Dossier Notre dossier: gilets jaunes, Six mois de révolte des oubliés

Pour la première fois, Emmanuel Macron s'est trouvé confronté à un mouvement citoyen spontané, né à partir des réseaux sociaux. Née contre la hausse des taxes sur le diesel, la contestation a débordé en six mois vers bien d’autres sujets.

Eborgnements, tabassages, humiliations: les syndicats de police imposent l’omerta

En six mois d’affrontements, pas un syndicat de police représentatif n’a pris ses distances avec le maintien de l’ordre prôné par Christophe Castaner. Non seulement les lanceurs de balles de défense sont défendus et les violences policières légitimées, mais toute voix discordante est chassée, étouffée, poursuivie.

Au tribunal, un gilet jaune face à la suppléante de Castaner

Justice

Laurent Vicente, figure des « gilets jaunes » des Alpes-de-Haute-Provence, a passé quatre nuits en prison, aux Baumettes. En cause : la plainte de la suppléante de Christophe Castaner qui l’accusait de menaces répétées. Finalement, après une audience où deux mondes se sont fait face, le tribunal a prononcé la relaxe.

Le boxeur comme métaphore

Livres

Cœur de boxeur. Le vrai combat de Christophe Dettinger, essai d’Antoine Peillon écrit dans l’urgence démocratique, montre comment l’homme qui fit reculer les gendarmes mobiles sur une passerelle fut traité en symbole à détruire par un pouvoir aux abois.

Le 1er Mai en comparution immédiate: de la prison encore et toujours

Travail

Le tribunal de Paris a jugé, jeudi, plusieurs manifestants, ou présumés tels, du 1er Mai à Paris. L’utilisation quasi systématique de l’article « participation à un groupement en vue de » violences permet à l’accusation de s’émanciper des faits. Ce sont désormais les intentions et les présupposés qui sont jugés, avec à la clé une effarante distribution de peines de prison.

Forces de l’ordre contre syndicats le 1er Mai: «Cela ne nous était jamais arrivé auparavant»

Police

Le défilé du 1er Mai a été émaillé de charges des forces de l’ordre contre la tête du cortège intersyndical, pourtant sécurisée et encadrée par les services d’ordre des organisations. Un fait inédit selon les responsables de la manifestation.

Affaire Geneviève Legay: zones d’ombre et nouveau conflit d’intérêts dans l’enquête

France

Selon nos informations, la commissaire chargée de l’enquête préliminaire, compagne du policier responsable de la charge ayant causé les blessures de la militante d’Attac Geneviève Legay, participait elle-même aux opérations de maintien de l’ordre, le 23 mars. L’enquête soulève des interrogations, notamment sur le temps imparti pour rendre compte des images de vidéosurveillance, montrant un policier pousser la septuagénaire. 

1er Mai à la Pitié-Salpêtrière: les mensonges du pouvoir

Travail

Pendant une soirée et une matinée, plusieurs membres du gouvernement et la direction de l’AP-HP ont assuré que l’hôpital parisien avait été « attaqué » par des manifestants violents. Il n’en a rien été : quelques dizaines de personnes se sont réfugiées au pied des immeubles de l’établissement pour échapper aux lacrymogènes et aux charges policières, avec l’autorisation de sa directrice. Aucun manifestant n’a été menaçant, aucun n’a dégradé les locaux. En revanche, certains ont été frappés par des policiers.

Pitié-Salpêtrière: le collectif des 34 interpellés livre sa version

Travail

© Mediapart / MT.
Réunis dans un collectif baptisé « des 34 de la Pitié », une partie des interpellé·e·s de l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière a livré samedi sa version des faits des événements du 1er Mai, lors d’une conférence de presse. Ils disent avoir été victimes d'« abus de pouvoir » et de « violences psychologiques » lors de leur trente heures de garde à vue.

Gilets jaunes, avec ou sans gilet

Billet de blog

Gilets jaunes aux Molières: ceci n'est pas une «prise d'otage»

Billet de blog

On ne vous dit pas tout…

Billet de blog

Appel de 100 médecins contre le fichage des «gilets jaunes»

Billet de blog

Artistes: nous n’en sommes plus là!

Billet de blog

Lettre d'un gilet jaune depuis sa prison

Billet de blog

Nous accusons!

