Analyses

  • Pourquoi Evo Morales a remis son mandat en jeu

    Par
    Deux ans et demi après une victoire triomphale -53,5% des suffrages dès le premier tour-, le premier Indien arrivé au pouvoir veut rappeler à ses opposants qu'il reste légitime. Alors que la Bolivie est enlisée depuis un an dans un blocage institutionnel, deux enjeux auront marqué la campagne du référendum de ce dimanche : le contrôle de l'argent des hydrocarbures et la redistribution des terres.
  • Pékin 2008 : les Jeux et ensuite fini de rire!

    Par
    C'est donc la grande fête du sport... et de la Chine. Mediapart vous propose un dossier spécial sur cette immense opération de communication politique tant attendue par le régime communiste de Pékin. Les six mois écoulés, dans le vacarme des mobilisations pro-Tibet et les ripostes crispées des autorités chinoises, nous ont beaucoup appris. En cinq points, Mediapart explore les faiblesses, les contradictions et les risques que révèle Pékin 2008. (photo AFP)
  • 35 heures: l'étude de l'Insee qui dérange

    Par
    L'étude de l'Insee sur le marché du travail en 2007 montre que les Français travaillent bien plus que 35 heures. La durée moyenne du travail s'établit à 37,9 heures par semaine et même à 41 heures si on exclut les salariés à temps partiel. Une réalité que le gouvernement et les entreprises jusqu'alors n'ont jamais voulu reconnaître et qui amène à s'interroger sur l'opportunité des différentes mesures mises en place.
  • «Charlie Hebdo»: la vérité des faits contre la folie des opinions

    Par
    L'affaire Charlie Hebdo semble devenue la dispute majeure du moment. Au grand bénéfice de la droite, la gauche s'y bat contre elle-même, une partie de l'ex-gauche plurielle pourchassant un "antisémitisme de gauche" sous les masques divers de l'antisionisme et de l'anticapitalisme. Mediapart, il y a deux semaines, avait tenté d'apporter un peu de raison dans cette confusion, faits et rappels à l'appui, en montrant combien le procès fait à Siné était disproportionné. Ce fut peine perdue et, depuis, de tribunes excessives en réquisitoires expéditifs, les mots servent à exécuter plutôt qu'à expliquer. C'est pourquoi nous avons choisi de revenir longuement sur les arguments des détracteurs de Siné, en les confrontant aux vérités factuelles de ce dossier.
  • Les vieilles armes de la censure chinoise

    Par
    La décision du gouvernement chinois de restreindre l'accès à Internet des journalistes étrangers couvrant les Jeux olympiques a soulevé un tollé. Pourtant, les formes de censure du régime de Pékin sont à la fois bien plus subtiles et plus archaïques, et de ce fait, plus efficaces qu'on ne le rapporte souvent.
  • OMC: la facture de l'échec

    Par

    Finalement, ce sera non. Après neuf jours d'âpres marchandages, les négociations de Genève censées donner au cycle de Doha une ultime chance de succès ont échoué mardi soir, sur un franc désaccord entre les Etats-Unis d'un côté, l'Inde et la Chine. Au cœur de la mésentente : la protection des agricultures de subsistance. Les avancées considérables réalisées en sept ans de discussion sont annulées par cet échec et la question de l'avenir de l'OMC se posera inévitablement.L’analyse de Philippe Riès, notre envoyé spécial à Genève et les principaux articles permettant de comprendre l'enjeu des négociations qui ont été publiés sur notre site.

  • OMC: la facture de l'échec

    Par
    Finalement, ce sera non. Après neuf jours d'âpres marchandages, les négociations de Genève pour donner au cycle de Doha une ultime chance de succès ont échoué mardi soir, sur un désaccord entre les Etats-Unis d'un côté, l'Inde et la Chine de l'autre concernant la protection des agricultures de subistance en cas de poussée des importations. En théorie, les avancées considérables réalisées en sept années de négociation sont annulées par cet échec. Des négociations commerciales multilatérales pourraient ne pas pouvoir reprendre avant plusieurs années. Et la question de l'avenir de l'OMC se posera inévitablement.
  • OMC: la facture de l'échec

    Par
    Finalement, ce sera non. Après neuf jours d'âpres marchandages, les négociations de Genève pour donner au cycle de Doha une ultime chance de succès ont échoué mardi soir, sur un désaccord entre les Etats-Unis d'un côté, l'Inde et la Chine de l'autre concernant la protection des agricultures de subistance en cas de poussée des importations. En théorie, les avancées considérables réalisées en sept années de négociation sont annulées par cet échec. Des négociations commerciales multilatérales pourraient ne pas pouvoir reprendre avant plusieurs années. Et la question de l'avenir de l'OMC se posera inévitablement.
  • Obama et McCain : l'économie, imbécile !

    Par
    De retour de sa tournée internationale, le candidat démocrate s'est rué au chevet des Américains en difficulté financière, pendant que son rival républicain cherche un moyen de faire baisser le prix de l'essence. Le pessimisme généralisé des électeurs sur la situation de leur pays garantit que l'enjeu principal de la course à la Maison-Blanche ne sera pas le terrorisme ou l'Irak, comme lors de la précédente présidentielle, mais l'économie.
  • Les fractures de l’islam radical ravivent les plaies libanaises

    Par
    Au nord du Liban, les combats entre les communautés sunnites et alaouites ont fait neuf morts ce week-end. Ils témoignent de la perte de vitesse des milices sunnites face au Hezbollah chiite, qui a réussi son OPA sur la «résistance islamique» libanaise. A lire aussi dans le club, le blog Sur la route du Liban.