Dossier: Liban, un Etat failli

L’explosion du 4 août qui a détruit une partie de Beyrouth est l’ultime manifestation de l’écroulement du Liban, laminé par une oligarchie politique corrompue. Le FMI est aux portes d’un pays plongé dans une crise sociale, financière et politique. Nos articles sur cette longue destruction.

Le Liban dans l’incertitude après la démission du gouvernement

Par Justine Babin et Nada Maucourant Atallah

Lundi soir, le premier ministre Hassan Diab annonce la démission de son gouvernement, lâché par les partis qui l’avaient initialement soutenu. Mais qui pour le remplacer ? Certainement pas la vieille recette de « l’union nationale » suggérée par Macron.

Au Liban, l’impossible transition politique

Par Justine Babin et Nada Maucourant Atallah.

Face à la colère des Libanais, le premier ministre Hassan Diab a annoncé son intention de proposer lundi en conseil des ministres la tenue d’élections législatives anticipées. Cette réponse inquiète cependant une partie des contestataires.

Jamil Mouawad : «Au Liban, les gens contestent, protestent, mais n’ont aucune vision de l’avenir»

Par

Après l’explosion dévastatrice du 4 août,  les Libanais expriment leur colère face à une classe politique plus contestée que jamais. Enseignant-chercheur à l’Université américaine de Beyrouth, le politiste Jamil Mouawad reste prudent quant aux chances de voir émerger une alternative politique.

Scènes d’apocalypse à Beyrouth

Par Justine Babin
La zone du port de Beyrouth, le 5 août, au lendemain des explosions. © Anwar Amro / AFP La zone du port de Beyrouth, le 5 août, au lendemain des explosions. © Anwar Amro / AFP

Mardi, deux explosions dans le port de Beyrouth ont ravagé une partie de la ville. Elles se sont produites dans un entrepôt contenant environ 2 750 tonnes de nitrate d’ammonium. Après la crise économique et sanitaire due au Covid-19, le Liban doit fait face à une nouvelle catastrophe. 

Au Liban, une jeunesse entre désespoir et révolte

Par
 © Jad Ghorayeb © Jad Ghorayeb

Inédite par son ampleur et sa gravité, la crise économique, sanitaire et politique a participé à l’essoufflement des manifestations qui ont secoué le Liban depuis octobre 2019. Mais une partie de la jeunesse reste mobilisée.

Le Liban se divise sur le plan d’aide du FMI

Par Justine Babin Nada et Maucourant Atallah
Manifestation au centre-ville de Beyrouth le 6 juin 2020. © JB Manifestation au centre-ville de Beyrouth le 6 juin 2020. © JB

Des désaccords politiques sur l’évaluation de l’ampleur de la crise économique et de liquidités dans le pays retardent la mise en œuvre de réformes structurelles et l’octroi d’un plan d’aide du Fonds monétaire international.

Touché par l’épidémie, le Liban doit (en plus) restructurer sa dette

Par Justine Babin et Nada Maucourant Atallah
Des soldats libanais désinfectent l'entrée du site historique de Baalbek le 16 mars 2020. © AFP Des soldats libanais désinfectent l'entrée du site historique de Baalbek le 16 mars 2020. © AFP

Pour la première fois de son histoire, le Liban est en défaut de paiement. Touché par la pandémie, le pays doit aussi mener de front les négociations de restructuration de sa dette.

La crise du Liban est une crise du néolibéralisme

Par
Manifestation à Beyrouth, le 15 février. © NM Manifestation à Beyrouth, le 15 février. © NM

Jean-Yves Le Drian s’est rendu au Liban ce jeudi. Son but : faire accepter de nouvelles réformes au gouvernement libanais. La crise économique du pays est pourtant d’abord celle d’un modèle néolibéral chimiquement pur. Et on ne traite pas le mal par le mal.

Au Liban, le secteur bancaire conspué par la rue

Par Justine Babin et Nada Maucourant Atallah

Longtemps symbole de la résilience du modèle économique libanais, les banques sont aujourd’hui la cible privilégiée du mouvement de contestation populaire né en octobre qui, face à la rapide dégradation de la situation économique, trouve un second souffle.

Le Liban s’enfonce dans la crise sociale

Par Nada Maucourant Atallah et Justine Babin
Manifestation à Beyrouth, le 15 février. © NM Manifestation à Beyrouth, le 15 février. © NM

Le Liban connaît depuis octobre une dégradation brutale de la conjoncture économique. Selon certaines estimations, la moitié de la population pourrait sombrer dans la pauvreté, mais les moyens déployés restent insuffisants.

Au Liban, le nouveau gouvernement de technocrates ne convainc guère

Par Justine Babin et Nada Maucourant Atallah

La colère populaire reste intacte au Liban, alors que le mouvement de contestation qui secoue le pays depuis le 17 octobre a fêté ses 100 jours samedi. L’annonce de la formation d’un nouveau gouvernement mardi n’apaise pas le mécontentement des manifestants.

