Régionales 2015, vote sous état d'urgence

Retrouvez tous nos reportages et les textes de sept écrivains qui racontent une France en campagne.

Masseret, un héros paradoxal

Jean-Pierre Masseret, mardi soir à son siège de campagne © Reuters Jean-Pierre Masseret, mardi soir à son siège de campagne © Reuters

Arrivé troisième dans la région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine, Jean-Pierre Masseret ne s’est pas retiré. Le PS l'a suspendu. Pour certains militants, il incarne le refus d'un « front républicain mortifère ». À 71 ans, c'est la première révolte de ce socialiste dans la ligne, qui est aussi un grand baron local.

Paca: Estrosi se déguise en «résistant» pour draguer la gauche

Par et
Conférence de presse de Christian Estrosi à Marseille, le 8 décembre. © Reuters Conférence de presse de Christian Estrosi à Marseille, le 8 décembre. © Reuters

Le maire de Nice parie sur le ralliement des voix de gauche en se posant en « résistant » face à la frontiste Marion Maréchal-Le Pen, arrivée en tête au premier tour des régionales. Pour ce faire, il prend ses distances avec l'ultra-droitisation de Nicolas Sarkozy. Mais au sein du PS, qui a retiré sa liste, et plus largement à gauche, personne n'est dupe. Et les débats sont vifs.

En Languedoc, le FN mise sur l'abstention à gauche

Par

Comme dans la quasi-totalité des régions en triangulaire, le PS a accepté une fusion sans ambition programmatique avec les écologistes et le Front de gauche. Si les socialistes sont confiants, l’hypothèse de mauvais reports de voix qui profiteraient au FN inquiète.

En Bourgogne, l'extrême droite en embuscade

Par

Peu évoquée par les médias, la région Bourgogne-Franche-Comté pourrait être remportée par le Front national. Au premier tour, la frontiste Sophie Montel a distancé le PS et la droite, avec 31,5% des voix. Avec les trois blocs politiques au coude-à-coude, l'élection va se jouer dans un mouchoir.

En Ile-de-France, Valérie Pécresse dégaine le programme de la droite dure

Par

Après dix-sept ans de gestion socialiste, l'Île-de-France a basculé à droite, dimanche soir. À quoi ressemblera la “région capitale” avec l'ex-ministre de Nicolas Sarkozy à sa tête ? Pour le savoir, Mediapart s’est plongé dans son programme et ses principales propositions.

Sept auteurs en campagne: parler de ceux qui construisent...

Par Vincent Message

Pour ce sixième volet de notre série sur les élections régionales, l'écrivain Vincent Message parle d'un territoire qu'il connaît bien et où il enseigne, la Seine-Saint-Denis. Il raconte ceux qui tentent de reconstruire la politique, et par là même de redonner envie et fierté aux habitants d'un département stigmatisé.

A Grigny, des élections sans électeurs

Par

Dans les quartiers populaires, l'abstention reste forte et l'électorat difficile à mobiliser. La ville de Grigny ne fait pas exception. 

Le vrai barrage au Front national

Par

Depuis trente ans, la menace de l'extrême droite pèse en France. Depuis trente ans, nos votes ne suffisent pas à enrayer son ascension. Car ils sont suivis de politiques qui lui font la courte échelle, épousant ses thématiques. À droite comme à gauche. Faire barrage, ce n’est donc pas seulement voter, mais changer de politique.

Dans le Nord, les socialistes enragent de ce 21-Avril bis

Par
Affiches du second tour, devant une école dans les faubourgs lillois © AP Affiches du second tour, devant une école dans les faubourgs lillois © AP

Ils sont militants, élus ou simples électeurs dans la métropole lilloise. Ils ont rejoint le PS avant ou après le 21 avril 2002. Treize ans plus tard, ils doivent choisir, à nouveau, entre la droite et le Front national au second tour. Sauf qu'entre-temps, le curseur de la droite s'est déplacé et le parti de Marine Le Pen est à 40 %…

Jusqu’à quand Manuel Valls?

Par
Manuel Valls et François Hollande. © Reuters Manuel Valls et François Hollande. © Reuters

Lundi soir sur TF1, le premier ministre n’a pas pu s’empêcher de se faire bravache : «Je ne suis pas là pour m’excuser.» Mais en moins de deux ans à Matignon, son bilan est celui de l’installation du FN au-dessus des 30%, de la montée du chômage et de la disparition de la gauche.

