Nicolas Cheviron

Ses Derniers articles

  • Trump entretient la confusion sur la Syrie

    Par

    En ordonnant le retrait des troupes américaines présentes sur place, Donald Trump a levé le principal obstacle à une intervention de l’armée turque dans le nord-est de la Syrie. Mais les résistances du Pentagone et du département d’État pourraient perturber les plans d’Ankara. 

  • Le nouveau maire d’Istanbul résiste au pouvoir d’Erdogan

    Par
    Ekrem Imamoglu lors d'une marche organisée dans le cadre de la Semaine européenne du mouvement, le 22 septembre. © DR Ekrem Imamoglu lors d'une marche organisée dans le cadre de la Semaine européenne du mouvement, le 22 septembre. © DR

    Depuis son élection, le 23 juin, Ekrem Imamoglu met l'accent sur la lutte contre la corruption et la bonne gestion. Au fil de cette lutte, l’élu social-démocrate, qui effectue à Paris mardi 1er octobre et mercredi sa première visite hors de Turquie, s’affirme comme un concurrent redoutable pour le chef d’État islamo-conservateur.

  • Dans les champs turcs de noisetiers, le goût amer du Nutella

    Par
    Saisonnière kurde récoltant des noisettes. © NC Saisonnière kurde récoltant des noisettes. © NC

    À elle seule, la région turque de la mer Noire assure 70 % de la production mondiale de noisettes. Une mine d’or pour le géant de la pâte à tartiner Ferrero, principal acheteur des noisettes turques, mais pas pour la myriade de petits producteurs locaux, contraints de faire travailler dans des conditions difficiles des saisonniers kurdes ou arabes. Premier volet de notre série sur Nutella.

  • L’ex-lieutenant d’Erdogan Ali Babacan s’apprête à créer son propre parti

    Par

    L’ancien maître à penser de la politique économique turque a présenté lundi sa démission du parti présidentiel AKP et s’apprête à créer sa propre formation. Soutenu par des figures historiques de l’AKP, il se fixe pour objectif prioritaire l’abrogation du régime autoritaire mis en place par le Reis.

  • Six ans après, la justice turque règle ses comptes avec Gezi

    Par
    Vue d'ensemble de la salle d'audience. © Tarik Tolunay Vue d'ensemble de la salle d'audience. © Tarik Tolunay

    Le procès de seize figures de proue de la société civile turque, accusées d’avoir planifié et dirigé en 2013 le vaste mouvement de protestation de Gezi dans le but de renverser le gouvernement d’Erdogan, s’est ouvert à Istanbul. Les avocats de la défense dénoncent un règlement de comptes et une tentative d’intimidation de l’opposition.

  • A Istanbul, Erdogan connaît son plus grand échec en dix-sept ans de pouvoir

    Par
    Dans la soirée du 23 juin, à Istanbul. © NC Dans la soirée du 23 juin, à Istanbul. © NC

    Le président turc Recep Tayyip Erdogan n’avait pas admis l’élection, fin mars, d’un maire d’opposition à la tête de la plus grande municipalité de Turquie et avait obtenu l’annulation du scrutin. Trois mois plus tard, son candidat essuie une cuisante défaite, lourde de conséquences pour le reis. Le résultat du scrutin a donné lieu à des scènes de liesses comme on n’en avait pas vu dans les bastions stambouliotes de l’opposition depuis le mouvement antigouvernemental de Gezi en mai-juin 2013.

  • Le parti d’Erdogan perd l’élection municipale d’Istanbul

    Par
    Binali Yildirim, le candidat AKP à la municipale, avenue Aksemsettin dans le quartier populaire de Sancaktepe, dans l’est d’Istanbul. © NC Binali Yildirim, le candidat AKP à la municipale, avenue Aksemsettin dans le quartier populaire de Sancaktepe, dans l’est d’Istanbul. © NC

    Le candidat de l’opposition, Ekrem Imamoglu, a emporté la municipalité d’Istanbul avec 54 % des voix  contre 45 % pour le candidat du président turc. Cette victoire marque un terme à vingt-cinq ans de pouvoir du parti Recep Tayyip Erdogan dans la principale ville du pays. Ce résultat s’avère décisif pour l’avenir du pays.

  • A Istanbul, l’AKP est en grande difficulté face au candidat d’opposition

    Par
    Binali Yildirim, le candidat AKP à la municipale, avenue Aksemsettin dans le quartier populaire de Sancaktepe, dans l’est d’Istanbul. © NC Binali Yildirim, le candidat AKP à la municipale, avenue Aksemsettin dans le quartier populaire de Sancaktepe, dans l’est d’Istanbul. © NC

    Annulée après la victoire du candidat de l’opposition, l’élection du maire d’Istanbul se rejoue dimanche. Le leader social-démocrate Ekrem Imamoglu semble avoir creusé l’écart avec son adversaire, un ancien bras droit d’Erdogan, contraint à infléchir sa campagne. Le scrutin s’avère décisif pour l’avenir du pays.

  • A Ankara, un championnat alternatif bouscule les poncifs machistes du football turc

    Par
    Le match entre Ruzgarla Dans et le Sportif Lezbon s'est conclu sur le score de 12 à 7. © NC Le match entre Ruzgarla Dans et le Sportif Lezbon s'est conclu sur le score de 12 à 7. © NC

    Née de la rencontre de groupes aussi hétéroclites que contestataires sur les barricades du parc de Gezi, en juin 2013, la Ligue libre tente depuis cinq ans de faire souffler un esprit libertaire sur les terrains de football turcs et de bousculer les préjugés machistes entourant ce sport.

  • Dans l’est de la Turquie, l’opposition kurde a repris des mairies dépouillées par les équipes d’Erdogan

    Par
    Sur la mairie de Yenisehir, à Diyarbakir, la nouvelle maire HDP Belgin Diken a fait afficher l'état des finances et la liste des biens immobiliers municipaux cédés par l'administrateur judiciaire. © NC Sur la mairie de Yenisehir, à Diyarbakir, la nouvelle maire HDP Belgin Diken a fait afficher l'état des finances et la liste des biens immobiliers municipaux cédés par l'administrateur judiciaire. © NC

    En dépit de manipulations électorales flagrantes dans l’est de la Turquie, le parti de gauche et kurde HDP est parvenu lors des municipales du 31 mars à reconquérir près de 60 % des villes dont il avait été spolié par décision judiciaire en 2016. Mais dans nombre d’entre elles, les administrateurs nommés par Ankara ont vidé les caisses et le patrimoine immobilier avant de partir.