Au Liban, une mobilisation historique du peuple contre le gouvernement

Par Justine Babin et Nada Maucourant Atallah
Dimanche 20 octobre 2019, sur la place Riad El Solh, au centre-ville de Beyrouth (Liban). © JB Dimanche 20 octobre 2019, sur la place Riad El Solh, au centre-ville de Beyrouth (Liban). © JB

Le Liban connaît des manifestations majeures et inédites après l’instauration d’une nouvelle taxe sur l’utilisation des applications de messagerie. Lundi, le gouvernement a annoncé une série de mesures pour tenter de calmer la contestation populaire.

Liban: Tripoli, la révolutionnaire modèle, fête «la nouvelle victoire du peuple»

Par Justine Babin et Nada Maucourant Atallah

Le mode de mobilisation pacifique et transconfessionnel à Tripoli suscite l’admiration d’une partie des Libanais.

Au Liban, les femmes réclament leurs droits

Par Justine Babin et Nada Maucourant Atallah

Très actives dans le mouvement de contestation qui secoue le Liban depuis plus de trois semaines, les Libanaises profitent du soulèvement pour demander des lois plus justes et en phase avec leur place dans la société.

Au Liban, la difficile contestation du leadership chiite

Par Nada Maucourant Atallah

Le vaste mouvement de contestation qui touche le Liban entre dans son onzième jour. S’il est marqué par une critique inédite des partis de la scène politique chiite, Hezbollah et Amal, il doit aussi faire face depuis quelques jours à des tentatives d’intimidation.

Liban, un pays au bord du chaos

Par

Comment peut-il encore tenir ? Pourquoi ce petit État, coincé entre Israël et la Syrie, où débordent tous les tumultes d'un Proche-Orient ravagé par les conflits, n’a-t-il pas sombré à son tour ? C’est cette nation en équilibre sur un fil qu’ont arpenté nos envoyés spéciaux.

Liban: le premier ministre démissionne, «mais demain on n’est sûr de rien»

Par Nada Maucourant Atallah

Après treize jours de soulèvement populaire demandant la chute du régime, le premier ministre libanais Saad Hariri a présenté sa démission mardi 29 octobre. L’annonce a été accueillie avec joie dans tout le pays même si le Liban entre dans une phase d’incertitude. Le président doit s’exprimer jeudi dans la soirée.

Liban: Michel Aoun, président d'une transition interne

Par Florence Massena

Après deux ans et demi sans chef d’État, le parlement a élu Michel Aoun, grâce au soutien affiché par Saad Hariri, chef du parti politique le Courant du futur et de la majorité au Parlement.

«Le Liban est un homme suspendu dans le vide au 12ème étage»

Par

Coordonnateur humanitaire de l’ONU au Liban, Philippe Lazzarini dit son admiration pour les Libanais qui ont accueilli 1,5 million de réfugiés syriens. Il met néanmoins en garde contre le « point de non-retour ».

Tripoli, miroir des jeux politiques du Liban

Par Virginie Le Borgne
Rue de Syrie © Brandon Tauszik Rue de Syrie © Brandon Tauszik

La deuxième ville libanaise, proche de la frontière syrienne, est régulièrement le théâtre d’affrontements, notamment dans les deux quartiers séparés par la rue de Syrie. Une rue emblématique que le photographe Brandon Tauszik a documentée des jours durant.

Liban: la crise des déchets, fruit d'un système corrompu

Par Florence Massena

Depuis juillet 2015, des odeurs pestilentielles dégagées par les ordures entassées dans les rues de Beyrouth envahissent régulièrement les foyers. En cause : la fermeture de la décharge de Naamé, et l'impossibilité pour le gouvernement de trouver une solution durable de gestion des ordures. Cette crise n'est pourtant pas récente et illustre l'impossible notion de service public.

Le premier ministre du Liban démissionne

Par
Saad Hariri, le 26 septembre 2017 © Mohamed Azakir / Reuters Saad Hariri, le 26 septembre 2017 © Mohamed Azakir / Reuters

Saad Hariri a annoncé samedi sa démission surprise depuis l’Arabie saoudite. Il accuse le Hezbollah et l’Iran d’avoir la « mainmise » sur le Liban et dit craindre une tentative d’assassinat.

Le Liban s'enfonce dans l'impasse institutionnelle et politique

Par Florence Massena

Depuis mai 2014 et la fin du mandat du président Michel Sleiman, le Parlement libanais ne s'est toujours pas mis d'accord pour élire un remplaçant, alors qu'il s'est lui-même autoréélu deux fois. Le 2 mars, un troisième tour a une nouvelle fois été repoussé, dans un contexte régional où le conflit syrien et la rivalité entre Iraniens et Saoudiens pèsent très fort.

Tous les articles