Enquetes

  • Révélations sur le scandale de la Sécu des travailleurs indépendants

    Par

    Ce devait être la Rolls-Royce de la protection sociale pour les artisans, commerçants et professions libérales, soit près de deux millions de cotisants en France. Son nom: le RSI, pour «régime social des indépendants». Trois ans après sa création par Xavier Bertrand, un gigantesque chaos règne au sein de l’appareil entre un étrange doublon de cotisations en 2005 et des erreurs de traitement récurrentes ces derniers mois. A la clé: un préjudice pour les cotisants qui pourrait s’élever à plusieurs centaines de millions d’euros.

  • L'affaire Borilski sème la discorde entre Sofia et Paris

    Par

    En juillet 2000, un jeune étudiant bulgare est sauvagement assassiné à Paris. Neuf ans plus tard, les deux suspects – compatriotes de la victime –, pointés du doigt par la police française, coulent des jours tranquilles en Bulgarie où ils semblent bénéficier de puissantes protections. Jusqu'où la France est prête à aller pour que justice soit faite dans cette affaire?

    Une enquête d'Alexandre Lévy

  • Violences des «bandes»: plongée dans le XIXe

    Par
    Une série de faits-divers impliquant des jeunes d'un même quartier ont ensanglanté le XIXe arrondissement, ces derniers mois à Paris. Vendredi 13 février, les membres de l'une de ces «bandes» ont été présentés à la justice pour des agressions hyper-violentes. Au hasard de leurs rencontres, ils enlevaient et torturaient leurs victimes pour leur soutirer un peu d'argent. Enquête sur ce morceau de Paris qui, par certains aspects, ressemble à la banlieue voisine.
  • Dans les brouillards du Liechtenstein

    Par
    Il y a un an, une enquête était déclenchée en France sur 92 exilés fiscaux au Liechtenstein. Les actionnaires du groupe Bolloré-Rivaud en font-ils partie? Peut-être. Les familles Fabri et de Ribes, actionnaires historiques du groupe Rivaud, comme le prouvent nos documents, ont depuis des années trouvé refuge dans la principauté, classée par l'OCDE comme une place financière «non coopérative». Vincent Bolloré jure qu'il n'est pas partie prenante à cet incroyable écheveau de trusts. Mais il n'ignore rien de leur existence. Mediapart publie quelques documents, jusqu'alors inaccessibles, de ces trusts si bien cachés.
  • Vincent et les «petites caisses» du Luxembourg

    Par
    Vincent Bolloré a deux métiers : industriel et financier. Il préfère de loin le second. Certains de ses coups financiers – Bouygues, Lazard, Vallourec – sont devenus légendaires. Pourtant, les formidables plus-values réalisées n'apparaissent que très peu dans les comptes de son groupe. Tout se passe ailleurs, de préférence au Luxembourg. L'argent qu'il a accumulé lui a servi en priorité à racheter tout le contrôle de son groupe. Désormais, Vincent Bolloré est seul maître à bord.
  • En campagne électorale, les leaders israéliens préfèrent ignorer les propos d'Obama

    Par

    Barack Obama l'a dit : il est décidé à «s'engager sur-le-champ» et veut voir «toutes les parties» revenir à la table des négociations. A une semaine des élections législatives du 10 février, les dirigeants politiques israéliens ont d'autres soucis ou se méfient ouvertement du changement de stratégie des Etats-Unis. Ils font campagne sur le thème de la sécurité. Le Likoud secondé par l'extrême droite d'Avigdor Lieberman est en position de favori.

  • Comment Vincent Bolloré s'est taillé un empire en Afrique

    Par
    L'essentiel de la richesse du groupe Bolloré provient d'Afrique. En vingt ans, Vincent Bolloré s'est construit un royaume sur les débris de l'empire colonial français. Des entrepôts aux ports, il contrôle l'ensemble de la chaîne logistique et de transports sur les matières premières produites en Afrique de l'Ouest. Mais son emprise va plus loin. Même s'il n'apparaît qu'au second plan, il est un des actionnaires majeurs de Socfinal, un groupe qui exploite parmi les plus grands domaines de plantation d'Afrique. Deuxième volet de notre enquête sur le groupe Bolloré.
  • Rivaud: à la recherche de l'héritage perdu

    Par
    Depuis plus de dix ans, Micheline de Rivaud, fille d'un des quatre fondateurs du groupe, tente de retrouver une partie de l'héritage de son père. Sa quête l'a amenée à faire de curieuses découvertes: des comptes en Suisse à son nom dont elle ignorait l'existence, des biens cachés. Le tout pour le profit de ses cousins, Jean de Beaumont et Edouard de Ribes, et de sa sœur Claude, mariée un moment avec le secrétaire général de la banque Rivaud. Le tribunal de Paris a jugé que les faits étaient prescrits.
  • Enquête sur la face cachée de l'empire Bolloré

    Par

    On dit Vincent Bolloré à l'affût de tout, des médias, des télécoms, des coups financiers. Pourtant, son groupe ne semble pas de taille à mener de telles batailles. Il pèse à peine six milliards d'euros de chiffre d'affaires. D'où tire-t-il alors cette puissance? Derrière le groupe Bolloré officiel, il y a un autre groupe plus caché. Héritage de l'empire Rivaud, il continue à prospérer au travers d'un écheveau de sociétés discrètes, dont certaines au Luxembourg. Premier volet de notre enquête sur la face cachée de l'empire Bolloré.

  • La SFEF ou l'art discret de l'endettement public hors bilan

    Par
    Les hauts fonctionnaires français sont des créatifs. Produit, dit-on, de la réflexion collective du Trésor, de Michel Pébereau (un grand ancien de la maison) et de François Pérol, ancien et futur banquier d'affaires officiant actuellement à l'Elysée, la Société de financement de l'économie française (SFEF) permet à l'Etat de s'endetter sans gonfler la dette publique officielle afin d'aider les banques et des secteurs fragilisés comme l'automobile ou l'aéronautique. Tout en préservant sa capacité d'emprunt dans un environnement mondial à hauts risques. Un tour de passe-passe mais habile.