Documentaires

Court métrage: «Alan», le perpétuel exil

Culture et idées

En partenariat avec le festival Cinéma(s) d'Iran (du 14 au 20 juin), Mediapart vous propose une série de courts métrages iraniens. Aujourd’hui, Alan de Mostafa Gandomkar. Cette fiction de 20 minutes, réalisée en 2016, raconte l’histoire d'une de ces nombreuses familles kurdes de Syrie et d’Irak qui ont perdu leurs maisons du fait des attaques de l'État islamique.

Court métrage palestinien: «Six Doigts»

Culture et idées

En partenariat avec le festival Ciné-Palestine (jusqu’au 11 juin), Mediapart vous propose une série de courts métrages palestiniens. Aujourd’hui, Six Doigts, de Fadi Idris. Osman, un jour, a été blessé par une balle contenant une certaine substance. Depuis, avec sa femme, Shirine, ils tentent d’avoir des enfants en bonne santé.

Court métrage: «Manshar Ghaseelo», tu ferais mieux de te couvrir

Culture et idées

En partenariat avec le festival Ciné-Palestine (jusqu’au 11 juin), Mediapart vous propose une série de courts métrages palestiniens. Aujourd’hui, Manshar Ghaselo de Areej Abu Eid. Une variation autour du vocabulaire à caractère sexuel auquel sont soumises les femmes, quelle que soit leurs tenues.

Court métrage: «La vie des pigeons»

Culture et idées

En partenariat avec le festival Ciné-Palestine (jusqu’au 11 juin), Mediapart vous propose une série de courts métrages palestiniens. Aujourd’hui, La vie des pigeons de Baha’ AbuShanab, un documentaire de 16 minutes. Chaque jour, des centaines de travailleurs empruntent le check point entre Bethléem et Jérusalem.

«Voyage autour de ma chambre» et au sein du monde

Culture et idées

Ce documentaire de 26 minutes du réalisateur belge Olivier Smolders interroge d'une façon poétique la difficulté de chacun à trouver sa juste place au sein du monde. Dans une démarche proche de celle de Chris Marker ou Godard.

Court-métrage: «Les villageois»

Culture et idées

En partenariat avec le festival Ciné-Palestine (du 2 au 11 juin), Mediapart vous propose une série de courts-métrages palestiniens. Aujourd'hui, Les Villageois de Nidal Badarneh, une fiction de 10 min 48 où « rien ne doit être logique ».

«Poussin»: tu feras du rugby, mon fils!

France

Hector a 7 ans et un papa, Paul, qui a décidé que le rugby était le sport idéal pour endurcir son gamin. Hector n’est ni très grand ni très costaud mais il a très envie que Paul soit fier de lui. Poussin, le documentaire de 52 minutes signé Paul Lacoste, est un récit touchant sur la paternité et ses paradoxes. À voir en intégralité sur Mediapart.

«Les bureaux de Dieu»: un planning familial au quotidien

Culture et idées

Ce film signé Claire Simon se situe à la frontière entre la fiction et le documentaire. Nathalie Baye, Isabelle Carré, Béatrice Dalle, Nicole Garcia, Rachida Brakni, Anne Alvaro… incarnent des conseillères d’un planning familial tandis que leurs interlocutrices sont des actrices non professionnelles. Mais le scénario a été écrit après un long travail d’enquête et de recueil de témoignages mené notamment au planning familial de Grenoble. Les scènes, les dialogues ont donc réellement eu lieu et sont, là, rejoués. Ce film était en intégralité sur Mediapart jusqu'au 15 juin 2017.

'Territory': the other dispute over Gibraltar

Culture et idées

Gibralter, the British-ruled territory on the southern tip of the Iberian peninsula, is home to a human population of about 30,000, but also several hundred Barbary macaques, the only wild monkeys to be found in Europe, who regularly descend from the wild reserve of the Rock to jump and scurry around the densely-populated town underneath. Humans and monkeys live a tense relationship, fought with peashooters and guile, for the monkeys are blissfully unbound by - and mocking of - human notions of territory, as illustrated in this award-winning short documentary, Territory, by Eleanor Mortimer.

«Territory»: Gibraltar, planète des singes

Culture et idées

Gibraltar n’appartient pas seulement aux Britanniques. Une colonie de macaques l’habite depuis bien plus longtemps. Toute l’efficacité du court métrage d’Eleanor Mortimer est de renverser le décor et de nous montrer, à hauteur de singe, l’absurdité de la défense par l’homme d’un territoire.