En Inde, une campagne de «fake news» à échelle industrielle

Par

Conservateur et nationaliste, le premier ministre Narendra Modi est en campagne pour sa réélection. Son parti, le BJP, est de loin le plus envahissant sur les réseaux sociaux, où la manipulation est devenue la règle. Avec une prime aux contenus les plus clivants. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est une histoire de fake news comme il s’en produit tous les jours en Inde, où les élections en cours concernent 900 millions de citoyens inscrits sur les listes électorales et se poursuivent jusqu’au 19 mai (les résultats sont attendus le 23) pour choisir les 543 députés de la Lok Sabha, la chambre basse du Parlement.