Billet de blog

À Paris, une stratégie pour diviser

Billet de blog

Comme une fourmi jaune

Billet de blog

Ça branle dans le manche

Billet de blog

Des actes et des durées - Archive Temps 4

Billet de blog

Sous les gilets, une ardeur olympique

Billet de blog

Convergences et différences: un rêve en jaune et vert

Billet de blog

Une proposition de loi contre la liberté de manifester

Billet de blog

Avec Geneviève Legay, désobéir

Billet de blog

Je suis un « émeutier »...

Billet de blog

Dépolitiser les gilets jaunes

Billet de blog

Des actes et des durées - Archive Temps 1

Billet de blog

Gilets Jaunes et Journalistes : de la défiance à la haine !

Billet de blog

La Maison du Peuple de Saint-Nazaire répond à l'appel de Commercy

Billet de blog

Souillac inside

Billet de blog

Mouvement des gilets jaunes : et maintenant ?

Billet de blog

Gilets jaunes: le sens du face à face

Billet de blog

Gilets jaunes : crépuscule du parlementarisme

Billet de blog

Gilets jaunes : demandez le programme !

Billet de blog

Gilets jaunes, chemises noires et drapeaux rouges

Billet de blog

Les passagers clandestins en gilets jaunes

Billet de blog

Tous les articles

Allô Place Beauvau: nous sommes à l’écoute

Police

Pendant plus d'un an, Allô Place Beauvau a permis de signaler les violences policières lors du mouvement des « gilets jaunes ». La plateforme a depuis intégré la façon dont elles sont traitées par l’IGPN et scruté, avec « Radio Police », ce qui se dit sur les réseaux sociaux. 

A La Roche-sur-Yon, les «gilets jaunes» refusent pour l’instant «la stratégie du choc»

Travail

Ils ont été un millier de manifestants à avoir répondu à l’appel interrégional de La Roche-sur-Yon, pour l’acte XXV des « gilets jaunes » ce samedi 4 mai. Entre tirs de lacrymos et barbecue géant sur un rond-point, étrange ambiance dans un cortège qui légitime verbalement la violence, mais la réprouve dès qu’elle se manifeste physiquement.

Un pouvoir incendiaire

France

La fable de l’attaque de l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière par des manifestants lors du 1er Mai est le mensonge de trop d’un pouvoir qui nie la réalité de son impopularité. Sa dérive autoritaire le rend complice du pire : la ruine de toute éthique démocratique.

Castaner, premier pyromane de France

France

Le ministre de l’intérieur s’est tristement illustré en inventant une « attaque » à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière, avant d’esquisser un semblant de mea culpa. Depuis son entrée place Beauvau, ce grand amateur de com’ surjoue l’autorité pour endosser un costume qui lui sied définitivement très mal.

Le défilé syndical du 1er Mai dynamisé par les gilets jaunes

Travail

Malgré les annonces alarmistes du gouvernement, le 1er Mai n’a pas viré au chaos et a attiré des dizaines de milliers de manifestants partout en France. Reportage à Paris, où militants, syndicalistes, gilets jaunes, black blocs se sont mélangés, débordant très largement les syndicats, qui dénoncent un maintien de l’ordre « scandaleux ».

A Toulouse, un 1er Mai sur la ligne jaune

France

Le 1er Mai toulousain a donné à voir un mouvement serein et déterminé, au sein duquel les convergences entre mouvement social, climatique et gilets jaunes continuent de se construire.

Dans le Loir-et-Cher, les «gilets jaunes» pleurent l’un des leurs, mort au travail

France

Figure locale des « gilets jaunes », le chauffeur de poids lourds David Beaujouan est décédé tragiquement sur le parking de la plateforme logistique d’Amazon à Saran, près d’Orléans. Dimanche, à Mer (Loir-et-Cher), une centaine de ses camarades de lutte lui ont rendu un vibrant hommage.

Maintien de l’ordre: à Bordeaux, la «politique d’intimidation» du préfet Lallement

Police

Un rapport de l’Observatoire girondin des libertés publiques dénonce le maintien de l’ordre dirigé par le nouveau préfet de police de Paris Didier Lallement, lorsqu’il était en poste à Bordeaux.