René Backmann

Ses Derniers articles

  • A Khan Al-Ahmar, la guerre d’usure d’Israël contre un village bédouin

    Par
    Des Palestiniens bloquent un bulldozer israélien dans le village bédouin de Khan Al-Ahmar, en Cisjordanie occupée. © Reuters Des Palestiniens bloquent un bulldozer israélien dans le village bédouin de Khan Al-Ahmar, en Cisjordanie occupée. © Reuters

    Les bédouins de Khan Al-Ahmar vivent entre deux colonies israéliennes décidées à réunir leurs terres pour parachever le Grand Jérusalem cher à Netanyahou. Ils espéraient que la Cour suprême d’Israël empêcherait leur expulsion, qui viole le droit international. Erreur : les magistrats ont donné leur feu vert à la destruction du village et à leur transfert forcé, le troisième en soixante-dix ans.

  • Quand l’ambassade d’Israël veut censurer la télévision française

    Par

    L’ambassadrice d’Israël a demandé à la présidente de France Télévisions d’interdire la diffusion d’un reportage d’« Envoyé spécial » accusé de présenter Israël « d’une façon très négative ». Le motif ? La critique d’Israël alimente l’antisémitisme. Sa requête a été écartée. 

  • Proche-Orient: la loi qui révèle la vraie nature d’Israël

    Par
    Le premier ministre israélien Benjamin Netanyahou en mars 2018 © Reuters Le premier ministre israélien Benjamin Netanyahou en mars 2018 © Reuters

    Le texte sur « Israël, Etat-nation du peuple juif » que vient d’adopter le parlement israélien change peu de choses aux discriminations et violences que les Palestiniens affrontent au quotidien. Mais il les inscrit dans la loi. Il livre la vérité sur le régime israélien qui a choisi d’être juif au prix de la démocratie…

  • Ethiopie-Erythrée: la réconciliation après 30 ans de conflit?

    Par

    Le nouveau premier ministre éthiopien, Abiy Ahmed, vient de conclure avec le président érythréen Isaias Afwerki une déclaration de paix historique. Celle-ci n’a pas que des partisans à Addis-Abeba, où ceux qui ont confisqué pouvoir et richesse pendant des décennies ne rendent pas les armes.

  • Israël-Palestine: le champ de mines du plan Kushner

    Par
    Jared Kushner (à gauche), conseiller et gendre de Donald Trump, en février 2018 © Reuters Jared Kushner (à gauche), conseiller et gendre de Donald Trump, en février 2018 © Reuters

    Le plan conçu par le conseiller et gendre de Trump pour fonder « l’accord du siècle » entre Israéliens et Palestiniens promis par le président américain est si déséquilibré en faveur d’Israël et si ignorant des acquis de deux décennies de négociations, mais aussi de l’Histoire et du contexte géopolitique, qu’il est pour l’instant jugé risqué de le dévoiler. Mediapart a tout de même tenté de le reconstituer.

  • Trump-Kim: les inquiétantes révélations du sommet de Singapour

    Par
    Trump et Kim, le 12 juin à Singapour. © Reuters Trump et Kim, le 12 juin à Singapour. © Reuters

    En annonçant avoir évité une « catastrophe nucléaire » alors qu’il n’a obtenu aucun engagement concret de Kim Jong-un, Donald Trump a livré une nouvelle preuve de son inconséquence. Les menaces adressées à l’Iran, qui respectait ses engagements, font craindre un nouveau conflit régional.

  • Jérusalem: des entreprises françaises construisent le tramway de l’annexion

    Par
    Sur la première ligne de tramway, en 2014. © Reuters Sur la première ligne de tramway, en 2014. © Reuters

    Alors que Paris affirme rester attaché, dans le conflit israélo-palestinien, à la solution à deux États, un rapport révèle que trois entreprises françaises sont impliquées dans l’extension du réseau de tramway de Jérusalem, qui contribue au développement de la colonisation et à l’annexion de fait de Jérusalem-Est par Israël. Et détruit toute solution reposant sur un partage de la terre et de la ville.

  • Macron, l’homme qui murmure à l’oreille des dirigeants qui ne veulent pas entendre

    Macron murmure à l'oreille de Netanyahou, en juillet 2017. © Reuters Macron murmure à l'oreille de Netanyahou, en juillet 2017. © Reuters

    Le président de la République, qui a été incapable d’infléchir les décisions de Trump, risque fort de ne pas être plus écouté par Benjamin Netanyahou sur le dossier palestinien. Était-il, dans ces conditions, indispensable de le recevoir mardi à Paris pour une inauguration en grande pompe ?

  • Trump-Netanyahou: l’abjection et le danger

    Par
    À la frontière de la bande de Gaza, lundi 14 mai 2018. © Reuters À la frontière de la bande de Gaza, lundi 14 mai 2018. © Reuters

    La nouvelle tuerie perpétrée lundi par l’armée israélienne à la frontière de Gaza, pendant que Benjamin Netanyahou dédiait à Donald Trump ce « jour glorieux » où l’ambassade américaine était transférée à Jérusalem, confirme qu’un nouveau désastre est en cours au Moyen-Orient. L’Iran en est le prétexte et les Palestiniens, les premières victimes.

  • Moyen-Orient: Netanyahou a les mains libres face à l’Iran

    Par
    Des soldats israéliens sur des chars. Plateau du Golan, 10 mai 2018. © Reuters/Ronen Zvulun Des soldats israéliens sur des chars. Plateau du Golan, 10 mai 2018. © Reuters/Ronen Zvulun

    Comme l’a montré l’attaque aérienne massive lancée mercredi 9 mai par Israël contre les positions iraniennes en Syrie – l’attaque israélienne la plus importante contre la Syrie depuis 1974 –, le gouvernement Netanyahou est décidé à s’opposer par tous les moyens à la présence de bases avancées de la République islamique à ses frontières. Et l’appui spectaculaire qu’il reçoit de Trump risque fort de ne pas l’inciter à la retenue.