Analyses

  • Afghanistan: cette guerre n'est pas la nôtre

    Par

    Lors de la session extraordinaire du Parlement, le 22 septembre, l'engagement français en Afghanistan fera l'objet d'un débat suivi d'un vote. Il ne fait guère de doute qu'une majorité de députés entérinera le choix solitaire de Nicolas Sarkozy de faire basculer la France dans la guerre. On voudrait ici convaincre les uns et les autres de dire clairement non à cette aventure.

  • Bayrou a fait un rêve

    Par

    Les socialistes ont un nouveau présidentiable. Il n'était pas à La Rochelle mais au cap Esterel. C'est là que François Bayrou a lancé dimanche son OPA sur une social-démocratie «en fin de cycle», esquissant une stratégie destinée à convaincre les socialistes, jamais nommés comme tels.

  • Les syndicats tentent l'union pour retrouver un peu de force

    Par
    Six syndicats ont convenu ce jeudi d'une journée de manifestation le 7 octobre. Un front uni pour tenter d'effacer des mois de divisions profondes entre organisations. Et l'incapacité du syndicalisme à infléchir le cap gouvernemental. D'après Bernard Thibault, le secrétaire général de la CGT qui a proposé cette journée aux autres syndicats, il y a urgence. Les salariés «souffrent». Et pour lui, c'est la «crédibilité» même de l'action syndicale qui est en jeu. Entretien audio et décryptage.
  • Faut-il brûler si vite le RSA?

    Par
    Personne ne croyait vraiment au projet de Revenu de solidarité active mis en chantier il y a quatre ans. Le voilà prêt à être discuté au Parlement. Et les critiques s'accumulent dont celle-ci, qui est la principale: le RSA va-t-il organiser, «institutionnaliser» la précarité? C'est oublier un peu vite l'échec ou le peu d'effet des réformes précédentes et l'urgence de relancer une action publique face aux nouvelles réalités sociales.
  • PS: l'idée de primaires n'est plus taboue

    Par
    Et si le prochain premier secrétaire du PS était désigné par des primaires imprévues? Au sortir de son université d'été à La Rochelle, la question de l'investiture présidentielle apparaît même le clivage le plus important entre les prétendants à la succession de François Hollande (Aubry, Royal, Delanoë). Des prétendants qui pourraient être confrontés dès le congrès de Reims au vote des militants. Explications avec Olivier Ferrand, fondateur du think tank Terra Nova.
  • Christine Lagarde et l'ISF : simple bourde ou ballon d'essai?

    Par

    C'est la rentrée, et Christine Lagarde vient de faire sa première bourde de l'année. A La Tribune, elle affirme qu'une réforme de l'impôt sur la fortune fait partie des «possibilités». Sur Europe 1, François Fillon dément aussitôt. Christine Lagarde qui se fait taper sur les doigts, voilà qui n'est pas nouveau. Mais au-delà de la polémique, il y a une réalité politique: par touches successives, l'idée d'une remise en cause de l'impôt sur la fortune fait son chemin. Lire aussi Christine Lagarde, reine des gaffes par Laurent Mauduit.

  • L'ouragan Gustav douche la fête de John McCain

    Par
    La convention républicaine, destinée à sélectionner officiellement John McCain pour la course à la Maison Blanche, doit s'ouvrir aujourd'hui. Sa voilure a été sérieusement réduite en raison de l'arrivée de l'ouragan Gustav, qui risque de rappeler aux Américains le désastre de Katrina et la gestion incompétente de la catastrophe par l'administration Bush.
  • McCain fait un beau pari en choisissant Sarah Palin

    Par

    Le candidat républicain à la Maison Blanche a choisi une femme, Sarah Palin, gouverneur de l'Alaska, pour faire campagne à ses côtés en tant que vice-présidente. Cette nomination surprenante obéit néanmoins à une stratégie calculée, qui renforce la base conservatrice de McCain tout en montrant que lui aussi peut être un facteur de changement dans la politique américaine.

    La veille, Barak Obama avait prononcé un discours aussi agressif qu'ambitieux, que nos reporters ont vu depuis Lawrence, au Kansas.

  • L'affligeante rentrée spécial com' de Laurence Parisot

    Par
    L'université d'été du Medef s'ouvre ce mercredi sur le campus de Polytechnique. Une rentrée sous le sceau de la communication pour sa présidente Laurence Parisot, qui voulait même sauter en parachute pour prouver son audace. Enquête et vidéos.
  • Russie: un tournant majeur que l'Europe n'a pas voulu voir

    Par
    Les principales chancelleries européennes nous expliquaient que Dmitri Medvedev serait le nouveau président russe de l'ouverture et de la coopération. Trois mois plus tard, il reconnaît l'indépendance de l'Ossétie du Sud et de l'Abkhazie et l'Europe doit faire face à une offensive sans précédent de la Russie, déterminée à faire valoir ses nouveaux intérêts. Lire également l'article de Maguy Day en cliquant ici.