Enquetes

  • Notre hit-parade des députés UMP les plus indisciplinés de l'année

    Par
    Avant que l'Assemblée parte en vacances, vendredi 24 juillet, Mediapart dresse le tableau des députés UMP les plus frondeurs et les moins enclins à voter, en mode automatique, tous les textes voulus par le gouvernement. La palme du plus indiscipliné de l'année revient ainsi à l'iconoclaste Christian Vanneste, élu du Nord. Si plusieurs «villepinistes» figurent dans notre classement, les «chiraquiens» se font plutôt discrets. Mediapart a interrogé ces parlementaires sur la caporalisation du groupe UMP par Jean-François Copé.
  • Barbouzeries: comment la justice épargne un procès aux services secrets français

    Par et

    Un juge d'instruction de Versailles vient de renvoyer devant le tribunal correctionnel quatorze personnes suspectées d'avoir participé, à divers degrés, à des opérations illégales d'espionnage privé ces dernières années. Parmi elles, «l'agent de recherches» Patrick Baptendier (photo), auteur en juin 2008 d'un livre explosif, Allez-y on vous couvre, qui a mis au jour les liens étroits qu'il entretenait avec la Direction de la surveillance du territoire (DST) à l'époque. Les services du contre-espionnage français échappent quant à eux à la perspective d'un procès en dépit de méthodes douteuses révélée par l'enquête, selon des informations recueillies par Mediapart.

  • La France aurait payé une rançon à Mladic en 1994

    Par
    Dans un entretien exclusif, à lire en cliquant ici, Michel Lamarque, 67 ans, évoque pour la première fois le rôle –décisif- qu’il assure avoir joué pour obtenir, voilà quinze ans, la libération de onze membres de l’association humanitaire Première Urgence, tombés aux mains des Serbes de Bosnie le 8 avril 1994 alors que la guerre civile faisait rage dans l’ex-Yougoslavie. Notre homme, qui avait ses entrées dans les milieux politiques (il a dirigé des publications comme La Revue du Parlement et des corps constitués), affirme qu’à la demande du ministre du commerce du gouvernement Balladur, Alain Madelin, il a distrait, via la vente de Sicav, 20 millions de francs (3 millions d’euros) de la comptabilité de l’Association nationale des arts du cirque (ANDAC), subventionnée par l’Etat, afin de libérer les otages français. Parmi eux se serait trouvé un agent des services secrets français, infiltré au sein de Première Urgence.
  • Le mouvement des sans-papiers sort divisé et esquinté de l’occupation de la Bourse du travail

    Par

    Après l'expulsion brutale de la Bourse du travail par le service d'ordre de la CGT, un rassemblement est prévu, ce vendredi, place du Châtelet à Paris, à l'initative de la coordination 75 des sans-papiers. Ce collectif a voté pour la fin du campement installé sur le boulevard du Temple, en échange de l'examen prioritaire de 300 demandes de régularisation. Après quatorze mois d'occupation, l'évacuation, avec matraques et grenades lacrymogènes, va laisser des traces dans le mouvement des étrangers en situation irrégulière. Associations, collectifs, partis de gauche, syndicats et soutiens de toutes sortes ont laissé éclater au grand jour leur discorde. Prises de position catégoriques, mails vengeurs et réunions plus qu'houleuses: les tensions ont été si vives qu'elles ont empêché une riposte commune. Enquête.

  • Comment le juge Bruguière a enterré durant des années l'affaire de Tibéhirine

    Par et

    Dès le mois de juillet 2004, le juge d'instruction antiterroriste Jean-Louis Bruguière était informé de l'existence et du nom d'un informateur susceptible de relancer l'enquête sur l'assassinat des sept moines français de Tibéhirine, en mai 1996. Cet homme, c'est le général François Buchwalter, à l'époque attaché de défense à l'ambassade de France à Alger, dont l'audition le 25 juin par le juge Marc Trévidic, a relancé la procédure. Pourtant, des années durant, M. Bruguière, compagnon de route du RPR puis de l'UMP, a soigneusement évité de recueillir son témoignage, ainsi que d'autres n'allant pas dans le sens de la thèse «officielle». Mediapart a reconstitué l'instruction menée par Jean-Louis Bruguière, que l'avocat des proches des moines, Me Patrick Baudoin, accuse aujourd'hui d'avoir «étouffé» l'affaire au nom de «la raison d'Etat».

