Le plan B de Madrid relance le débat sur un «processus constituant» pour l’Europe

Les débats organisés à Madrid pour un « plan B » ont confirmé qu'une dynamique était enclenchée, à gauche toute, pour refaire de l'Europe un « champ de bataille », à un moment où les signes de désintégration du projet européen se multiplient. Mais les stratégies des déçus de l'accord grec de juillet 2015 divergent toujours, entre partisans d'une Europe plus intégrée et défenseurs d'un retour au national.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

De notre envoyé spécial à Madrid. Au sommet du plan B à Madrid, David Cameron a fait des jaloux. Non pas que les activistes venus de tout le continent pour participer à ce Forum social européen en miniature, de vendredi à dimanche, aient soudainement viré à droite toute. Mais beaucoup d’entre eux reconnaissaient samedi, après le « deal » intervenu à Bruxelles la veille au soir entre Londres et l’UE, le succès tactique du chef du gouvernement britannique. Lui, au moins, est parvenu à se faire entendre à Bruxelles…
« Cameron a un plan B, ça s’appelle le Brexit [le départ de la Grande-Bretagne de l’UE – ndlr]. Il va recourir au référendum pour avoir plus de cette Europe néolibérale que nous rejetons. Qu'est-ce que l’on doit apprendre de ce chantage? », s’est interrogé l’Allemand Fabio de Masi, eurodéputé Die Linke. « Cameron a réussi à construire un rapport de force à Bruxelles, et c’est ce que nous n’avons pas été capables de réaliser. Il faudra le faire si l’on ne veut pas se rendre à la fin comme les bourgeois de Calais, la corde au cou », renchérissait Éric Coquerel, du Parti de gauche. Alberto Garzón, le candidat communiste (IU) aux dernières législatives espagnoles, a exhorté les gauches à se lancer dans une « guerre culturelle » à l’échelle du continent, en écho à nombre d’interventions plaidant pour changer « l’imaginaire européen » déprimé.
Réunis sur le site de Matadero, d’anciens abattoirs reconvertis en un poumon culturel de la capitale, ils sont plusieurs centaines – quelque 3 000 personnes selon les organisateurs – à avoir assisté à la trentaine de plénières et ateliers. Tous ont cherché à tirer les leçons de l’échec de Syriza à l’été 2015, empêché de mener une politique alternative à l’austérité malgré ses promesses de campagne. Ils l’ont fait aux côtés de deux figures de cette séquence désormais historique : l’ex-ministre des finances, Yanis Varoufakis, venu présenter son « DiEM 25 », ébauche d’un mouvement transnational qui veut démocratiser l’Europe, et Zoi Konstantopoulou, l’ancienne présidente du parlement grec.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là


Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

À ne pas manquer

IVG, la régression venue des États-Unis — Reportage
Le Kansas vote en faveur de la protection de l’avortement
Mardi 2 août, une majorité d’électeurs de l’État américain du Midwest a rejeté un amendement à la Constitution locale qui aurait permis la restriction, voire l’interdiction, du droit à l’avortement. Il s’agissait du premier test électoral depuis la révocation de l’arrêt « Roe v. Wade » en juin.
par Alexis Buisson
Asie — Analyse
En Chine, la crise immobilière prend de l’ampleur
À la suite d’une révolte des emprunteurs, le pouvoir a dû réagir pour stabiliser la situation, mais le vrai problème reste son incapacité à construire un nouveau modèle économique.
par Romaric Godin
Proche-Orient — Reportage
En Cisjordanie occupée, une opération massive de « colonisation sauvage »
Le 20 juillet, des milliers de colons israéliens se sont donné rendez-vous aux quatre coins de la Cisjordanie pour y créer dix nouveaux avant-postes en une soirée, espérant influencer la politique du gouvernement. Au grand dam des Palestiniens, qui voient de plus en plus de terres confisquées, et la violence des colons s’intensifier.
par Alice Froussard
Climat — Entretien
Vagues de chaleur marine : « L’océan traité comme une poubelle géante pour le CO2 »
Les vagues de chaleur océanique s’intensifient, comme l’alerte la climatologue du Giec Valérie Masson-Delmotte. Elles causent le blanchissement et la dégradation des récifs coralliens, la mortalité de masse d’oiseaux marins, mais aussi des risques pour la santé humaine à cause de la prolifération d’algues toxiques.
par Sophie Boutboul