Balkany et les affaires

Depuis 2013, la justice enquête sur le patrimoine dissimulé par le couple Balkany aux quatre coins du monde et sur la corruption qui l'aurait alimenté. Entre autres affaires.

Chez les Balkany, même les bijoux passent par les paradis fiscaux

Par et
Isabelle Balkany en octobre 2009. © Reuters Isabelle Balkany en octobre 2009. © Reuters

Les juges vont de surprise en surprise dans leur enquête sur les élus de Levallois et leur patrimoine caché. Ils ont découvert qu'Isabelle Balkany avait perçu au Liechtenstein 240 000 € provenant de la vente, en Suisse, d'un diamant de 13 carats. Rien n'a été déclaré.

La roue tourne mais les Balkany s’accrochent à leur «Moulin»

Par
 © DR © DR

Les Balkany ne digèrent pas la saisie de leur « Moulin » de Giverny. D’après nos informations, ils ont contesté cet acte ordonné par des juges anticorruption devant la chambre de l’instruction. Mediapart dévoile un album photo du manoir, évalué à 4,7 millions d'euros.

Affaire Balkany: l’enquête des juges accable l’associé de Sarkozy

Par et
Patrick Balkany et Nicolas Sarkozy, en 2007 © Reuters Patrick Balkany et Nicolas Sarkozy, en 2007 © Reuters

Mediapart révèle que les juges d’instruction chargés du dossier Balkany ont ordonné la saisie de la maison de l’avocat Arnaud Claude, associé de Nicolas Sarkozy. Ils ont recueilli de nouveaux éléments montrant son « rôle actif » dans l’achat du riad caché des Balkany.

Riad des Balkany: le «bail fictif» d’Alexandre pour couvrir ses parents

Par et
 © Reuters © Reuters

Mediapart dévoile les raisons de la mise en examen d'Alexandre Balkany, le fils de Patrick et Isabelle. Les juges chargés d'enquêter sur le patrimoine du couple considèrent qu'il a signé « deux contrats de bail fictifs » avec la SCI détenant le riad de Marrakech. Pour mieux aider ses parents à cacher leur statut de propriétaires réels.

Une enquête des juges au Maroc accable les Balkany

Par et
Patrick Balkany, le 28 octobre 2015 à l'Assemblée nationale © Reuters Patrick Balkany, le 28 octobre 2015 à l'Assemblée nationale © Reuters

Des investigations menées de l’autre côté de la Méditerranée par la justice anticorruption ont permis d’accumuler des documents et des témoignages inédits qui accablent (un peu plus) Patrick et Isabelle Balkany dans l’affaire de leur patrimoine caché. L'associé historique de Nicolas Sarkozy, l'avocat d'affaires Arnaud Claude, est également confondu par de nouveaux éléments.

Patrick Balkany affirme avoir bénéficié sous Sarkozy d'une « transaction » avec le fisc

Par et
P. Balkany et E. Woerth au Forum de Doha au Qatar en mai 2013, capturés par un journaliste de 20 minutes © 20 minutes P. Balkany et E. Woerth au Forum de Doha au Qatar en mai 2013, capturés par un journaliste de 20 minutes © 20 minutes

D'après ses propres écrits, Patrick Balkany a bénéficié en 2008 d'une « transaction » avec le fisc, alors qu'Éric Woerth était ministre du budget. L'élu avait été lourdement redressé sur son impôt sur le revenu à la fin des années 1990.

Le fisc estime la fortune des Balkany à 16,5 millions d'euros

Par et
Patrick Balkany, le 2 juin 2014, à Roland-Garros © Reuters Patrick Balkany, le 2 juin 2014, à Roland-Garros © Reuters

Alors que Patrick Balkany a été mis en examen pour « fraude fiscale » jeudi 15 octobre, Mediapart dévoile une première estimation du patrimoine amassé par le couple. D'après le fisc, il atteignait 16,5 millions d'euros d'actifs taxables en 2013. Les élus vont devoir s'acquitter de l'ISF, dont ils s'étaient dispensés, au moins pour les années 2008 à 2013.

Des documents suisses laissent Patrick Balkany sans voix

Par et
Patrick et Isabelle Balkany, le 2 juillet, aux obsèques de Charles Pasqua.  © Reuters Patrick et Isabelle Balkany, le 2 juillet, aux obsèques de Charles Pasqua. © Reuters

Pour la première fois, Patrick Balkany apparaît comme bénéficiaire direct d’une société off-shore et d’un compte caché au Liechtenstein. À la clé : des millions de dollars. Face au juge, le député et maire de Levallois-Perret a invoqué le « droit au silence ». Sans rire.