«Le FN réussit à incarner le vote utile contre la gauche»

Par et

Le vote Front national devient « un vote de plus en plus national » et « inter-classiste ». C'est ce qu'estiment cinq chercheurs de l'Observatoire des radicalités politiques (ORAP) de la fondation Jean-Jaurès. Dans une analyse fine des résultats, ils mettent en évidence « l'hégémonie culturelle » de l'extrême droite, l'échec de la « stratégie Buisson » de la droite et l'aveuglement de la gauche. 

La droite veut asphyxier Nicolas Sarkozy

Par
Nicolas Sarkozy en meeting à Schiltigheim (Bas-Rhin), le 25 novembre. © Reuters Nicolas Sarkozy en meeting à Schiltigheim (Bas-Rhin), le 25 novembre. © Reuters

Les adversaires de Nicolas Sarkozy n'ont pas attendu le second tour pour commencer à l'attaquer sur sa stratégie, ses obsessions et son bilan. À leurs yeux, l'ex-chef de l'État est l'un des premiers responsables de la montée du FN. Fini le temps du rassemblement en carton-pâte et des sourires forcés. Les hostilités sont ouvertes.

Comment le Front national veut gérer les régions

Par
Salle Wagram, à Paris, le 10 décembre 2015. © Reuters Salle Wagram, à Paris, le 10 décembre 2015. © Reuters

À quoi ressemblerait une région Front national ? Comment le FN veut-il gérer et avec qui ? Alors que le parti d'extrême droite est en capacité de l'emporter dans plusieurs régions, Mediapart décrypte ses principales propositions.

Le lepénisme fanfaronne salle Wagram

Par

Marine Le Pen a tenu son unique rassemblement de l'entre-deux-tours des élections régionales à Paris, jeudi 10 décembre. Mediapart s'y est rendu.

Régionales: le «choc» des amnésiques

Par

« Le choc ». Un même mot à la une du Figaro et du journal L’Humanité, ce lundi matin. Il résume l’état de sidération de la droite et de la gauche devant le score ahurissant de l’extrême droite aux régionales. Il révèle aussi, et surtout, leur déphasage intégral. Ce « choc » n’est pas nouveau. Il prospère depuis trente ans.

Dans le grand Est, la droite rétrécie à un département

Par

Un FN en tête dans 9 départements sur 10 dans la région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine. Une droite qui ne s'impose que dans le Bas-Rhin et un candidat socialiste qui se maintient malgré l'injonction de se retirer de la direction du parti. Entretien avec le politologue Philippe Breton sur la faiblesse des propositions politiques dans cette région.

Retour à Saint-Denis, îlot qui sauve les meubles dans un océan d'abstention

Par

À Saint-Denis, le résultat de dimanche soir est à l'opposé des chiffres nationaux. C'est le Parti socialiste qui arrive en tête, suivi par le Front de gauche. Mais il n'y a rien à fêter : près de 70 % des électeurs ne sont pas allés voter, tandis que de nombreux militants de gauche hésitent à voter PS au second tour.

François Hollande joue à qui perd gagne

François Hollande a voté à Tulle (Corrèze), ce dimanche © Présidence de la République François Hollande a voté à Tulle (Corrèze), ce dimanche © Présidence de la République

François Hollande a perdu. Le PS n'aura plus que quelques régions dimanche prochain. Mais le chef de l'État se projette déjà dans la présidentielle de 2017. Avec un FN fort et une droite sans ressort, les résultats de dimanche soir confirment sa stratégie : être le seul rempart « républicain » face à Marine Le Pen.

L'avis de licenciement de la droite sarkozyste

Par et
Dépouillement à Hénin-Beaumont (Nord-Pas-de-Calais). © Reuters Dépouillement à Hénin-Beaumont (Nord-Pas-de-Calais). © Reuters

De tous les vaincus, et ils ont été nombreux, il en est un qui est particulièrement défait: Nicolas Sarkozy. L'écrasante victoire du Front national montre combien le retour de l'ex-chef d'État est un échec. En un an et demi, il n'aura rien su faire pour la nécessaire reconstruction de la droite républicaine.

Régionales en Paca: la gauche s'apprête à disparaître entre «la peste et le choléra»

Par

Atone, divisée, écrasée. En Provence-Alpes-Côte d'Azur, la gauche vit probablement ses derniers jours au conseil régional après avoir dirigé l'institution depuis 1998. Quoiqu'il s'en défende, Christophe Castaner, tête de liste PS, risque d'être contraint de se retirer de la course pour favoriser Christian Estrosi et éviter que le FN et Marion Maréchal-Le Pen ne remportent la mise.

