Enquetes

  • La guérilla médiatique des climato-sceptiques

    Par

    Sans jamais l'avouer publiquement, Claude Allègre et ses collaborateurs de l'Institut de physique du globe exercent des pressions directes et indirectes pour arracher de l'espace médiatique, choisir leurs interlocuteurs et faire taire leurs détracteurs.

    Lire aussi «De l’importance de débugger Allègre», la recension de L'Imposteur, c'est lui de Sylvestre Huet.

  • Strauss-Kahn: faut-il y croire?

    Par
    DSK, combien de divisions? Orchestré médiatiquement, le retour sur la scène nationale et socialiste du directeur du FMI en vue de la prochaine présidentielle se heurte à de nombreux obstacles.
  • Karachi: l'obstruction écrite de Christine Lagarde

    Par et

    Un document signé de la ministre de l'économie atteste que Christine Lagarde a clairement fait obstruction au travail de la mission d'information parlementaire sur «les circonstances entourant l'attentat du 8 mai 2002 à Karachi».

  • Karachi: l'enquête impossible du député Cazeneuve

    Par et

    Rapporteur de la mission d'information parlementaire portant sur les circonstances de l'attentat de Karachi, le député (PS) Bernard Cazeneuve a présenté dans une ambiance tendue ses conclusions ce mercredi 12 mai. Depuis l'automne 2009, il a vu son travail entravé par l'exécutif et l'UMP. Récit sur les dessous d'une mission impossible et version intégrale du rapport.

  • Les Verts allemands n'excluent plus de s'allier à la droite d'Angela Merkel

    Par

    Conservateurs et écologistes pourront-ils gouverner ensemble l'Allemagne? Cette alliance, qui existe déjà au niveau local, ne paraît plus absurde alors que les Verts s'embourgeoisent, que le SPD s'effondre et qu'Angela Merkel reste toujours aussi opportuniste... Enquête à Berlin de notre envoyé spécial.

  • Karachi: le juge accélère et demande des levées du «secret-défense»

    Par et
    L'ancien président pakistanais Pervez Musharraf inspecte, en 2003, à Karachi, les sous-marins Agosta 90 B de la DCN, vendus au Pakistan en 1994.  © Reuters L'ancien président pakistanais Pervez Musharraf inspecte, en 2003, à Karachi, les sous-marins Agosta 90 B de la DCN, vendus au Pakistan en 1994. © Reuters

    Le juge Trévidic a envoyé, le 5 mai, de nouvelles demandes de déclassification de documents. Il souhaite obtenir le contrat de vente des sous-marins au Pakistan, en 1994, ainsi que les notes du ministère de la défense et des services secrets portant sur les soupçons de rétrocommissions qui pourraient être de 50 millions de francs.

  • Face à David Cameron, le numéro d'équilibriste de l'UMP

    Par

    Officiellement, l'UMP «ne veut pas interférer dans la campagne britannique» et rappelle son «alliance naturelle avec les libéraux et les conservateurs». Dans les faits, le parti présidentiel, proche du Labour, serait bien embarrassé si les Britanniques propulsaient la droite au 10 Downing street, le 6 mai.

  • Nicolas Sarkozy est rattrapé par l'affaire de Karachi

    Par et

    Dans Le Contrat (Karachi, l'affaire que Sarkozy voudrait oublier), livre à paraître le 19 mai, nos deux collaborateurs Fabrice Arfi et Fabrice Lhomme révèlent le rôle central joué entre 1993 et 1995 par Nicolas Sarkozy dans un marché d'armement sur lequel pèsent de lourds soupçons de corruption et de financement politique occulte. Par des témoignages et des documents inédits, ils prolongent les enquêtes publiées dans Mediapart.

    - Nicolas Sarkozy valide le plan de financement du contrat Agosta.

    - Il supervise, depuis Bercy, la création d'une société offshore au Luxembourg qui a servi à verser des commissions suspectes.

    - Il serait intervenu, six mois avant la présidentielle de 2007, pour que des affaires de corruption ne soient pas rendues publiques.

    - L'un des intermédiaires du contrat Agosta, Ziad Takieddine, se vante d'être «l'ami» de Nicolas Sarkozy.

    - M. Takieddine assure avoir été l'émissaire de la France dans la libération des infirmières bulgares. Ce que confirme Claude Guéant, le secrétaire général de l'Elysée.

    - L'ancien contrôleur général, Jean-Louis Porchier, fait des révélations sur le financement de la campagne présidentielle de 1995 d'Edouard Balladur.

    - Charles Pasqua, Charles Millon et Brice Hortefeux parlent.

  • Trois ans de Sarkozy: que reste-t-il du «new deal écologique»?

    Par

    Après le Grenelle 1, voici le Grenelle 2 examiné par les députés à partir de ce mardi. Le texte doit parachever le «new deal écologique» annoncé par Nicolas Sarkozy il y a trois ans. Qu'en reste-t-il? Quelques vraies mesures et beaucoup d'abandons, de retards, d'ambitions revues à la baisse. Mediapart en dresse un inventaire précis.

  • Karachi: Mediapart publie de troublants documents bancaires

    Par et
     © DR © DR

    Mediapart publie trois documents bancaires qui renforcent les interrogations sur le financement de la campagne présidentielle de 1995 d'Edouard Balladur, au cœur de soupçons de malversations apparus en marge de l'affaire de Karachi. L'ancien trésorier de M. Balladur réagit.