Sondages de l’Élysée : la défense dénonce un « procès anachronique »

Les avocats des cinq prévenus ont plaidé mercredi la relaxe, en soulignant l’absence de règles claires à l’époque des faits, et parfois aussi celle de Nicolas Sarkozy. Le jugement sera rendu le 21 janvier.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Dans les affaires politico-financières, les personnalités poursuivies et leurs avocats jouent souvent la montre et multiplient les recours pendant l’instruction, pour espérer obtenir une peine plus douce en cas de procès et de condamnation, les faits étant alors devenus anciens. Ce qui permet aussi, le moment venu, de crier au procès anachronique, et ce qui est de bonne guerre, chacun étant libre de se défendre comme il l’entend.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal