner la spirale récessive qui menace le pays. Le fruit d’une politique économique vouée à l’échec.

Catastrophe sociale: comment le gouvernement tâtonne

Par
La ministre du travail Muriel Pénicaud et son directeur de cabinet Antoine Foucher, le 9 juin. © Thomas Coex / AFP La ministre du travail Muriel Pénicaud et son directeur de cabinet Antoine Foucher, le 9 juin. © Thomas Coex / AFP

La France comptera fin 2020 630 000 chômeurs de plus qu’un an plus tôt. Un chiffre catastrophique qui éclaire crûment les choix du gouvernement en matière de protection des plus précaires. Un mail du directeur de cabinet du ministère du travail, révélé par Mediapart, illustre les hésitations de l’exécutif.

Sans salaire, sans chômage: les fauchés du Covid

Par
Manifestation du collectif CPHRE à Paris, le 7 juin 2020. © DR Manifestation du collectif CPHRE à Paris, le 7 juin 2020. © DR

Leur entreprise est en faillite, la succession de leurs contrats courts s’est interrompue, ou l’assurance-chômage ne répond plus : récits de salariés qui ne touchent plus un centime depuis mars, et craignent pour l’avenir.

Colmar espère sortir du cercle des touristes disparus

Par
 © D.I. © D.I.

La ville alsacienne avait l’habitude d’accueillir 3,5 millions de touristes par an. Tout s’est arrêté avec le coronavirus. Hôteliers, stars de la gastronomie ou commerçants de quartier attendent le redémarrage. Les villages alentour espèrent tirer leur épingle du jeu.

Le plan social d’un sous-traitant d’Airbus inquiète Toulouse pour son avenir

Par

La décision de la direction de Derichebourg Aeronautics pourrait concerner 700 salariés dans les mois à venir. Les syndicats se divisent. Et toute la région suit avec attention ce premier coup de semonce social d’un industriel de la filière aéronautique.

Dans l’ombre de l’aéroport de Roissy, des habitants dans la turbulence sanitaire et sociale

Par
Ces trois amies cherchent du travail, le 28 mai à Villepinte. © MG Ces trois amies cherchent du travail, le 28 mai à Villepinte. © MG


À Villepinte et dans les communes dépendant de la plateforme logistique et aéroportuaire de Roissy, l’activité est encore souvent à l’arrêt. Durement touchés par l’épidémie de Covid-19, les habitants vivent le nouveau soubresaut d’une crise économique et sociale chronique. Ici aussi la solidarité locale joue les pare-feux.

Coronavirus: le transport aérien aux avant-postes des ruptures à venir

Par
Avions parqués à l'aéroport de Düsseldorf. © Federico Gambarini / DPA Avions parqués à l'aéroport de Düsseldorf. © Federico Gambarini / DPA

Secteur fétiche du néolibéralisme depuis Reagan, le transport aérien est aujourd’hui à terre avec l’épidémie du coronavirus. Les compagnies aériennes crient au secours, les gouvernements se disent prêts à les renationaliser. L’aérien est-il le symbole de ce qui nous attend ?

Restaurants: le confinement est levé, pas les inquiétudes

Par
A Paris, le 2 juin 2020. © Nicolas Portnoi / Hans Lucas via AFP A Paris, le 2 juin 2020. © Nicolas Portnoi / Hans Lucas via AFP

Leurs établissements peuvent rouvrir, mais leurs angoisses ne sont pas dissipées pour autant. Mediapart donne à nouveau la parole aux restaurateurs indépendants interrogés il y a un mois, en plein confinement. L’optimisme n’est pas encore de mise.

«Travailler plus» ou le retour de la guerre sociale

Par

À peine le confinement est-il levé, progressivement, que les élites économiques lancent déjà l’offensive contre les 35 heures, leur vieille obsession. Mais cette demande est moins fondée sur le plan économique que dans l’optique d’une attaque généralisée à venir contre le monde du travail.