Affaire Balkany : l’associé de Sarkozy est trahi par un fax

Par et

Les juges viennent de mettre au jour un document qui confirme l’implication de l'avocat Arnaud Claude dans des montages offshore au centre d’un vaste système de corruption, de fraude fiscale et de blanchiment d’argent. L'avocat, toujours associé avec l'ancien chef de l'État, assurait jusqu'ici que les accusations n'étaient « confortées par aucun élément matériel ». Révélations.

Levée d'immunité de Balkany: le détail de ses villas et montages offshore

Par et
Patrick Balkany © (dr) Patrick Balkany © (dr)

Le bureau de l'Assemblée nationale a décidé à l'unanimité de lever l'immunité parlementaire de Patrick Balkany, député UMP et maire de Levallois. Les juges ont adressé au bureau une synthèse de leurs investigations, que Mediapart s'est procurée. De Marrakech à Saint-Martin, ils passent en revue les diverses villas occupées par les Balkany et leurs montages offshore.

L’associé de Nicolas Sarkozy, Arnaud Claude, mis en examen pour blanchiment

Par et

Les juges Renaud Van Ruymbeke et Patricia Simon soupçonnent l’avocat Arnaud Claude, associé de Sarkozy, d’avoir participé au montage financier qui a permis aux époux Balkany de dissimuler leurs avoirs au fisc.

Isabelle Balkany est menacée par une information judiciaire pour «favoritisme»

Par et
Patrick et Isabelle Balkany, le 11 mars 2008, à l'Elysée.  © Reuters Patrick et Isabelle Balkany, le 11 mars 2008, à l'Elysée. © Reuters

C'est une nouvelle affaire Balkany. Une information judiciaire a été ouverte par le parquet de Nanterre sur des soupçons de « favoritisme », qui menacent directement Isabelle Balkany. La chambre régionale des comptes d’Île-de-France suspecte l'élue d'avoir faussé un marché à 40 millions d’euros, portant sur la reconstruction et l’entretien d’un collège dans les Hauts-de-Seine. Le nom de Nicolas Sarkozy est cité dans le dossier.

Le magnétiseur d'Isabelle Balkany bientôt jugé

Par

Le bras droit de Patrick Balkany et le « guérisseur » d’Isabelle sont renvoyés devant le tribunal correctionnel pour « détournement de fonds publics » et « recel ». Une affaire d'emploi fictif.

Et si on révoquait les Balkany...

Par

Les Balkany étaient dans Paris-Match cette semaine, « paparrazés » tout sourires à Saint-Tropez. Dans un mois, ils feront leur rentrée comme si de rien n'était au conseil municipal de Levallois-Perret. Des voix s'élèvent pour réclamer une « révocation ». Un article méconnu du Code général des collectivités territoriales autorise en effet le président de la République à révoquer un maire devenu incapable d’exercer correctement.

Balkany : le préfet des Hauts-de-Seine écarte toute révocation à ce stade

Par

La demande de « révocation » du maire de Levallois-Perret récemment formulée par plusieurs associations a été écartée par le préfet des Hauts-de-Seine, fait savoir à Mediapart le cabinet du ministre de l'intérieur.

Un adhérent des Républicains demande l'exclusion de Balkany

Par

D'après un courrier récupéré par Mediapart, un militant Les Républicains, ancien élu de Levallois-Perret, réclame l'exclusion de Patrick Balkany du parti. « Nous devons être exemplaires », écrit-il à Nicolas Sarkozy.

L'encombrant médium d'Isabelle Balkany la conduit en garde à vue

Par et
 © Reuters © Reuters

Isabelle Balkany, première adjointe de Levallois-Perret, a été placée en garde à vue mercredi et entendue par les policiers dans le cadre d'une information judiciaire pour « détournement de fonds publics ». Les enquêteurs soupçonnent que son magnétiseur personnel, Jean Testanière, ait bénéficié d'un emploi fictif de la ville.

Balkany et Cahuzac entre les mains du nouveau procureur financier

Par

D’après nos informations, plusieurs affaires politico-financières majeures jusqu’ici traitées par le parquet de Paris, dont le dossier Cahuzac et l’information judiciaire pour « blanchiment de fraude fiscale » qui vise les Balkany, viennent de passer entre les mains du « procureur national financier ».

Le labyrinthe offshore de la villa Balkany à Marrakech

Par et
Patrick et Isabelle Balkany, en 2008, à l'Elysée. © Reuters Patrick et Isabelle Balkany, en 2008, à l'Elysée. © Reuters

Le parquet de Paris a ouvert, vendredi 6 décembre, une information judiciaire pour « blanchiment de fraude fiscale » visant les Balkany. Au cœur du dossier : une villa de Marrakech, baptisée « Dar Gyucy ». Officiellement, Patrick et Isabelle n'en sont pas propriétaires. Mediapart publie des documents inédits sur la société panaméenne et les femmes de paille au centre des montages suspects.

