Analyses

  • Le mauvais procès fait par Julien Dray à Mediapart

    Par et
    Julien Dray a vivement attaqué Mediapart, vendredi sur France Info, menaçant de nous poursuivre pour notre traitement de l'affaire financière dans laquelle il a été impliqué. Le député socialiste de l'Essonne multiplie attaques personnelles, erreurs, approximations ou mensonges. Nous avons donc choisi de lui répondre point par point. Et pour que chacun puisse se faire une idée, nous publions l'intégralité du rapport interne du parquet de Paris, daté du 15 décembre 2009. Le procureur conclut que des infractions ont bel et bien été commises par M. Dray et plusieurs de ses proches, et qu'un rappel à la loi – plutôt qu'un procès – lui paraît suffisant.
  • Taxe carbone: un débat embarrassant qui revient comme un boomerang

    Par
    Pourquoi a-t-il fallu attendre la censure du Conseil constitutionnel pour faire mine de découvrir que les industries les plus polluantes devaient être exemptées du paiement de la taxe carbone? Pourquoi ce débat n'est-il pas venu sur la place publique plus tôt? Pourquoi n'a-t-il pas été porté par les Verts et les associations?
  • L’UPM continue son surplace, sans le Maghreb

    Par

    Sur le dossier Union pour la Méditerranée (UPM), affiché au début du mandat de Nicolas Sarkozy comme «la» priorité en matière de politique étrangère, la France a (encore) perdu une bataille: celle de la désignation du secrétaire général. Paris souhaitait une candidature issue du Maghreb, c'est finalement l'unique candidat, l'avocat jordanien Ahmad Masa'deh, qui a fait consensus.

  • La CIA flanche et se retrouve sur la sellette

    Par

    L'attentat manqué lors du vol de Northwest Airlines le 25 décembre a montré que le renseignement américain était toujours déficient après les réformes de ces dernières années. Pourtant, c'est un autre attentat contre la CIA en Afghanistan, réussi celui-là, qui est sans doute le plus emblématique des errements des services américains.

  • Affaire Dray: le grand malentendu

    Par et
    Julien Dray l'affirme: lajustice l'a blanchi depuis que le parquet deParis a annoncé mi-décembre que lui et ses proches ne seraient pas renvoyés devant un tribunal correctionnel. La réalité est un peu plus complexe, comme le suggère unrapport interne du procureur de Paris dont Mediapart publie les principauxextraits. Le "rappel à la loi" qui a été notifié au député socialiste, ainsi qu'àsix personnes mises en cause dans le dossier, signifie que la justiceconsidère qu'ils sont juridiquement les «auteur(s)» de divers délits. C'est pourquoi le parquet s'est bien gardé de classer l'affaire sans suite... Analyse d'un malentendu sciemment entretenu.
  • Retour à Reims, récit d'un «transfuge de classe»

    Par
    Saisissant Retour à Reims : Didier Eribon y raconte comment il a fui son milieu ouvrier d'origine. Renouant avec son passé, il découvre qu'il est un «miraculé» social. Les classes sociales existent encore, Eribon les a traversées. Indispensable récit sociologique, qui épingle aussi l'homophobie de gauche et les hérauts autoproclamés de la classe ouvrière.
  • Le grand basculement planétaire vers l'Asie

    Par

    La facture de la crise financière mondiale ne se limite pas aux finances publiques dévastées, à la récession économique, aux millions d'emplois perdus. Elle traduit et accélère le basculement du centre de gravité de l'économie mondiale vers l'Asie. Bienvenue dans l'année du Tigre! Analyse.

  • Le Yémen, nouvel épouvantail de la lutte contre Al-Qaida

    Par
    Le pays le plus pauvre du Proche-Orient, instable depuis plusieurs décennies, est aujourd'hui pointé du doigt comme le nouveau foyer du terrorisme international. Même si le Yémen sert de base arrière à des branches d'Al-Qaida depuis dix ans, la menace est sans doute surévaluée.
  • Les vœux de Nicolas Sarkozy: l'entêtement au risque de la fracture

    Par

    Sale année pour Nicolas Sarkozy et vœux en conséquence. Fédérateur, sur la défensive, presque modeste, jeudi 31 décembre, le Président a essayé de tourner la page de 2009 en appelant à «l'unité» et à «la fraternité». Sans nier les difficultés, les «peines» et les «nouvelles souffrances», en annonçant que «les épreuves ne sont pas terminées», tout le propos a tourné autour de continuité. En 2010, l'action du gouvernement s'inscrira dans la lancée de ce qui a été préparé en 2009. Des vœux en forme de transition mais, au final, du sang et des larmes: réduction des dépenses courantes, réforme des retraites et des collectivités locales, nouvelle mouture de la taxe carbone... Nicolas Sarkozy persiste et signe.

  • Le Conseil constitutionnel, premier opposant à la rupture sarkozyste?

    Par
    Sacré bilan 2009 pour le Conseil constitutionnel: après avoir plombé le projet de loi Hadopi cet été, il a censuré, mardi 30 décembre, la taxe carbone, autre projet phare de l'exécutif. Présidée par Jean-Louis Debré, chiraquien historique, jamais séduit par Nicolas Sarkozy, l'institution agace à l'Elysée. Mais le chef de l'Etat a-t-il de vraies raisons de s'inquiéter?