Sept auteurs en campagne: Hénin-Beaumont, ici et maintenant

Par Patrick Varetz

Pour le deuxième volet de notre série sur les élections régionales, l'écrivain Patrick Varetz s'est rendu à Hénin-Beaumont, ville Front national. Pour tenter de saisir ce « monde par-dessous, ou par-delà le nôtre, et il est ici, maintenant ».

Régionales: le FN est en tête dans six régions

Le Front national arrive en tête du premier tour des élections régionales dans six régions sur treize, avec plus de 28 % des suffrages en France métropolitaine. En région Paca, Marion Maréchal-Le Pen est à plus de 40 % comme Marine Le Pen dans sa région. Dans ces deux régions, le PS retire ses listes.

«En direct de Mediapart»: comment barrer la route au Front national?

-- --

Nos invités et nos journalistes analysent les résultats du premier tour des élections régionales, et en particulier la forte poussée du Front national, qui termine en tête dans six régions et recueille plus de 28 % des voix.

Edwy Plenel: «Nous sommes requis»

- -

Après la poussée du Front national au premier tour des élections régionales, le parti pris vidéo d'Edwy Plenel. La France est à la merci d'un accident historique : l'élection à la présidence de la République, en 2017, de la dirigeante d'extrême droite, Marine Le Pen. C'est ce que Mediapart écrivait il y a un an et que confirment les résultats des régionales. Pour qui sonne le glas ? Pour nous.

Des régionales lugubres aux enjeux incertains

À la veille du scrutin, la classe politique constate dans son ensemble la difficulté à être audible aux oreilles d’un électorat sous état d’urgence. Après notre série de reportages à travers la France, récit d’une France politique en pleine incertitude, à un peu plus d’un an de la prochaine présidentielle.

En Bretagne, «comme les socialistes ne parlent plus, tout le monde se tait»

Par

Retour à Pontivy, en Centre-Bretagne, où une manifestation d'extrême droite a bouleversé les habitants le lendemain des attentats. Les élections voient l'irruption du Front national dans le jeu local, d'autant plus que le candidat socialiste, le ministre de la défense Jean-Yves Le Drian, ne fait pas campagne. 

Régionales: de Nice à Marseille, voyage avec les «naufragés du TER»

Par
Une des “boîtes à sardines” qui circulent sur le réseau Paca. © ES Une des “boîtes à sardines” qui circulent sur le réseau Paca. © ES

En Paca, Estrosi (LR) et Maréchal-Le Pen (FN) résument la question des transports à l’insécurité.

Régionales: en Normandie, incertitudes politiques et identitaires

Par

Une droite conquérante mais portée par un candidat qui peine à convaincre, des socialistes sortants peu mobilisés mais qui misent sur leur bilan, et un FN qui entend profiter des attentats et faire fructifier au-delà de 30 % ses récentes percées électorales. Dans un climat « bizarre » et sans grand entrain, tous pensent pouvoir emporter la Normandie réunifiée.

De Grenoble à Lyon, un voyage dans trois univers politiques

Par Fabien Escalona

La ligne de train Grenoble-Lyon, le chercheur en science politique Fabien Escalona la prend très souvent. De Grenoble la « rouge-verte » à Lyon la socialiste version Collomb, en passant par les « terres froides » du Nord-Isère où le FN progresse, il raconte la campagne dans la région Auvergne-Rhône-Alpes.

En Rhône-Alpes, on attend «la petite catastrophe» de l’abstention et du vote FN

Par
Le ministre Stéphane Le Foll en conversation avec Roger Fol, agriculteur (à droite) © A.D. Le ministre Stéphane Le Foll en conversation avec Roger Fol, agriculteur (à droite) © A.D.


En Haute-Savoie, non loin de la frontière suisse, c’est le choc des titans : Laurent Wauquiez et son « bouclier sécuritaire » contre Jean-Jack Queyranne, le socialiste sortant et ses « valeurs républicaines ». Entre les deux, des électeurs aux abonnés absents, encore traumatisés par les attentats de Paris et plus que jamais excédés par les mœurs de la classe politique.

Victoire du FN ? Ces électeurs qui tentent encore de ne pas y croire

Par
Château-Thierry en laissé-pour-compte géographique... Château-Thierry en laissé-pour-compte géographique...

