Fabien Escalona

Je suis docteur en science politique, auteur d’une thèse portant sur La reconversion partisane de la social-démocratie européenne (Dalloz, 2018). Après des collaborations ponctuelles avec Mediapart, j’en ai rejoint l’équipe définitivement à partir de février 2018. Je suis membre du pôle politique du journal, et fais régulièrement des incursions en matière internationale et dans la vie des idées. Depuis 2020, j’assume également un mandat de délégué du personnel à l’intérieur de l’entreprise.

Contacts

Twitter
@fab_escalona

Déclaration d’intérêts

Par souci de transparence vis-à-vis de ses lecteurs, les journalistes de Mediapart remplissent et rendent publique depuis 2018 une déclaration d’intérêts sur le modèle de celle remplie par les parlementaires et les hauts-fonctionnaires auprès de la Haute autorité de la transparence et de la vie publique (HATVP), instance créée en 2014 après les révélations de Mediapart sur l’affaire Cahuzac.

Consultez ma déclaration d’intérêts

Tous ses articles

Macron conforté, le vote RN enraciné

France — Analyse

Les résultats de l’élection présidentielle de 2022 ont confirmé l’entrée dans une nouvelle ère politique. Elle se caractérise par un risque de sous-représentation massive et durable de pans entiers de l’électorat. 

Armes nucléaires : sortir des récits officiels

Un monde à vif — Entretien

Entretien avec Benoît Pélopidas, qui détaille les vulnérabilités auxquelles nous expose la dissuasion nucléaire. Ce chercheur indépendant souhaite que le débat se déverrouille sur les politiques de défense et les armes les plus adaptées aux menaces identifiées (ou imaginables à plus long terme). 

Second tour : Macron face au risque de l’abstention

France — Analyse

L’élection du président sortant s’annonce plus serrée, voire plus incertaine qu’en 2017. En cause : la progression de l’extrême droite et la proportion d’électeurs qui pourraient choisir de s’abstenir ou de voter blanc ou nul.

Pourquoi la gauche est « dos au mur », en France comme ailleurs

Gauche(s) — Analyse

Dans de nombreuses démocraties, les forces de transformation sociale et écologique s’interrogent sur leur avenir. Elles sont confrontées à des défis semblables : la prise en tenaille par les identitaires et les néolibéraux, le difficile dosage entre crédibilité et radicalité du projet, et des ancrages abîmés dans la société.

« Macron doit donner des gages à un électorat qu’il a méprisé »

France — Entretien

Le président sortant aurait bien vu la maire écologiste de Strasbourg ouvrir son meeting du 12 avril. Jeanne Barseghian explique pourquoi elle a refusé, en dépit de son appel à faire barrage à Marine Le Pen au deuxième tour. 

Une écologie trop « policée » : les raisons de l’échec de Yannick Jadot

Présidentielle 2022. La campagne de Yannick Jadot — Entretien

Après le score décevant du candidat d’Europe Écologie-Les Verts, le politiste Bruno Villalba, auteur de « L’Écologie politique en France », expose les raisons pour lesquelles le parti reste en difficulté lors des élections décisives pour le pouvoir national.

Après le PS, au tour de LR : le vampirisme de Macron achève bien les vieux partis

France — Analyse

Le séisme électoral de 2017 n’était pas une aberration. Le premier tour de l’élection présidentielle a confirmé l’entrée dans un nouvel ordre électoral, structuré au niveau national par le macronisme, une extrême droite à des niveaux inédits, et une gauche dominée par sa composante « rouge-verte ». 

Face au vote Mélenchon, le cas de conscience des communistes

Présidentielle 2022. La campagne de Jean-Luc Mélenchon

Par crainte de l’extrême droite ou insatisfaction vis-à-vis de la campagne de Fabien Roussel, des communistes donneront dimanche leur voix au leader de l’Union populaire. En dépit des relations houleuses qui persistent entre les deux formations jadis alliées, aujourd’hui concurrentes.

Les gauches, en meeting, jouent leur survie

Présidentielle 2022. La campagne de Jean-Luc Mélenchon — Reportage

À une semaine du premier tour de la présidentielle, les réunions publiques d’Anne Hidalgo, Fabien Roussel et Philippe Poutou étaient hantées par l’option du vote en faveur de Jean-Luc Mélenchon. Lui estime avoir sauvé « l’humanisme radical » de la disparition.

En 2022, Emmanuel Macron élargit encore sa « grande coalition »

Présidentielle 2022. La campagne et le bilan d’Emmanuel Macron — Analyse

Des sarkozystes, d’ex-socialistes, Jean-Pierre Chevènement ou Éric Woerth : tous soutiennent le président sortant. Le phénomène trahit l’essoufflement des forces dirigeantes de la Ve République, et les renoncements passés de la social-démocratie.

Présidentielle : l’introuvable campagne

Politique — Analyse

Les crises et les états d’urgence successifs, les dérives du système médiatique et l’inaction de la classe politique vis-à-vis d’une abstention croissante se conjuguent pour dissiper l’intérêt d’habitude suscité par l’élection reine de la Ve République.

La « planification » fait un retour en force, au service de programmes antagoniques

Présidentielle 2022. Au fil des programmes (7/21) — Analyse

Les crises du capitalisme ont conduit au retour de la notion de planification, y compris parmi les candidats les moins critiques de l’ordre économique existant. La version la plus ambitieuse est défendue par Jean-Luc Mélenchon, même s’il reste des ambiguïtés dans son programme.

Tous ses billets de blogs

Les journalistes de Mediapart utilisent aussi leurs blogs, et participent en leurs noms à cet espace de débats, en y confiant coulisses d’enquêtes ou de reportage, doutes ou réactions personnelles à l’actualité.

Fabien Escalona
Journaliste à Mediapart

29 Billets

1 Éditions

Quand Gramsci défendait un « journalisme intégral »

Billet de blog

Pour le théoricien communiste italien, le journalisme a été une pratique militante autant qu’un champ de réflexion sur la « nouvelle intellectualité » à forger pour faire pièce à l’ordre social en vigueur.

Un été sous le signe de l’Anthropocène

Billet de blog

«L’Anthropocène», publié par Michel Magny dans la collection «Que sais-je ?», éclaire le chaos climatique en cours, et pointe l’ordre social et productif qui en est la cause. Ce qui est accablant, plus que le constat, est l’illusion propagée par l’écrasante majorité de la classe politique, selon laquelle un simple aménagement de cet ordre suffira.

À propos de «Génération Ocasio-Cortez»

Billet de blog

Dans son livre sur «les nouveaux activistes américains», Mathieu Magnaudeix décrit un activisme joyeux mais extrêmement méthodique, au service des laissé.e.s pour compte d’un ordre social impitoyable. Un récit qui révèle le caractère fruste de certains débats français.

Que faire du régime dysfonctionnel de l’euro?

Billet de blog

Le statu quo n’est pas souhaitable, et le saut vers une véritable union fiscale paraît encore lointain. Contre le désastre écologique, c'est en fait une socialisation de la monnaie et de la finance qui serait nécessaire. Difficile de l'envisager sans une «désintégration» organisée de l’euro, qui n’a toujours pas de base sociale ou politique à gauche.

Pourquoi la zone euro n’est pas, et pourrait n’être jamais viable

Billet de blog

Dès 1971, l’économiste postkeynésien Nicholas Kaldor prévenait qu’une union monétaire sans intégration fiscale et politique accentuerait les divergences entre ses membres, au point d’empêcher son parachèvement.