Enquetes

  • Dette argentine: les banquiers français s'indignent

    Par

    Au plus bas dans les sondages, battue dans son bras de fer avec les grands exportateurs de denrées agricoles, lâchée par son "ami" vénézuélien Hugo Chavez, la présidente de la République argentine Cristina Kirchner a décidé à l'improviste de rembourser les arriérés de la dette publique auprès du Club de Paris, afin de rouvrir à ce pays l'accès au marché international des capitaux. Mais les créanciers privés, dont certaines grandes banques françaises, ne l'entendent pas de cette oreille. Avec en bruit de fond, le passage du TGV Buenos Aires-Cordoba promis à Alstom.

  • Fraude fiscale: un as de la finance accuse

    Par et

    Bernard da Costa, ancien dirigeant de l'un des leaders mondiaux de l'économie parapétrolière, Acergy, lève un coin de voile sur les «dérives» comptables de la finance internationale. Il affirme avoir été licencié d'Acergy après s'être refusé à «falsifier» des comptes pour ne pas cautionner un «système de fraude fiscale massive». Le géant Acergy est sous le coup d'un contrôle fiscal en France qui pourrait lui coûter entre 100 et 200 millions d'euros. Enquête.

  • CNRS : qui veut la peau des sciences humaines?

    Par
    Le limogeage de la directrice du département de sciences humaines et sociales du CNRS annonce-t-il un gros temps de disette budgétaire pour l'organisme public? Déjà, huit des neuf directeurs scientifiques adjoints de ce département ont démissionné. Alors que la réforme Pécresse du CNRS entre dans sa phase opérationnelle, la communauté scientifique s'inquiète.
  • Cnrs : qui veut la peau des sciences humaines?

    Par
    Le limogeage de la directrice du département de sciences humaines et sociales du Cnrs annonce-t-il un gros temps de disette budgétaire pour l'organisme public? Alors que la réforme Pécresse du Cnrs entre dans sa phase opérationnelle, la communauté scientifique s'inquiète.
  • Dossier Mediapart: les Hauts-de-Seine sous haute tension

    Par

    Département le plus riche de France (après Paris), les Hauts-de-Seine sont aussi le plus médiatisé. Parce qu'ils sont le terrain de jeu de Nicolas Sarkozy depuis 1983 - et de son fils depuis peu. Parce qu'ils demeurent le fournisseur officiel de tous les conseillers élyséens et le fief de nombreux poids lourds de l'UMP. Mais aussi parce qu'ils sont le théâtre des déchirements entre pasquaiens et proches de Patrick Devedjian. Mediapart vous propose de revenir sur une année riche en rebondissements dans le "92".

  • Assassinat de Mecili: le diplomate algérien continue de nier, les charges s'accumulent

    Par et

    Il persiste et signe. Mohamed Ziane Hasseni, le diplomate algérien arrêté mi-août à Marseille et soupçonné d'être l'un des organisateurs de l'assassinat, en 1987 à Paris, du dissident André Ali Mecili, a une nouvelle fois nié son implication dans ce crime, lundi 1er septembre, devant le juge d'instruction Baudoin Thouvenot. Les charges, elles, s'accumulent.

  • Affaire Mecili: les révélations de l'ex-espion algérien

    Par

    Le colonel Samraoui, plus haut gradé de l'armée algérienne en exil et témoin clé de l'affaire Mecili, est aujourd'hui en mesure d'affirmer à Mediapart que Mohamed Ziane Hasseni, le diplomate algérien arrêté le 14 août dernier à l'aéroport de Marseille, est bien le commanditaire de l'assassinat, en avril 1987 à Paris, de l'avocat et opposant au régime d'Alger André Ali Mecili. Nous avons rencontré l'ancien agent secret en Allemagne, où il réside depuis 1997. Révélations sur une affaire Ben Barka bis qui cache depuis plus de vingt ans un crime sans procès. Lire aussi le portrait de Pierre Puchot: "Mohammed Samraoui, l'ex-officier qui fait toujours peur à Alger".

  • Nouvelles migrations (4/4) Cap-Verdiens et Moldaves, circulez !

    Par
    L'Union européenne vient de signer des «partenariats pour la mobilité» avec le Cap-Vert et la Moldavie. À partir de 2009, Cap-Verdiens et Moldaves devraient pouvoir circuler plus librement. À une condition : qu'ils retournent dans leur pays d'origine. À double tranchant, ces accords d'un nouveau genre pourraient se révéler être d'utiles outils de «gestion concertée des flux migratoires». Quatrième volet d'une série sur la mobilité croissante des migrants.
  • Nouvelles migrations (3/4) Les milliardaires russes à l'assaut des capitales européennes

    Par
    En dix ans, les Russes sont devenus incontournables. Les milliardaires sont toujours plus nombreux et les millionnaires se comptent en centaines de milliers. Hyper-mobiles, ils se sentent chez eux partout et partagent leur temps entre les suites des palaces et leurs résidences privées. A coups d'avantages fiscaux, les gouvernements européens tentent d'attirer cette diaspora du luxe. Troisième volet d'une série sur les nouvelles migrations.
  • Nouvelles migrations (2/4) L'Europe du Sud, au centre du monde

    Par

    L'Espagne, l'Italie et la Grèce vivent une révolution migratoire. Terre d'immigration récente où affluent les clandestins, l'Europe du Sud est l'une des zones du monde où la circulation humaine est la plus intense en ce début de XXIe siècle. Sa position géographique et le manque de main-d'œuvre en font une destination phare pour les candidats à l'exil. Après des siècles d'émigration, la transition peut paraître brutale. Deuxième volet d'une série sur la mobilité croissante des migrants.