Enquetes

  • 35.000 logements sociaux vendus: élus et HLM s'inquiètent

    Par
    C'est une des opérations immobilières les plus spectaculaires des trente dernières années. Icade, filiale de la Caisse des dépôts, s'apprête à vendre en un seul bloc près de 35.000 logements sociaux en banlieue parisienne (photo d'un immeuble à Bagneux). Elle en réclame 2,9 milliards d'euros. «Le prix du marché», selon la société, mais un prix qui a augmenté de 120% en trois ans! Une très bonne affaire... sauf pour les offices HLM de la région parisienne, seuls candidats à la reprise, et les actuels locataires.
  • Quelle seconde chance pour les décrocheurs ?

    Par

    Plus de 120.000 jeunes quittent chaque année le système scolaire français sans diplôme. Donc, avec un fort handicap sur le marché de l'emploi, puisqu'en France, le poids de la formation initiale est très important, et les allers-retours entre emploi et formation peu aisés. Pour ces décrocheurs, la seconde chance prend souvent la forme d’un projet professionnel plus ou moins voulu. Rares sont les structures qui leur proposent de reprendre des études plus longues.

  • En troisième, l'orientation se vit encore souvent au passif

    Par

    Alors que Martin Hirsch doit annoncer mi-avril des mesures d'urgence pour les jeunes, le «grand service public d'orientation» promis en juin 2006 par Jacques Chirac et repris depuis par Nicolas Sarkozy se fait attendre. L'orientation à la française fonctionne encore souvent comme un couperet, par exclusions successives. Illustration au seuil de la troisième: une simple formalité vers le lycée général pour certains, une orientation par défaut vers la voie professionnelle pour les autres.

    Premier volet de notre série sur l'orientation et la formation des jeunes.

  • Le maintien de l'ordre en dérapages plus ou moins contrôlés

    Par et
    En Corse comme à Strasbourg, ces derniers jours, de graves dérapages ont été repérés du côté des forces de l'ordre. Malgré les démentis officiels, des vidéos montrent que des interdits policiers – tirs tendus de grenades ou jets de pierre sur des manifestants – ont été transgressés. Alors qu'on est passé tout près de la «bavure» mortelle, le pouvoir doit-il s'enfermer dans le déni ou «tenir» ses troupes?
  • Le CNRS sous pressions politiques

    Par
    La coordination nationale des laboratoires en lutte se réunit à nouveau mardi 7 avril, étendant aux organismes de recherche le mouvement contre les réformes Pécresse. Parmi les sujets d'inquiétude: le poids des politiques sur les organismes publics. Accusé d'«archaïsme» et de «rigidité» par le président de la République, le CNRS n'attire pas moins l'attention de son entourage. Nominations contestées, rendez-vous discrets à l'Elysée, promotions écartées: la crise de la recherche s'aggrave sur fond de pressions politiques.
  • Stock-options, parachutes: enquête sur l'Etat complice

    Par et
    L'Elysée ne cesse d'exhorter les patrons à devenir exemplaires en matière de rémunérations. Mais quand l'Etat est actionnaire, incite-t-il vraiment à la modération qu'il prône aujourd'hui? Pas vraiment. Et même tout au contraire. De GDF Suez à Safran en passant par Renault, ses administrateurs apparaissent bien compréhensifs à l'égard des pratiques de rémunérations directement inspirées du privé. Revue de détail des largesses sur lesquelles l'Etat a accepté de fermer les yeux. Ici, il pleut des stock-options par millions d'euros, là, en pleine crise sociale, un colossal parachute doré est discrètement voté: Mediapart a mené l'enquête sur l'Etat-hypocrite. Ou si l'on préfère sur l'Etat-complice.
  • Affaire EDF: les pirates ont pu accéder à l'ensemble du réseau Greenpeace

    Par et
    L'enquête sur le piratage de l'ordinateur d'un ancien responsable de Greenpeace s'accélère. Les policiers de l'Office central de lutte contre la criminalité liée aux technologies de l'information et de la communication se sont rendus, vendredi, au siège de Greenpeace France pour y récupérer des informations. Les enquêteurs semblent convaincus que l'officine missionnée par EDF, Kargus consultants, est parvenue à pénétrer l'ensemble du système informatique de l'organisation écologiste. Lors d'une précédente perquisition, ils avaient saisi le procès-verbal d'un conseil d'administration de Greenpeace, renforçant les soupçons d'infiltration.
  • Tarnac: la défense passe à l'offensive

    Par
    Les avocats des «9 de Tarnac» font défense commune. Fait rare: jeudi, ils ont détaillé publiquement une partie du dossier. Et demandent la «déqualification» des faits reprochés à leurs clients. Ambiance d'une drôle de conférence de presse et précisions de Mediapart sur les derniers indices de l'enquête. Sur fond de guerre de com' entre la police, la justice et la défense.
  • Affaire Monoprix: la police enquête sur une subornation de témoin

    Par et
    L’affaire des fausses factures de Monoprix, susceptible d'impliquer la députée et secrétaire nationale de l’UMP, Chantal Brunel (photo), vient d’entrer dans une nouvelle phase judiciaire. Le parquet de Paris a ouvert, le 10 février, une enquête préliminaire pour «subornation de témoin» après que le principal accusateur du dossier, l’homme d’affaires Edouard Meldonian, eut affirmé au juge d’instruction Jean-Marie d’Huy avoir été approché en septembre 2008 par un promoteur immobilier qui lui aurait proposé 150.000 euros en échange de son silence.
  • Scènes de nervosité policière

    Par

    Un étudiant insulté et frappé par la Brigade anti-criminalité lors d'une manifestation à Paris, qui témoigne pour Mediapart. Un commandant CRS passablement excité devant la Sorbonne. Et un adolescent blessé lors d'un rassemblement à Bastia. Trois petites histoires qui en disent long sur la nervosité ambiante du côté de certaines forces de l'ordre en marge des cortèges.