La NSU: trois néonazis, dix assassinats et treize années de cavale

Par

Doit-on interdire les partis ouvertement néonazis comme La Troisième Voie ? L’Allemagne y rechigne, considérant que la démocratie doit être suffisamment forte pour se défendre contre les extrémismes de tous bords. Mais le scandale de la NSU remet ce principe en question.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Berlin (Allemagne).– Au lendemain de l’agression xénophobe d’Erfurt, en août 2020, deux personnalités politiques se sont exprimées publiquement pour réclamer l’interdiction et la dissolution du parti néonazi La Troisième Voie.