Les Balkany visés par une enquête pour « blanchiment de fraude fiscale »

Par et

Le parquet de Paris a ouvert une enquête visant le député et maire de Levallois-Perret, Patrick Balkany, et sa femme Isabelle, première adjointe. Cette décision fait suite à l'audition de l’ancien élu des Hauts-de-Seine Didier Schuller qui avait remis à la justice quatre documents accablants sur les montages offshore et la fortune de Patrick Balkany en Suisse, au Liechtenstein et à Saint-Martin.

Des travaux à l'œil dans la résidence des Balkany à Giverny

Par

La justice pourrait se pencher sur les moyens utilisés par Patrick et Isabelle Balkany pour aménager leur fastueuse résidence de Giverny, en Normandie. D’après nos informations, une entreprise de travaux publics, très présente dans leur ville de Levallois-Perret, s'y est montrée particulièrement généreuse.

Chauffeurs de Balkany : une information judiciaire est ouverte

Par

D'après nos informations, le parquet de Nanterre vient d'ouvrir une information judiciaire pour « détournement de fonds publics » visant Patrick Balkany. Le maire et député UMP est soupçonné d'avoir utilisé les chauffeurs de sa ville à des fins personnelles, notamment pour des voyages.

Balkany et ses chauffeurs: mélange des genres au soleil

Par

La justice s'intéresse aux chauffeurs de Patrick Balkany, maire et député de Levallois-Perret (UMP). Début octobre, les enquêteurs se sont déplacés en mairie, suspectant que certains d'entre eux aient travaillé au service de l'élu pendant ses vacances sur l'île de Saint-Martin. « Le maire a payé mon billet à titre personnel », assure l'un des bénéficiaires, retrouvé par Mediapart.

La justice enquête sur la police des Balkany

Par et
Les Balkany © Reuters Les Balkany © Reuters

Une enquête préliminaire a été ouverte courant 2012 sur la gestion de la police municipale de Levallois-Perret. En cause : des policiers municipaux utilisés comme chauffeurs par le député et maire (UMP), des appels téléphoniques enregistrés à l'insu des agents, ainsi que des agents qui exercent sans agrément.

Kazakhgate: Balkany et la piste d'un milliardaire belge

Par Geoffrey Le Guilcher, Geoffrey Livolsi et Yann Philippin
L'entrepreneur belge George Forrest, roi des mines en Afrique, à Bruxelles en 2002. © Reuters L'entrepreneur belge George Forrest, roi des mines en Afrique, à Bruxelles en 2002. © Reuters

Mediapart révèle que le milliardaire belge George Forrest a versé 95 000 euros à Jean-François Étienne des Rosaies, ex-chargé de mission auprès de Nicolas Sarkozy à l’Élysée. Forrest a été introduit auprès des proches de Patokh Chodiev, l’oligarque au cœur du Kazakhgate, par Patrick Balkany, lors d’un déjeuner à la mairie de Levallois.

Areva dans le scandale d'Uramin: Balkany et le retour des Katangais

Par

Ce fut la dernière surprise dans l’acquisition d’Uramin. Non seulement, les gisements n’avaient pas les ressources attendues, mais les droits  d’exploitation n’étaient pas toujours assurés. Pour l’aider face aux gouvernements africains, Areva va recourir à la diplomatie parallèle. Patrick Balkany en tant qu’émissaire officieux de l’Elysée, l’homme d’affaires belge Georges Forrest comme « facilitateur », vont prendre le dossier Areva en Afrique. Dernier volet de notre enquête.

Balkany doit toujours 64 000 euros à Levallois

Par
Patrick Balkany, maire et député UMP de Levallois-Perret © Reuters Patrick Balkany, maire et député UMP de Levallois-Perret © Reuters

Patrick Balkany est impayable. Le maire et député de Levallois-Perret continue de batailler pour échapper au règlement de vieilles pénalités financières, liées à sa condamnation de 1996. Le conseil d'État doit étudier jeudi un ultime recours de ce fidèle de Nicolas Sarkozy, qui doit encore rembourser 64 640 euros à "sa" ville de Levallois.

Levallois : Balkany doit encore 123.000 euros à sa ville

Par et

Poursuivi à la fin des années 1990 pour prise illégale d'intérêts, Patrick Balkany s'est vu condamner à rembourser 520 000 euros à sa ville de Levallois-Perret. Mediapart révèle que le maire UMP doit encore 123 000 euros à sa propre municipalité. En attendant, il n'a même plus le pouvoir d'ordonner la moindre dépense.

La suppléante de Balkany dénonce ses «avances» répétées

Par

Suppléante du député UMP Patrick Balkany depuis 2007, l'ancienne championne de judo Marie-Claire Restoux a voulu démissionner en mars 2010. Ses raisons? Des désaccords politiques mais surtout des «avances» répétées à connotation sexuelle de l'ami du président. Elle explicite ses accusations à Mediapart.

Tous les articles