Analyses

  • Pourquoi l'affaire Coupat nous concerne tous

    Par

    Depuis bientôt six mois, Julien Coupat est en détention provisoire, soupçonné d'être le chef d'une association de malfaiteurs dont le terrorisme serait l'entreprise. Ses avocats clament que le dossier est vide, tandis que le pouvoir affirme qu'il va se remplir. Mediapart a jusqu'ici factuellement montré les failles de l'enquête. Le temps nous semble maintenant venu d'expliquer pourquoi l'affaire de Tarnac n'est pas marginale, mais essentielle.

  • Jacob Zuma à la barre du continent africain

    Par

    L'ANC a remporté largement les élections en Afrique du Sud, recueillant les deux tiers des suffrages exprimés. Jacob Zuma devient logiquement le nouveau président du pays, une fonction dans laquelle il sera investi officiellement en mai. Analyse des résultats, et retour sur notre série «Où va l'Afrique du Sud».

  • Torture: Obama ouvre la possibilité de poursuites contre les responsables de l'administration Bush

    Par
    Après avoir rendu publics les mémos secrets autorisant la CIA à pratiquer la torture, le président des Etats-Unis a indiqué mardi qu'il n'était pas opposé à des poursuites contre les responsables qui ont autorisé ces actes, ni contre une commission d'enquête indépendante. Il ouvre ainsi la voie à un grand déballage qui pourrait remonter très haut: Cheney, Rumsfeld, Gonzalez, voire Bush.
  • Un an après les émeutes de la faim, qui se souvient des promesses?

    Par
    Un milliard de personnes souffrent de la faim sur la planète. Et le G-8 des ministres de l'agriculture, réunis en Italie jusqu'à lundi dernier, le 20 avril, n'a pu que constater que le monde est «très loin» d'avoir atteint ses objectifs en matière de malnutrition. Un an après les «émeutes de la faim» et le sommet de la FAO à Rome, qu'est en effet devenue la promesse de Nicolas Sarkozy d'un «Partenariat mondial pour l'alimentation et l'agriculture»? Le pilier financier a été discrètement mis en sommeil, crise économique oblige. Et le volet politique fait l'objet d'âpres négociations. Décryptages.
  • Conférence sur le racisme: Durban II, aussi polémique et inutile que Durban I

    Par
    Comme il fallait s'y attendre, la Conférence mondiale contre le racisme, organisée à Genève sous l'égide de l'ONU, n'a pu éviter les dérapages verbaux du président iranien Mahmoud Ahmadinejad, qui s'en est pris à Israël. Ceux qui avaient choisi de boycotter l'événement, comme les Etats-Unis, l'Allemagne ou l'Italie, semblent avoir eu raison de ne pas cautionner cette réunion, qui promet, si elle se poursuit, de déboucher sur un texte creux.
  • François Hollande sort du bois

    Par
    L'ancien premier secrétaire du PS ne cache plus ses ambitions pour la présidentielle, entre appel du pied à François Bayrou et lancement d'un club de réflexion avec une vingtaine de proches. Désireux de réoccuper le créneau social-démocrate au PS, en ruine après le fiasco de la motion Delanoë du dernier congrès, il entend désormais «s'adresser aux Français», après les européennes.
  • Espionnage de Greenpeace: la défense d'EDF de plus en plus fragilisée

    Par et
    Un vent de panique souffle à EDF depuis la révélation par Mediapart, le 31 mars, de la mise en cause de l'entreprise publique dans une affaire d'espionnage dont l'association écologiste Greenpeace a été la cible. Depuis trois jours, les mauvaises nouvelles s'accumulent pour la direction du géant français de l'électricité qui a dû se résoudre à annoncer, vendredi 10 avril en début de soirée, qu'elle relevait de leurs fonctions à titre «provisoire» deux hauts responsables de la sécurité impliqués dans l'affaire. Analyse.
  • Retour sur le G-20: victoire à la Pyrrhus pour le Fonds monétaire international

    Par
    Il ne faut pas se laisser éblouir par les centaines de milliards de dollars et les déclarations d'auto-satisfaction. Le sommet du G-20 à Londres le 2 avril a confirmé la défaite du Fonds monétaire international dans sa tentative d'élargir son mandat à la régulation financière. Ce qui augure bien mal des suites qui seront données au rapport du groupe Trevor Manuel sur la réforme du fonds. Analyse.
  • Obama et Sarkozy, copains d’avant

    Par

    Entre Nicolas Sarkozy, vedette du G20 de Washington, en novembre, et Barack Obama, objet de toutes les attentions du sommet de Londres, une véritable rivalité s'est engagée, du fait de divergences sur la gestion de la crise économique, mais aussi de questions d'ego. Le président français n'a en effet pas apprécié de voir le nouveau locataire de la Maison Blanche le snober depuis son investiture. Décryptage d'une relation complexe avant le face-à-face de vendredi à Strasbourg. (Photo © David Katz)

  • Rémunérations: un décret mort-né

    Par
    A peine publié, le décret sur les rémunérations des dirigeants d'entreprises aidées est mort-né. «Il est loin d'épuiser le sujet», constate Alain Juppé, qui se prononce en faveur d'un «dispositif plus global et plus pérenne» pour encadrer les rémunérations. Le gouvernement refuse, cependant, toute législation et toute mesure coercitive en la matière, jugeant le dossier anecdotique. La rémunération des dirigeants des entreprises est pourtant au cœur de la doctrine néo-libérale et des ruptures sociales. D'ailleurs, le premier ministre britannique s'apprête à demander au G-20 une réglementation mondiale sur la rémunération des banquiers.