Enclavés au sud de l'Aisne et tiraillés entre trois régions, les habitants de Château-Thierry atermoient. Et si les attentats débouchaient sur un regain d'unanimisme solidaire ? Mais le FN, escomptant silencieusement sur les rancœurs individuelles et collectives, attend son heure...

En Charente-Maritime, «avec ces conneries d'attentats, tout le monde devient raciste»

Par

À Marennes (Charente-Maritime), tout le monde parle des attentats. Les régionales sont bien loin. Ici comme ailleurs, le Front national pourrait gagner du terrain. Le PS pensait garder aisément la grande région Aquitaine. Cela risque d'être plus difficile que prévu.

A Saint-Denis, une chape de plomb pèse sur les régionales

Par

Dans la troisième ville d'Île-de-France, les habitants sont traumatisés par le double choc des attentats et de l'assaut policier qui a secoué le centre-ville au petit matin du mercredi 18 novembre. Ce scrutin pourrait voir la bascule Front de gauche / parti socialiste se confirmer, dans ce qui était pourtant le bastion historique du parti communiste.

Comment le FN a diffusé ses idées

Par
Marine Le Pen à Somain (Nord), le 12 novembre. Marine Le Pen à Somain (Nord), le 12 novembre.

À quelques jours des élections régionales, le Front national pourrait profiter d’un cocktail gagnant pour engranger des voix : une gestion habile de la séquence des attentats et un dispositif de diffusion de ses idées, mis en place au fil des années et sur lequel il capitalise. Il s'est aujourd'hui installé en « parti central » d'une vie politique qui gravite autour de lui. Explications.

Région Paca: les attentats renforcent la tentation FN

Par

Avec une campagne axée sur l’immigration et la sécurité, Marion Maréchal-Le Pen menait déjà la danse en région Provence-Alpes-Côte d’Azur. Depuis les attentats, le FN campe sur ses positions, sans même avoir besoin de trop en faire. « Nous sommes crédibilisés », s’enthousiasme la députée du Vaucluse tandis que Christian Estrosi (LR), chef de file de la droite, cherche toujours comment se sauver et vient de faire prendre à sa campagne un tournant à 180 degrés.

En Moselle, Arry découvre des réfugiés soudanais

Par Les pieds sur terre

Notre partenariat avec l'émission Les Pieds sur Terre, de France Culture, s'adapte à la campagne régionale. Plongée dans la commune d'Arry, en Moselle, divisée après l'annonce de l'arrivée de 51 Soudanais accueillis pour l'hiver. Une situation que cherche à exploiter électoralement le FN.

Régionales: les Strasbourgeois inquiets de perdre leur «sécurité économique»

Par
Stand au Marché de Noël, tendance républicaine © SD Stand au Marché de Noël, tendance républicaine © SD

Samedi, Bernard Cazeneuve est venu dans la capitale alsacienne passer en revue les forces mobilisées pour l'état d'urgence. Mercredi, Nicolas Sarkozy y faisait sa première apparition publique depuis les attentats agitant les dangers d'une « société multiculturelle ». Et la grande région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine ? Ici, l'idée de se marier « à plus pauvre que soi » semble absurde, voire rédhibitoire.

7 auteurs en campagne: Niort, des jeunes et l'avenir incertain

Par Frédérique Clémençon

Ils ont entre 18 et 21 ans. Plus tard, ils seront statisticiens, chargés d'études statistiques, ingénieurs d'études, actuaires. Mais pour l'heure, ils sont encore en formation à Niort, où l'écrivaine Frédérique Clémençon, pour le cinquième volet de cette série, a recueilli leurs rêves, leur quotidien, leurs doutes, leur vision de la politique...

Sept auteurs en campagne: au centre Primo-Levi, dans le fracas des exils

Par Valérie Gérard

Pour le quatrième volet de notre série sur les élections régionales, l'écrivaine Valérie Gérard s'est arrêtée au centre Primo-Levi, à Paris. Là sont pris en charge réfugiés et exilés. Dans ce lieu de soutien psychologique, social et juridique se fait un long travail de soin et de reconstruction de vies dévastées.

Sept auteurs en campagne: «Ecrire et ne pas écrire»

Par Marie Cosnay

Pour le premier volet de notre série sur les élections régionales, l'écrivaine Marie Cosnay évoque ce village d'un millier d'habitants du Pays basque, qui a débattu de l'accueil des migrants. Elle l'évoque, mais explique pourquoi elle ne le raconte pas.

