Dossier L'Algérie, et toujours Bouteflika

Abdelaziz Bouteflika a été réélu pour un quatrième mandat jeudi 17 avril. Les Algériens, eux, s'indignent d'un régime qui met le pays au bord de l'explosion. Notre dossier.

Economie informelle, évasion fiscale et corruption rongent l'Algérie

Les rares analystes algériens indépendants avaient prévenu : le quatrième mandat de Bouteflika sera celui de la prise du pouvoir de l’économie mafieuse et informelle. Du trafic de devises au commerce international, comment cela marche ? De notre envoyé spécial à Alger.

Algérie: Bouteflika réélu, c'est «la victoire des affairistes et de l'informel»

Algérie, la bataille du quatrième mandat (4/11)

Abdelaziz Bouteflika a remporté l'élection présidentielle avec 81,53 % des suffrages, contre 12,18 % pour son rival, l’ancien premier ministre Ali Benflis. Comment envisager désormais l’équilibre du pouvoir en Algérie ? Et que penser de l’absence des forces islamistes ? Entretien avec le politologue Ahmed Rouadjia, enseignant chercheur à l'université de M'sila.

Kamel Daoud: «Il faut être algérien pour penser l'absurde comme Camus»

Algérie, la bataille du quatrième mandat (6/11)

« Ce qui m’a aidé chez Camus, c’est de redécouvrir l’absurde, comme capital, comme dignité. » Chroniqueur au Quotidien d’Oran, Kamel Daoud publie Meursault, contre-enquête, son premier roman. De l’élection en cours à l’influence de la construction démocratique tunisienne, Kamel brosse un portrait difficile mais riche d’une société algérienne prise entre clientélisation et asséchement intellectuel. Entretien.

Ali Benflis, après dix ans de silence, veut secouer le «système» algérien

Algérie, la bataille du quatrième mandat (9/11)

Après dix ans de silence, l'ancien secrétaire général du FLN et premier ministre est à nouveau candidat à la présidence de la République algérienne. Porteur d'un programme « pour le changement tranquille », l'homme s'abstient en revanche de toute critique sur l'armée algérienne ou les services de renseignements, pourtant omniprésents dans les semaines qui ont précédé la campagne.

Dans les Aurès, les Chaouis veulent se libérer de l'écrasant «récit algérien»

Algérie, la bataille du quatrième mandat (2/11)

Dépossédés de leur culture chaouie (une branche du peuple berbère), les habitants de Batna, cinquième ville algérienne, le sont aussi de leur histoire, noyée dans la « bouillie » d’un régime qui s’appuie sur la religion, le conservatisme et l’arabité pour se bâtir une légitimité.

Algérie: les sept acteurs clés

Algérie, la bataille du quatrième mandat (5/11)

L'élection présidentielle algérienne du jeudi 17 avril paraît jouée. Mais au-delà du quatrième mandat d'Abdelaziz Bouteflika, d'autres acteurs – armée, services, conseillers, concurrents – se retrouvent en un partage complexe du pouvoir et de la rente pétrolière. Présentation des sept acteurs politiques qui comptent aujourd’hui.

En Algérie, une fin de campagne délétère

Algérie, la bataille du quatrième mandat (7/11)

Entre l’absence de Bouteflika et la capacité limitée des partisans du boycott à mobiliser, la campagne algérienne pour l’élection présidentielle s’achève ce dimanche dans un climat tendu, sur fond de promesses démagogiques et de menaces des autorités.

Algérie: Barakat veut préparer une «constituante populaire»

Algérie, la bataille du quatrième mandat (10/11)

Depuis l’annonce de la candidature d'Abdelaziz Bouteflika à un quatrième mandat présidentiel, de nombreuses manifestations ont lieu à Alger et en dehors de la capitale. Un nouveau mouvement, Barakat (« ça suffit ») occupe la une des médias algériens. Entretien avec son cofondateur, Mustapha Benfodil, journaliste et dramaturge.

Tous les articles

Dans les arcanes de la scène politique algérienne

Maghreb

Alors que le FLN vient d'annoncer, à moins de deux mois du scrutin présidentiel, la candidature d'Abdelaziz Bouteflika, Clientélisme et patronage dans l’Algérie contemporaine, ouvrage fondé sur des enquêtes de terrain effectuées tout au long des années 2000 et jusqu’aux législatives de 2012, apporte un regard en profondeur sur le régime algérien. Entretien avec son auteur, Mohammed Hachemaoui.

L'histoire oubliée des prisonniers du FLN

Essais

Pendant la guerre d’Algérie, le FLN a fait des prisonniers afin d’internationaliser le conflit et de se poser en interlocuteur militaire et politique. Explications de l’historienne Raphaëlle Branche.

En Algérie, derrière la contestation, la menace d’une crise énergétique

Algérie, la bataille du quatrième mandat (11/11)

En Algérie, le président Bouteflika a déposé lundi sa candidature pour un quatrième mandat. Le régime peut-il vraiment se satisfaire d'un tel immobilisme, alors qu’à moyen terme se pose la question de l’avenir de la rente pétrolière? C'est sur elle que s’appuie le pouvoir algérien pour contenir la contestation sociale.

Algérie: les manœuvres tiennent lieu de campagne électorale

Maghreb

À moins de trois mois de la présidentielle, le président Bouteflika, malade, n’est pas encore candidat à un quatrième mandat. Le débat de fond a cédé la place aux spéculations sur les batailles dans les coulisses du régime.

Algérie: le film documentaire comme «baromètre de la démocratie»

Maghreb

À l'occasion de l’édition 2013 du Maghreb des films, qui a débuté le 9 novembre, Mediapart diffuse des extraits de la filmographie du cinéaste Malek Bensmaïl. Né en 1966, ce réalisateur algérien navigue entre le documentaire et la fiction. Il demeure l’un des rares à aborder de front la société algérienne.

Tariq Teguia, cinéaste algérien, déplie la Méditerranée

Algérie, la bataille du quatrième mandat (8/11)

Cinéaste phare de l’Algérie moderne, Tariq Teguia présente son nouveau film, Révolution Zendj, au festival du cinéma arabe de Marseille samedi 12 avril. C'est le prolongement tout autour de la Méditerranée d’une œuvre à part, récompensée cette année par le grand prix du festival de Belfort. Entretien.

L’Algérie de Bouteflika en fin de cycle, l'armée toujours aux affaires

Maghreb

Atteint d’un cancer, le président algérien est hospitalisé depuis près d’un mois à Paris. En Algérie, la relève politique n’est pas prête, et le pays s’interroge sur les conséquences d’un décès du président, à un an d'une élection présidentielle dont Bouteflika était le favori. 

En Algérie, un islam aux affaires pour assurer la continuité

International

Quelques frémissements en avril dans la presse, la victoire annoncée de la coalition islamiste, et voilà tout. Présentées à la fin de l’année passée par la présidence comme le climax de l’évolution démocratique algérienne, les élections législatives de ce jeudi se situent en droite ligne des précédentes, autour d'une opposition docile.