Gérard Desportes

Ses Derniers articles

  • Bataille de chiffonniers autour du grand emprunt

    Par
    La commission présidée par Alain Juppé et Michel Rocard se réunit aujourd'hui tandis qu'une bataille fait rage sur les modalités et l'usage de cet emprunt national. En creux, les débats qui divisent jusqu'au gouvernement interrogent sur l'état des finances publiques et la capacité de l'Etat à relancer l'économie au-delà des 28 milliards prévus dans le plan de relance.
  • Philippe de Villiers débarque dans la majorité en habits de chouan

    Par
    Lors de la campagne européenne. Lors de la campagne européenne.
    A l'UMP comme à l'Elysée, on pavoise: en élargissant sa majorité à Philippe de Villiers et aux chasseurs de Frédéric Nihous, Nicolas Sarkozy vient de réaliser un coup fumant lui permettant tous les espoirs pour les prochaines élections régionales. Un risque bien repéré ce matin par plusieurs responsables de gauche. Mais au fait qui est Philippe de Villiers. Petit rappel.
  • Emprunt Sarkozy: la commission se met au travail

    Par
    C'est ce mercredi que la commission Rocard-Juppé chargée de sélectionner les projets stratégiques pour la France et de fixer le montant de l'emprunt nécessaire à leur financement se réunit pour sa première véritable séance de travail. Après le temps de l'annonce devant le Congrès le 22 juin dernier et celui de l'inauguration le 26 août, voici venue l'heure du concret et des choix. L'heure aussi des doutes et des zones d'ombre.
  • Nicolas Sarkozy et les banques: une complicité bien rodée

    Par
    Premier conseil des ministres de rentrée ce mardi et nouvelle réunion avec les représentants des banques: Nicolas Sarkozy fait tout son possible pour focaliser l'opinion sur les fauteurs de crise, les traders, et ceux qui à l'échelle internationale ne font rien pour modifier en profondeur le système économique mondial. Une stratégie d'occultation qui peine à masquer une réalité franco-française tendue.
  • Le congrès de la Libre Pensée dira non à un dispositif anti-burqa

    Par

    Mauvaise nouvelle pour la mission parlementaire qui planche depuis juillet sur le port de la burqa et du niqab (le voile intégral) et réfléchit sur l'opportunité de concevoir une loi pour en interdire la pratique sur le sol français: le congrès de la Libre Pensée, qui s'ouvre lundi 24 août, à Peisey-Nancroix (Savoie), devrait se prononcer contre. En tout cas, pour Marc Blondel qui préside aux destinées de la plus vieille association de la mouvance laïque (Hugo, Zola, Jean Rostand, Clemenceau en firent partie), le doute n'est pas permis.

  • Feux d'artifice du système sarkozyste: l'opération 2012 est lancée

    Par
    Deux émissions à sa gloire coup sur coup, un concert, un défilé, des confidences de conseiller et voilà que la séquence politique de ce 14 juillet s'est transformée en tremplin. L'opération 2012 est lancée et apparaît tout un système à la seule dévotion de celui pour qui il est fait. Nicolas Sarkozy doit être réélu. Communicants et médias sont en ordre de marche. Un véritable feu d'artifice en un peu plus de vingt-quatre heures.
  • Réforme et crise économique: l'impossible équation gouvernementale

    Par
    Une jambe sur les déficits publics et des caisses vides, une autre sur son désir de réforme, le gouvernement fait le grand écart. Chaque jour, le fossé se creuse un peu plus entre un discours qui renvoie à l'après-crise et des élus et représentants de la société civile qui tirent la sonnette d'alerme et demande des réponses immédiates. Entre la contribution énergie climat et la taxe carbone, la semaine a été riche de significations.
  • Grande manœuvre sarkozyenne: Rocard en ouverture

    Par

    En acceptant de co-présider avec Alain Juppé une commission qui devra conseiller Nicolas Sarkozy sur le grand emprunt, Michel Rocard fait franchir une étape au présidentialisme en humilitant un peu plus la gauche. L'ouverture façon Sarkozy modifie la structure du pouvoir et les hiérarchies administratives. Déjà, un autre remaniement se prépare.

  • Le Front de gauche snobe le PS

    Par

    Vendredi 3 juillet, près de 500 militants du Front de gauche ont bravé la canicule pour deviser sur «une alternative à gauche». L'occasion pour eux d'afficher leurs idées et leur stratégie dans la perspective des élections régionales. A gauche toute. Après la conférence de presse Mélenchon-Besancenot, la constitution de listes communes FG-NPA pour 2010 semble maintenant sur de bons rails.

  • Le Front de gauche snobe le PS

    Par

    Hier soir, vendredi 3 juillet, près de cinq militants du Front de gauche ont bravé la canicule pour deviser sur "une alternative à gauche". L'occasion pour eux d'afficher leurs idées et leur stratégie dans la perspective des élections régionales. A gauche toute. Après la conférence de presse Mélanchon-Besançennot, la constitution de listes communes FG-NPA pour l'année prochaine semble maintenant sur de bons rails.