Sept auteurs en campagne: entre Le Mans et Nantes, entre désir et inquiétude

Par Arno Bertina

Pour le troisième volet de notre série sur les régionales, l'écrivain Arno Bertina saisit ce qui a changé dans un TER, avant et après les attentats, chez les usagers comme chez les fonctionnaires ferroviaires.

Régionales: des candidats la tête ailleurs font face à l'inconnue FN

Le 13 novembre dernier, les attentats de Saint-Denis et Paris ont aussi marqué la fin de la campagne des régionales, avant même que celle-ci ne débute. Après un temps de « deuil national », plus ou moins long selon les prétendants, chacun essaie de s'adapter et redoute que le FN ne soit le seul à en profiter. Récit à travers la France de questionnements stratégiques et électoraux en plein état d'urgence.

Au fil de la Garonne: «Si les gens décident de ne pas voter...»

Par
La foire de la Réole, de nuit © MM La foire de la Réole, de nuit © MM

Alain Rousset, candidat à la présidence de la grande région Aquitaine, incluant le Limousin et Poitou-Charentes, devrait faire partie des rares socialistes à diriger une région le 13 décembre. À La Réole, dans le « couloir de pauvreté » aquitain, son discours pro-entreprises semble décalé.

Dans les Alpes-Maritimes, les droites continuent de se mélanger

Par

Ancien adjoint de Christian Estrosi à Nice, Olivier Bettati sera la tête de liste du FN dans les Alpes-Maritimes pour les élections régionales de décembre. Un ralliement symbolique de la porosité des droites dans le Sud-Est.

Le PS et son référendum, ou le cynisme malhabile et dépolitisé

Par

Jean-Christophe Cambadélis escompte organiser un référendum sur les marchés pour convaincre les appareils de l’autre gauche de la pertinence de l’union aux régionales de décembre. Peut-on à ce point vivre dans un monde parallèle ?

Manuel Valls, entre fusion et confusion

Par

Manuel Valls serait-il un stratège du jeu de l’oie ? Pour éviter la case tête de mort (les régionales), il propose d’aller directement à la case recomposition (fusion du PS et de la droite), au nom de la lutte contre Marine Le Pen. Le problème est de savoir si son calcul s’appuie sur la science politique ou sur la science-fiction.

Une lanceuse d'alerte devient tête de liste de Dupont-Aignan

Par

Stéphanie Gibaud ne veut plus seulement être celle qui a dénoncé les pratiques d'UBS France en matière d'évasion fiscale. Elle est candidate de Debout la France à Paris pour les élections régionales des 6 et 13 décembre. À la grande surprise d'une partie de ses soutiens.

La réponse d'EELV à Cambadélis, moins évidente que ce qu'il prétend

Par

Le premier secrétaire du PS a affirmé lundi avoir reçu « une lettre de toutes les têtes de liste écologistes pour dire qu'ils seraient au rendez-vous de l'unité au second tour, et c'est bien nécessaire ». Dans le détail, la missive en question en dit un peu plus…

Marine Le Pen et le Barnum de France 2

Par

Si David Pujadas n'avait pas été journaliste, et s'il avait vécu au XIXe siècle, il aurait été directeur du Barnum Circus. Il adore exhiber des créatures sensationnelles. Marine Le Pen fait partie de ses têtes d'affiche préférées, mais hier soir le show a mal tourné. La star s'est évaporée en empochant les bénéfices.

Jean-Luc Mélenchon : « La clarification politique n’a jamais été aussi avancée »

Par

L'eurodéputé appelle à l'union avec les communistes aux régionales en Île-de-France, ainsi que dans les régions où le Parti de gauche est déjà allié aux écologistes. « On est en train d’atteindre notre but et on réussit à donner l’impression d’être complètement divisés », déplore-t-il. Il se prononce également pour la création de groupes parlementaires communs, en espérant qu'ils soient rejoints par des socialistes.

Régionales: les alliances écologistes-Front de gauche toujours en débat

Par

Lors de leurs journées d’été, les écologistes d’EELV ont tenté de mettre en scène une hypothétique dynamique électorale, et des accords avec tout ou partie du Front de gauche, peut-être dans la moitié des régions. Mais le chemin est semé d’embûches.

La campagne en train express et avec des écrivains

Comment couvrir le dernier scrutin du quinquennat de François Hollande, qui risque d'être marqué par l'abstention et un basculement à droite et à l'extrême droite ? En train régional et avec l'aide d'écrivains qui veulent combattre « certaines soûleries réactionnaires ».