Le chantage à l’emploi s’impose comme politique économique

Par

Plusieurs entreprises utilisent les ordonnances de 2017 pour instituer un chantage à l’emploi : baisser les salaires ou accepter les licenciements. Le gouvernement s’en défend, mais c’est là la pierre angulaire de sa politique économique. Et c’est une logique dangereuse.

Le chômage à son plus haut historique, la spirale récessive menace

Par et

Les chiffres d’avril sont cataclysmiques : 209 000 personnes de plus se sont inscrites à Pôle emploi en un mois, et le chômage n'a jamais été aussi haut en France. Désormais, le risque est que les destructions d’emplois conduisent à une crise durable.

Renault: la casse sociale puis la mainmise de Nissan

Par
Production de Zoé (Renault) et de Micra (Nissan) à l'usine de Flins. © Martin BUREAU / AFP Production de Zoé (Renault) et de Micra (Nissan) à l'usine de Flins. © Martin BUREAU / AFP

Le groupe automobile s’apprête à supprimer 15 000 emplois dont 4 600 en France afin d’économiser 2 milliards sur trois ans. Ce programme s’inscrit dans un vaste plan d’ensemble de réduction des coûts, de diminution des capacités, étudié avec Nissan en vue de faire repartir l’Alliance. Mais le partage des rôles entre les deux constructeurs risque d’affaiblir encore Renault, au profit de ses partenaires japonais.

Automobile: l’illusion électrique du gouvernement

Par

Des primes à l’achat, des subventions et des aides, des fonds publics pour toute la filière… le grand plan d’avenir pour l’automobile du futur, censé incarner le monde d’après, ressemble furieusement au monde d’avant. La grande mutation proclamée risque de se résumer à une nouvelle prime à la casse.

A Lorient, le climat est explosif à la Fonderie de Bretagne

Par Déborah Coeffier
Mercredi 27 mai, une centaine d’ouvriers de la Fonderie de Bretagne se sont rendus au siège du Medef 56 à pied. © Déborah Coeffier Mercredi 27 mai, une centaine d’ouvriers de la Fonderie de Bretagne se sont rendus au siège du Medef 56 à pied. © Déborah Coeffier

Après la sidération initiale, provoquée par l’annonce de l’éventuelle fermeture de l’usine de la Fonderie de Bretagne, la colère monte parmi les salariés de la filiale du groupe Renault, à Caudan, près de Lorient. Depuis lundi, ils refusent de reprendre le travail et tiennent piquet de grève.

Au nom du Covid-19, General Electric démantèle un peu plus Belfort

Par
À Belfort lors des manifestations du printemps 2019. © Sébastin Bozon / AFP À Belfort lors des manifestations du printemps 2019. © Sébastin Bozon / AFP

Le scandale General Electric semble sans fin. Deux jours après le déconfinement, la direction du groupe américain a annoncé le déménagement de toutes les activités de maintenance du site de Belfort vers l’Arabie saoudite et les États-Unis. 

Crise économique: «Sans plan d’action, Pôle emploi ira dans le mur» 

Par
Une agence Pôle emploi à Paris, le 21 avril 2020. © Hugo Passarello Luna/Hans Lucas via AFP Une agence Pôle emploi à Paris, le 21 avril 2020. © Hugo Passarello Luna/Hans Lucas via AFP

Les agences Pôle emploi reprennent progressivement leurs activités le lundi 18 mai. Si la direction générale a planché sur les conditions sanitaires, elle n’a pour le moment rien communiqué sur le probable déferlement de nouveaux chômeurs. Au grand dam de conseillers qui craignent d’être débordés.

Intérimaires et saisonniers: l’Etat ne protégera pas tout le monde

Par

Des centaines de milliers d’intérimaires et de saisonniers ont vu leurs missions interrompues. Si une partie a droit au chômage partiel, les précaires ne sont pas protégés des abus de leurs employeurs. Et encore moins de la réforme de l’assurance-chômage.

Tous les articles