Thierry Mariani, le ministre droitier qui a «ouvert la boîte de Pandore»

Par
Alors que chacun a les yeux sur la crise de la dette, lui ne pense qu'à ficher les allocataires sociaux. Thierry Mariani a créé, il y a un an, la Droite populaire pour faire entendre l'aile droitière de l'UMP. Aujourd'hui promu ministre des transports, il tente de freiner ses troupes.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

«Elle a été reprise ma déclaration? Elle a été reprise?», demande Thierry Mariani à son attachée de presse. Ce jeudi après-midi, le ministre des transports est très énervé. Harlem Désir, le premier secrétaire par intérim du PS, a demandé la dissolution de la Droite populaire, le collectif droitier de l'UMP, qu'il accuse de «jouer avec les thèmes du pire».