Notre dossier: la PMA pour toutes les femmes

Nos reportages, analyses et autres articles sur l’extension de la procréation médicalement assistée (PMA) aux lesbiennes et aux femmes seules. Une promesse de campagne constamment reportée, de Hollande à Macron.

PMA pour toutes: ces députés LREM qui ne veulent plus attendre

Par et
 © DR © DR

Alors que le projet de loi comprenant l’extension de la PMA à toutes les femmes a de nouveau été reporté, LREM tarde à statuer sur le sort de la députée Agnès Thill, qui multiplie les propos homophobes. Plusieurs élus de la majorité réclament une clarification. Selon eux, rien ne justifie d’attendre plus longtemps pour adopter cette promesse de campagne. Mediapart a recueilli leur témoignage.

Un rapport de plus favorable à l’ouverture de la PMA à toutes les femmes

Par

Dans un rapport rendu le 15 janvier, le député LREM Jean-Louis Touraine préconise d’accompagner l’ouverture de la PMA à toutes les femmes d’une réforme de la filiation, de la levée de l’anonymat des donneurs de gamètes et de l’autorisation de procréation post mortem.

La PMA, six ans de reports et de couardise

Par
Visuels du collectif pro-égalité des droits "OuiOuiOui". © ouiouioui.org Visuels du collectif pro-égalité des droits "OuiOuiOui". © ouiouioui.org

Depuis six ans, François Hollande puis Emmanuel Macron ont repoussé à de nombreuses reprises l’accès à la procréation médicale assistée pour les femmes. La preuve de leur couardise, bien plus que de celle de la société française.

PMA pour toutes: pas de loi avant 2019

Par
Durant la marche des fiertés à Paris le 30 juin 2018. © Reuters/Pascal Rossignol Durant la marche des fiertés à Paris le 30 juin 2018. © Reuters/Pascal Rossignol

Le porte-parole du gouvernement a coupé court aux tentatives de députés de la majorité d’accélérer le calendrier sur l’ouverture de la PMA à toutes les femmes, alors qu’un député LREM avait annoncé sa volonté de déposer une proposition de loi pour adoption avant fin 2018.

PMA pour toutes: Macron fait traîner sa promesse en longueur

Par et
Manifestation parisienne en faveur du mariage pour tous, en décembre 2012. © Julien Muguet/Reuters Manifestation parisienne en faveur du mariage pour tous, en décembre 2012. © Julien Muguet/Reuters

Un an après le premier feu vert du Comité d’éthique, la promesse d’Emmanuel Macron d’ouvrir la PMA à toutes les femmes ne s’est pas encore transformée en processus législatif. Malgré la multiplication des consultations, les lignes des pro et anti n’ont pas bougé. Certains commencent à s’impatienter.

PMA: feu vert du Comité d’éthique aux couples de femmes et aux femmes seules

Par
La marche des fiertés à Paris, le 24 juin 2017. © Reuters La marche des fiertés à Paris, le 24 juin 2017. © Reuters

Dans un avis consultatif rendu public mardi 27 juin, le Comité consultatif national d'éthique se dit favorable à l'ouverture de l'assistance médicale à la procréation aux couples de femmes ainsi qu'aux femmes seules. Il reconnaît une « rupture d'égalité ». Mais il reste opposé au recours à des mères porteuses.

PMA pour toutes: le législateur au pied du mur

Par
Le CCNE se dit favorable à la PMA pour les femmes célibataires et en couple. © Reuters Le CCNE se dit favorable à la PMA pour les femmes célibataires et en couple. © Reuters

Pour la deuxième fois, le Comité consultatif national d’éthique se dit favorable à l’ouverture de la PMA pour les couples de lesbiennes et les femmes seules. Cette réforme doit désormais être discutée dans le cadre du projet de loi de bioéthique au premier trimestre 2019.

PMA, GPA: «Il faut renouveler la réflexion sur la filiation»

Par
debat-48-illiustr1

Depuis fin janvier, les états généraux de la bioéthique se penchent sur l’ouverture de la PMA aux couples de lesbiennes et aux femmes seules. C’est l’occasion, selon la sociologue Martine Gross et la juriste Laurence Brunet, de repenser le lien de filiation qui reste souvent confondu en France avec le lien génétique.

PMA: l’ouverture à toutes les femmes renvoyée en 2018

Par

La ministre des solidarités et de la santé Agnès Buzyn a renvoyé à fin 2018 (révision de la loi de bioéthique) l’ouverture de la procréation médicalement assistée (PMA) aux couples de lesbiennes et aux femmes seules. La voie est libre pour la mobilisation des opposants, redoutent les associations féministes et LGBT.

PMA: aux sources du débat français

Par

Après l’avis du Comité d’éthique sur la PMA et la GPA, le débat sur l’homoparentalité et sur la filiation n’a pas tardé à resurgir. L’historienne américaine Camille Robcis décortique dans un livre les spécificités du débat français. Un débat où se mêlent tradition familialiste issue du catholicisme et universalisme républicain. 

