Entretiens

  • Yazid Sabeg ne répondrait pas à une question sur la couleur de sa peau

    Par et
    Dans un entretien vidéo accordé à Mediapart, Yazid Sabeg déclare qu'à titre personnel, il ne répondrait pas à une question sur la couleur de la peau, alors qu'il s'échine à promouvoir des statistiques de la diversité pour lutter contre les discriminations. Il s'en prend à Jacques Chirac, Dominique de Villepin et Alain Juppé, qui, selon lui, «n'ont rien fait». Mais il explique pourquoi il continue de faire confiance à Nicolas Sarkozy, même si celui-ci tarde à le recevoir à l'Élysée. Le commissaire à la diversité et à l'égalité des chances prend néanmoins ses distances avec la politique chiffrée d'expulsions de sans-papiers et avec le discours de Dakar prononcé en juillet 2007 par le président de la République.
  • Diana Eltahawy (Amnesty International): «Les lois d'amnistie en Algérie font obstacle à la vérité sur les disparitions forcées»

    Par

    Alors que le premier tour de l'élection présidentielle algérienne a lieu, jeudi 9 avril, Abdelaziz Bouteflika, candidat à sa propre succession, a proposé, lundi 6 avril, un référendum sur une amnistie générale en faveur des islamistes armés. Cette initiative suit une série de lois d'amnistie mises en place lors de ses deux mandats, notamment en faveur des responsables de «disparitions forcées» pendant la guerre civile. Amnesty International dénonce ce climat d'impunité. Entretien avec Diana Eltahawy, chercheuse pour l'ONG et contributrice du rapport «Un legs d'impunité, une menace pour l'avenir de l'Algérie».

  • Cohn-Bendit: «Le parlement européen doit se politiser»

    La crise financière mondiale partie des Etats-Unis aurait pu être le moment de l'Europe. Elle a au contraire souligné l'effacement des institutions clés de la construction européenne, Commission mais aussi Parlement. Dans un entretien à Mediapart, Daniel Cohn-Bendit, tête de liste en Ile-de-France d'Europe-écologie pour les élections européennes du 7 juin, dénonce «un moment de souverainisme économique national».

  • Khmers rouges: un livre pour cerner les derniers mystères du régime Pol Pot

    Par

    Alors que le procès du chef tortionnaire Duch se poursuit à Phnom Penh, Gallimard publie Le Procès des Khmers rouges, trente ans d'enquête sur le génocide du Cambodge de Francis Deron. L'auteur explore le fonctionnement du régime de Pol Pot, l'impunité dont ont joui les dirigeants khmers rouges, les raisons du soutien du camp occidental et, en particulier, des Etats-Unis obsédés par leur volonté de ne surtout pas fâcher la Chine. Entretien.

  • Mustapha Benfodil : «Notre combat est de conduire la nation algérienne à l'indépendance citoyenne»

    Par
    Les Algériens de France votent samedi 4 et dimanche 5 avril pour élire le futur président de la République algérienne démocratique et populaire. En Algérie, le scrutin aura lieu le 9 avril. Reporter au quotidien francophone El Watan, l'écrivain Mustapha Benfodil dresse un portait sans concession de l'Algérie contemporaine, nation fertile qui demeure écrasée par un régime totalitaire qui ne dit pas son nom. Entretien.

  • Paradis fiscaux : pourquoi les avancées du G-20 sont décisives

    Par
    C'est sans doute la décision la plus spectaculaire du G-20 de Londres : l'établissement de trois listes publiques de paradis fiscaux. Certains Etats, comme l'Uruguay, les Philippines ou le Costa Rica, sont désormais directement menacés de sanctions. Une véritable «révolution», selon le spécialiste Christian Chavagneux.
  • Israël: les travaillistes prêts à quitter le gouvernement si...

    Par
    Le gouvernement de Benjamin Netanyahou a prêté serment mardi 31 mars. Le parti travailliste a obtenu cinq ministères, dont celui de la défense, qui demeure sous la tutelle de l'ancien premier ministre, Ehoud Barak. Dans un entretien exclusif accordé à Mediapart, le président du groupe travailliste au parlement israélien, Daniel Ben-Simon, explique les raisons qui l'ont poussé à voter en faveur de la participation du parti travailliste au gouvernement de Benjamin Netanyahou et celles qui pourrait inciter sa formation à y renoncer.
  • G-20: «L’Europe est trop sûre d’elle-même», met en garde John Monks

    Par
    La richesse de la zone euro devrait se contracter de 4,1% en 2009, a prévenu mardi 31 mars l'OCDE. Alors que le chômage est en train d'exploser sur le continent, John Monks, patron des syndicats européens, détaille à Mediapart ses attentes à la veille du sommet du G-20, à Londres. Il s'inquiète de l'«auto-suffisance» des dirigeants européens, qui refusent toute nouvelle relance budgétaire et affirme: «L'Europe doit faire beaucoup plus.» Entretien.
  • Selon Me Roux, l'avocat de Duch, «un criminel est toujours plus grand que son crime»

    Par

    C’est un chantre de la désobéissance civile, avocat des faucheurs d’OGM et de José Bové, qui défend Duch devant le tribunal des Khmers rouges, depuis lundi 30 mars. Cette fois, son client n'est autre que l'ancien directeur du centre de torture cambodgien S-21, serviteur zélé du régime ultracommuniste de Pol Pot (1975-1979), accusé de crimes contre l’humanité. A Phnom Penh, Me François Roux se sent pourtant à sa place. Dans un long entretien, il explique à Mediapart qu'il plaidera les circonstances atténuantes et qu'il espère éviter la perpétuité à son client. «Un criminel est toujours plus grand que son crime», assure-t-il. Et de pointer le risque «d'un procès expiatoire». Propos dérangeants, donc stimulants.

  • Mathieu Rigouste: «Ennemi intérieur et menace globale»

    Par

    Dans L’Ennemi intérieur, Mathieu Rigouste revisite avec brio cinquante années de l’ordre en France. Pour le jeune chercheur, «la guerre coloniale a constitué» rien de moins qu’«une matrice institutionnelle» de la France contemporaine et de certaines de ses techniques policières. De l’immigré aux «nouvelles menaces», de l’Algérie 1958 aux quartiers populaires d’aujourd’hui, il raconte l’évolution des doctrines et des pratiques. Interview vidéo.