Enquetes

  • Quatre foulards et une soutane en politique

    Par
    Mediapart revient sur cinq exemples où la politique s'est diversement accommodée de la laïcité. De Sabiha Hejli «démissionnée» de Clermont-Ferrand en 1989, à Besma Mechta, élue d'Echirolles (Isère), ou Maïmouna M'Baye, élue de Creil (Oise) depuis 2008, en passant par Najette Sounni, qui s'est retirée du conseil municipal d'Arbois (Jura), et frère Pierre-Marie Jourdan, qui siège depuis 2008 en soutane au conseil municipal de Plouharnel (Morbihan).
  • Outre-mer: comment la rupture sarkozyste a cédé devant les réseaux chiraquiens

    Par
    Marie-Luce Penchard quittant l'Elysée en décembre dernier? © Benoit Tessier / Reuters Marie-Luce Penchard quittant l'Elysée en décembre dernier? © Benoit Tessier / Reuters
    Alors que le président est aux Antilles et en Guyane, la ministre de l'outre-mer Marie-Luce Penchard affirme sa préférence pour la Guadeloupe déclenchant une tempête politique. A gauche mais aussi à droite, sa démission est demandée. En cause: un mélange des genres redouté par une partie de la majorité, et qui remonte à la gestion du mouvement social antillais de 2009. Nicolas Sarkozy avait alors sacrifié Yves Jégo et pliédevant l'influence des réseaux chiraquiens. Enquête sur un changement de cap politique.
  • Airbus: ces grands programmes qui obscurcissent l'horizon

    Par
    A380, A400M, A350... Annoncés en fanfare, ces trois programmes devaient être le symbole de la réussite d'Airbus. Dix ans plus tard, le groupe accumule déboires et retards sur ces grands projets, qui vampirisent ses ressources financières et humaines. Les salariés d'Airbus s'inquiètent: alors que le duopole Boeing-Airbus est condamné à terme, leur groupe sera-t-il capable de relever les défis pour assurer son avenir? Le succès d'Airbus repose toujours sur l'A320, un modèle qui a plus de vingt ans.
  • Vivendi: les dessous d'un scandale d'espionnage

    Par et
    Piratage informatique, infiltration humaine, enquêtes sur la vie privée... Les investigations de la justice sur l’espionnage dont a notamment été victime l’avocat Frédérik-Karel Canoy, ancien défenseur des petits porteurs du groupe Vivendi, révèlent de nouveaux secrets. Le juge Thomas Cassuto focalise désormais son enquête sur l’une des principales sociétés d’intelligence économique française, Atlantic Intelligence, officine créée par l’ancien patron du GIGN Philippe Legorjus.
  • Immobilier: ténébreuses manœuvres autour d'Icade

    Par
    Icade, l'ancienne grande filiale immobilière de la Caisse des dépôts, est emportée dans une cascade de dossiers ténébreux. Tirant un trait sur sa vocation première, le logement social, la société suscite de forts appétits. Toutes les manœuvres des investisseurs privés semblent tourner autour d'un seul et même objet: la prise de contrôle des immenses terrains de la Plaine Saint-Denis, au nord de Paris.
  • Mais où est donc passé Arnaud Lagardère?

    Par
    Depuis 2000, le groupe Lagardère est le premier actionnaire français aux côtés de l'Etat dans EADS. L'Etat lui a délégué tous ses pouvoirs de représentation au sein du conseil d'administration. Mais celui-ci, depuis des mois, est aux abonnés absents. C'est l'ultime étape d'une privatisation ratée où les actionnaires privés ont été défaillants. Enquête.
  • «JPK», un fantôme bien encombrant

    Par
    Sixième et ultime épisode de la saga des années Flosse à Tahiti, l'affaire de la disparition, en 1997, de l'ancien journaliste Jean-Pascal Couraud, dit «JPK». Suicide, accident, assassinat? Près de douze ans après les faits, toutes les hypothèses restent envisageables. La justice, qui multiplie les investigations comme si elle voulait faire oublier des années d'indifférence, semble privilégier la piste menant au groupement d'intervention et de protection (GIP), la «milice» de Gaston Flosse, qui surveillait de près cet empêcheur de tourner en rond. Mais les preuves manquent...
  • France Télévisions: l'autre affaire, intrigues pour une auto-privatisation

    Par
    Philippe Santini Philippe Santini

    Après «l'affaire Minc», qui empoi- sonne le dossier de la privatisation de France Télévisions Publicité, Mediapart révèle les dessous de «l'affaire Santini». Le directeur général de la régie publicitaire de France Télévisions, Philippe Santini, a joué un rôle qui outrepasse celuidévolu en ce type de circonstance au patron d'une entreprisepublique. Coups fourrés, prise d'otages, petites et grandes manœuvres, condamnation pour séquestration, conflit d'intérêts: c'est l'histoire de six années d'intrigues pour vendre au privé l'une des pépites de la télévision publique.

  • Nouvelles technologies: remue-ménage dans la pédagogie !

    Par

    Les Tice réveillent de vieux débats au sein de l'école – entre partisans du cours magistral et partisans de pédagogies plus centrées sur l'élève – et des inquiétudes chez les enseignants. Mais «dans les faits, l'utilisation des Tice reste à la marge dusystème éducatif», estime Alain Chaptal qui a comparé les systèmes éducatifs américain et français.

  • Alain Minc cumule conflit d'intérêts et mauvaise foi

    Par
    Dans deux entretiens, Alain Minc et Stéphane Courbit ont démenti les informations de Mediapart sur la graveirrégularité qui marque la procédure de privatisation de la régie publicitairede France Télévisions. En chœur, ils ont contesté qu'Alain Minc soiten situation de grave conflit d'intérêts. Nous sommes pourtant en mesure derévéler que ces dénégations ne sont pas sincères.