MAM provoque la démission du ministre tunisien des affaires étrangères

Par et

Ahmed Ounaies a annoncé dimanche son départ du gouvernement, après être devenu la risée du pays en couvrant d'éloges son homologue française, Michèle Alliot-Marie, décidément gaffeuse en Tunisie.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Tunis, de nos envoyés spéciaux
Son «rêve» était de rencontrer Michèle Alliot-Marie, il a tourné au cauchemar: le ministre tunisien des affaires étrangères, Ahmed Ounaies, a été contraint de démissionner dimanche, après s'être couvert de ridicule la semaine dernière à Paris.