Analyses

  • Notes à l'encre Blac (2)

    Par

    Dimanche 17 mai, sur la terrasse de la Quinzaine des réalisateurs à Cannes, le Collectif national de l'action culturelle cinématographique et audiovisuelle (Blac) a rendu publics les actes des Etats généraux qui se sont tenus au Centquatre à Paris les 8 et 9 janvier. Seconde série de notes de travail, qui étend la réflexion à un autre périmètre: celui des discours, extrêmement variés mais solidaires, que suscite un film.

  • Omar Bongo: la bataille de succession démarre, avec Bolloré en arrière-plan

    Par
    Après des semaines de flou sur son état de santé, la presse a annoncé l'hospitalisation en Espagne du président gabonais Omar Bongo, dans un état critique. La maladie de l'omniprésident gabonais, au pouvoir depuis 41 ans, crée des remous à Libreville comme à Paris, ébranlant le visage d'une Françafrique dont il était l'incontestable parrain. Un fils et une fille sont candidats à la succession, le tout sous le regard attentif de Vincent Bolloré, qui a des intérêts dans le pays.
  • Notes à l'encre Blac (1)

    Par

    Dimanche 17 mai, sur la terrasse de la Quinzaine des réalisateurs à Cannes, le Collectif national de l'action culturelle cinématographique et audiovisuelle (Blac) a rendu publics les actes des Etats généraux qui se sont tenus au Centquatre à Paris les 8 et 9 janvier. C'est l'ouverture d'un chantier considérable, le début d'une réflexion qui n'a que trop tardé. La prochaine étape aura lieu le 4 juillet au festival de La Rochelle. Premier passage en revue des enjeux soulevés par l'initiative. Avec pour guide une question : que peut la critique?

  • Obama pris dans le bourbier de Guantanamo

    Par
    Le Congrès des États-Unis, emmené par les démocrates, vient de supprimer du budget les fonds prévus pour la fermeture de la prison de Guantanamo, qui doit théoriquement intervenir avant janvier 2010. Ce nouvel obstacle démontre une fois de plus la situation inextricable et le climat de paranoïa créée par l'administration Bush dans sa «guerre contre la terreur».
  • Banques centrales: vers une révision majeure du dogme

    Par
    La «Grande crise» est en train de provoquer une révision déchirante du dogme chez les banquiers centraux, où les hérétiques se manifestent désormais publiquement. En négligeant la formation des bulles spéculatives sur les actifs au prétexte que l'inflation était sous contrôle, les dirigeants des principales banques centrales, à commencer par l'américain Alan Greenspan, ont gravement failli à leur mandat. Ce qui était impensable devient incontournable. Analyse.
  • Alain Resnais, est-ce que cela ne ressemble à rien?

    Par

    D'après L'Incident de Christian Gailly (Editions de Minuit). Réalisation : Alain Resnais. Présenté ce mardi soir à la presse, Les Herbes folles (Compétition officielle) ne ressemble à rien. Rien que quiconque ait déjà lu, vu, entendu. Ce film ressemblerait-il alors à rien, carrément ? On pourrait le croire, à voir la procession de mines hagardes descendre les marches de l'amphithéâtre Debussy. A chaud, les lumières de la salle à peine rallumées, essai pour se pencher au-dessus du gouffre.

  • Obama et Netanyahou: pas d'avancée mais des désaccords mis sur la place publique

    Par et
    L'entrevue de lundi entre le président des États-Unis et le premier ministre israélien a vu chacun des deux hommes camper sur ses positions.
  • Alain Cavalier et la mort du petit cheval

    Par

    Présentation à «Un Certain Regard» du nouveau film d'Alain Cavalier, Irène. Où le cinéaste persévère dans la voie initiée il y a une dizaine d'années: journal filmé en solitaire, cinéma de deuil, herbier d'images, collection de menus faits émouvants. La mort du petit cheval, encore et toujours. Beau et agaçant, Irène nous laisse avec une question qui ne date pas d'hier: pourquoi continue-t-on à faire comme si Alain Cavalier était le seul à inventer un cinéma devenu pourtant monnaie courante?

  • Etats-Unis et Israël: l'heure du choix pour Obama

    Par

    En recevant lundi 18 mai le premier ministre israélien Benjamin Netanyahou à la Maison Blanche, le président des États-Unis entame un cycle de consultations qui va aboutir à un grand discours à l'attention du monde musulman, le 4 juin au Caire. Après des mois de politique discrète, Barack Obama montre qu'il a l'intention de s'emparer à bras-le-corps du dossier israélo-palestinien. D'ores et déjà un désaccord est là entre gouvernement israélien et Maison Blanche: le dossier iranien.

  • Un festival, cet enfer si banal où on est si bien

    Par
    Quinzaine des réalisateurs, troisième épisode. La présentation, samedi 16 mai, de Like you know it all du coréen Hong Sang-soo, dont le héros est juré d'un festival. Mesquineries, jalousies, mensonges, rivalité, revanche : ces démons minuscules sont décrits avec amour, dans un style minuscule, tout de zooms tremblés. C'est l'occasion de dire quelques mots des festivals en général et de faire le point sur une sélection en plein renouveau.