Etats-Unis : «Nous sommes les 99%»

Le mouvement Occupy Wall Street, démarré à la mi-septembre à New York, s'est rapidement répandu dans plusieurs villes américaines. Les tentes ont disparu, mais les manifestants ont bien l'intention d'utiliser la présidentielle de 2012 comme caisse de résonnance.

Cet article est en accès libre.

Pour soutenir Mediapart je m’abonne

PDF

Le mouvement Occupy Wall Street, démarré à la mi-septembre à New York, s'est rapidement répandu dans plusieurs villes américaines. Les tentes ont disparu, mais les manifestants ont bien l'intention d'utiliser la présidentielle de 2012 comme caisse de résonnance.

Où en est-on aujourd'hui ?

Il n'y a plus de campements aux Etats-Unis. Le 15 novembre, le campement de Wall Street a été évacué manu militari Etats-Unis : «Nous sommes les 99%»par la police new yorkaise. Le 6 décembre, le mouvement Occupy our homes (Occupons nos maisons) lance une journée d'actions pour dénoncer les expulsions effectuées à la demande des grandes banques. Le 14 décembre, un autre mouvement, «Occupy DoE» (Occupons le département de l'éducation) rejoint professeurs et parents d'élèves pour dénoncer les conditions dans lesquelles la mairie de New York veut confier l'ouverture de deux nouvelles écoles à une organisation dirigée par un proche du maire.

Nos articles :

Webdocumentaire : Occupy Wall Street en (r)évolution perpétuelle (09/12/11)

Les «Indignés» de Wall Street font école aux Etats-Unis (04/10/11)

A lire dans le Club :

«Nous sommes les 99%»: des mots sur un visage (13/10/2011)

The revolution will not be televised (15/11/2011)

Comment Occupy Wall Street change la gauche américaine, entretien avec John Krinsky (15/12/2011)

La rédaction de Mediapart


Aujourd’hui sur Mediapart

Exécutif — Analyse
par Romaric Godin et Ilyes Ramdani
Politique
par Pauline Graulle et Christophe Gueugneau
Santé — Enquête
par Caroline Coq-Chodorge et Rozenn Le Saint
Voir la Une du Journal

Nos émissions

Soutenez un journal 100% indépendant Et informez-vous en toute confiance grâce à une rédaction libre de toutes pressions Mediapart est un quotidien d’information indépendant lancé en 2008, lu par plus de 200 000 abonnés. Il s’est imposé par ses scoops, investigations, reportages et analyses de l’actualité qui ont un impact, aident à penser et à agir.
Pour garantir la liberté de notre rédaction, sans compromis ni renoncement, nous avons fait le choix d’une indépendance radicale. Mediapart ne reçoit aucune aide ni de puissance publique, ni de mécène privé, et ne vit que du soutien de ses lecteurs.
Pour nous soutenir, abonnez-vous à partir de 1€.

Je m’abonne