  • Et maintenant, Jean-Marie Messier réorganise le logement social

    Par
    Ces derniers temps, on a beaucoup vu Jean-Marie Messier dans les couloirs de la Caisse des dépôts et consignations (CDC) et de ses filiales immobilières. Nommé banquier conseil, il s'active beaucoup sur la plus grosse vente de logements jamais réalisée en France et qui pourrait lui rapporter de fortes sommes. L'ampleur de l'opération, les sommes en jeu, les conditions de négociation affolent les salariés de la CDC.
  • Affaire Karachi: Edouard Balladur est directement impliqué

    Par et

    Abdulrahman El-Assir a été l'un des principaux intermédiaires payés par la France dans le cadre de plusieurs grands contrats d'armement internationaux, dont celui de la vente de sous-marins au Pakistan. Il est suspecté de longue date par les services secrets français de s'être livré à des activités illégales (blanchiment, trafic de drogue et d'armes...), mais aussi d'entretenir des «relations financières» avec l'ancien premier ministre Edouard Balladur, selon des informations recueillies par Mediapart. Ces éléments sont confortés par des notes de la Direction générale des services extérieurs (DGSE), un rapport secret d'un ancien agent de la DST, Claude Thévenet, et par le témoignage de l'ancien directeur financier de la Direction des constructions navales (DCN). Enquête.

  • Hénin-Beaumont: corruption, clientélisme, bienvenue chez les chtis socialistes!

    Par

    Electoralisme, clientélisme, féodalisme... bienvenue chez les chtis socialistes! Le second tour de l'élection municipale partielle d'Hénin-Beaumont peut offrir dimanche à un Front national décati un bastion local pour rebondir. Mais c'est un système tout entier qui pourrait être sanctionné. Au-delà du cas du maire Gérard Dallongeville, écroué en avril dernier pour détournement de fonds, la gestion de la fédération du Pas-de-Calais ces quinze dernières années est en cause. Des barons locaux prêts à tout, la rue de Solférino impuissante. Enquête sur ce «parti dans le parti» qui est devenu le complice suicidaire du retour en force de l'extrême droite.

  • Crash de l'Airbus: les Franco- Comoriens dénoncent depuis des mois «les avions poubelles»

    Par

    La semaine dernière, l'association SOS Voyage aux Comores avait envoyé un courrier à trois ministres français (affaires étrangères, transports et intérieur) leur demandant «de ne pas attendre un crash et des morts pour accepter un rendez-vous». Au lendemain du crash, dans l'océan Indien, de l'Airbus A310 de la compagnie Yemenia, les représentants de la communauté comorienne affirment que cela fait des mois qu'ils dénoncent «les avions poubelles» assurant la liaison entre le Yémen et Moroni, aux Comores. L’Airbus en question avait été «exclu» du sol français pour «irrégularités» il y a quelques années.

  • Plombages dentaires: la Sécu met-elle en danger la vie des patients?

    Près de 40 millions de Français portent des amalgames dentaires. Aussi appelés plombages, ils servent à soigner les caries. Or, ils contiennent 50% de mercure, un poison qui se répand dans l'organisme et peut provoquer de graves problèmes de santé. Plusieurs pays européens ont interdit ces amalgames. Mais en France, le ministère de la santé et la sécurité sociale rejettent le principe de précaution, en assurant qu'il n'y a aucun danger.

    Enquête de Pauline Froissart, Audrey Garric et Marine Pennetier, étudiantes à l'ESJ de Lille et lauréates du prix de l'Association des journalistes de l'information sociale (AJIS).