PMA: comment l’Etat justifie la discrimination

Par
À la Marche des fiertés de Paris, ce samedi 24 juin, le slogan était « PMA pour toutes » © Reuters À la Marche des fiertés de Paris, ce samedi 24 juin, le slogan était « PMA pour toutes » © Reuters

Poursuivi pour la première fois devant la Cour européenne des droits de l’homme, l’État a récemment rappelé les raisons de son opposition à la PMA en invoquant le droit… et la « nature » : célibataires et homosexuels « ne sont pas, par nature, en capacité de procréer ». Il admet toutefois que ce refus constitue « une ingérence » dans la vie privée.

A Nice, la Manif pour tous accapare les débats sur la PMA

Par

À Nice, le débat sur louverture de la PMA à toutes les femmes sest déroulé sans qu'on entende les lesbiennes et les femmes célibataires. Lors de ces états généraux de la bioéthique, la présence de personnes proches de la Manif pour tous est en revanche massive.

Etats généraux de la bioéthique: «Un débat de citoyens, pas de spécialistes»

Par

Le Comité d’éthique a lancé jeudi des états généraux pour sonder la société française sur les questions soulevées par les avancées scientifiques, ainsi que sur des sujets de société : médecine prédictive, ouverture de la PMA à toutes les femmes, suicide assisté, etc. Son président, Jean-François Delfraissy, veut en faire une expérience de « démocratie participative ».

Des bébés pour toutes

Par

Les états généraux de la bioéthique lancés le 18 janvier 2018 vont débattre jusqu’en juillet de l’ouverture à toutes les femmes de la procréation médicalement assistée (PMA), aujourd’hui réservée en France aux couples hétérosexuels infertiles. Mediapart publie une série de six témoignages de femmes homosexuelles qui ont eu recours à l’AMP à l’étranger. 

La PMA, cet obscur objet de fantasmes

Par

C'est la bête noire de la droite réac qui défile depuis un an et demi. C'est devenu celle de François Hollande, qui a cassé la loi famille à cause d'elle : la PMA, pour procréation médicalement assistée, nourrit tous les fantasmes. Pourtant, elle existe depuis quarante ans, réservée à certains couples hétérosexuels.

La PMA fait encore bugger la gauche

Par

En plein débat sur le mariage pour tous, Jean-Marc Ayrault a sèchement recadré sa ministre de la famille au sujet de la PMA pour les couples de femme. Un sujet sur lequel le gouvernement joue la montre et envoie des signaux contradictoires depuis des mois. Certains députés parlent déjà d'un « enterrement ».

L'amendement PMA des députés PS est rejeté

Par

Les services de l'Assemblée ont rejeté ce week-end l'amendement déposé par quinze députés PS qui souhaitaient pousser le gouvernement à s'engager dès le vote du texte «mariage pour tous» sur la procréation médicale assistée (PMA) pour les couples de femmes.

Indécis sur la PMA, Hollande s'en remet au comité d'éthique

Alors que les pro-« mariage pour tous » descendent dans la rue aujourd'hui, deux ministres ont confirmé que les couples de femmes auront prochainement droit à la procréation médicalement assistée. Mais à l’Élysée, le chef de l’État et plusieurs de ses proches hésitent. Selon nos informations, le comité national d’éthique va demander des « états généraux » sur la question.

Les députés PS renoncent à l'amendement PMA

Par

Les députés renoncent à introduire la procréation médicalement assistée pour les lesbiennes dans le projet de loi sur le mariage pour tous. Le gouvernement s'est engagé dans une loi sur la famille, votée en 2013.

Mariage pour tous: la PMA divise les socialistes

Par

Réunion très animée ce mardi du groupe PS. Les députés socialistes se sont écharpés sur l'accès des couples de femmes à la procréation médicalement assistée. Le groupe doit arrêter sa position mercredi.

Mariage, adoption, PMA: les choix de vos députés

Mediapart a interrogé chacun des 577 députés sur l'ouverture du droit au mariage, à l'adoption et à la procréation médicalement assistée aux couples homosexuels. Les résultats montrent que des doutes et des tiraillements existent dans chaque parti. Au-delà des clivages habituels. Cet article s'accompagne d'une carte interactive circonscription par circonscription.

La PMA en 2013? C'est le grand flou

Par

En décembre, les députés socialistes ont décidé qu'il y aurait un amendement dans le projet de loi « mariage et adoption pour tous » ouvrant la procréation médicalement assistée (PMA) aux couples de femmes mariées. Le PS pourrait en fait y renoncer. La PMA pourrait être intégrée dans une « loi sur la famille », évoquée le 3 janvier par le premier ministre et annoncée pour mars. Un calendrier sans garantie.

Après d'intenses débats, les députés PS proposent d'ouvrir la PMA aux lesbiennes mariées

Par

Les députés PS déposeront bien un amendement pour inclure dans le projet de loi mariage pour tous la procréation médicale assistée pour les lesbiennes. Ils ont voté en ce sens mercredi, dans une ambiance survoltée. Mais seuls les couples de femmes mariées y auront droit.

Tous les articles