René Backmann

Ses Derniers articles

  • Guerre en Libye: comment le mandat de l’ONU a été détourné

    Par
    Benghazi en mars 2018. © Reuters Benghazi en mars 2018. © Reuters

    Le mandat que le président français et les autres promoteurs de l’intervention en Libye avaient reçu de l’ONU a eu pour résultats de plonger le pays dans le chaos et d'ouvrir ses arsenaux aux groupes djihadistes, qui déstabilisent aujourd’hui le Sahel. Emmanuel Macron, qui considère cette guerre comme une « lourde erreur », est-il prêt à en identifier les responsables ?

  • Israël enrôle des rebelles syriens pour protéger le Golan

    Par
    Un vieux char israélien sur le plateau du Golan, près du village druze de Majdal Shams, en février 2018. © Reuters Un vieux char israélien sur le plateau du Golan, près du village druze de Majdal Shams, en février 2018. © Reuters

    Pour tenir éloignés de sa frontière nord l’Iran et ses milices, de plus en plus présents et influents en Syrie, le gouvernement israélien ne se contente plus de fournir une aide humanitaire aux villages voisins du Golan. Depuis quelques semaines, il arme et finance une dizaine de groupes armés de la rébellion.

  • En Libye, sept ans de violence depuis la «lourde erreur» de la guerre

    Par
    Un soldat de l'Armée nationale libyenne inspecte les dégâts après un attentat le 9 février 2018 dans une mosquée de Benghazi. © Reuters Un soldat de l'Armée nationale libyenne inspecte les dégâts après un attentat le 9 février 2018 dans une mosquée de Benghazi. © Reuters

    Il y a sept ans, une révolte populaire explosait contre le régime de Kadhafi, conduisant à une intervention militaire occidentale qualifiée de « lourde erreur » par Emmanuel Macron. Depuis, le pays est livré aux milices. L’ONU s’efforce en vain de trouver une issue politique à la crise.

  • La Cisjordanie, poubelle de l'Etat hébreu

    Par
    Un Palestinien collecte des déchets plastiques dans le village de Kfar Rai, en Cisjordanie © Reuters Un Palestinien collecte des déchets plastiques dans le village de Kfar Rai, en Cisjordanie © Reuters

    Selon un rapport de l’ONG israélienne B’Tselem, Israël a construit en Cisjordanie 15 installations de recyclage et de traitement de ses déchets industriels et médicaux dont l’activité met en péril la santé des habitants et nuit gravement à leurs ressources naturelles. Au mépris, là encore, du droit international.

  • Jérusalem: des diplomates européens accablent Trump et Netanyahou

    Par
    Donald Trump avec Benjamin Netanyahou à Jérusalem, en mai 2017. © Reuters Donald Trump avec Benjamin Netanyahou à Jérusalem, en mai 2017. © Reuters

    Dans un rapport confidentiel, les chefs de mission diplomatique de l’UE à Jérusalem et Ramallah dressent un réquisitoire documenté contre la politique israélienne et lancent une double mise en garde : contre la reconnaissance de Jérusalem comme capitale d’Israël et contre le projet israélien d’annexer une partie de la Cisjordanie pour créer le « Grand Jérusalem ».

  • Rony Brauman: «Les mensonges des guerres humanitaires»

    Par et
    Rony Brauman. Rony Brauman.

    Somalie, Kosovo, Afghanistan, Irak, Libye… Qu’est-ce qui peut définir une guerre « juste » ? Comment le mensonge et la propagande des États ont-ils permis de s’émanciper de toute légalité et de tordre le droit international ? Ancien président de MSF, Rony Brauman publie un essai, Guerres humanitaires ? Mensonges et intox. Entretien.

  • Israël-Palestine: le processus de paix d’Oslo est mort

    Par

    Le président palestinien Mahmoud Abbas a déclaré officiellement morts les accords signés en 1993 avec Israël, et affirmé la rupture avec Washington, disqualifié désormais pour servir de médiateur. Pour obtenir enfin la création d’un État de Palestine indépendant, il entend s’en remettre aux Nations unies et à l’Europe.

  • Le Guatemala, très encombrant allié d’Israël

    Par
    L'ancien dictateur Rios Montt devant la Cour suprême du Guatemala, en novembre 2013. © REUTERS/Jorge Dan Lopez L'ancien dictateur Rios Montt devant la Cour suprême du Guatemala, en novembre 2013. © REUTERS/Jorge Dan Lopez

    La vieille amitié qui expliquerait la reconnaissance de Jérusalem comme capitale d’Israël par le Guatemala cache une relation moins avouable : les armes fournies par Israël et les conseillers israéliens ont joué un rôle majeur dans les opérations antiguérilla des dictateurs guatémaltèques qui ont coûté la vie, dans les années 1980, à près de 200 000 membres des communautés autochtones.

  • Israël-Palestine: le fiasco diplomatique de Donald Trump

    Par
    Nikki Haley, ambassadrice des États-Unis à l’Onu, défend la position américaine lors du vote du 18 décembre sur Jérusalem. © Reuters Nikki Haley, ambassadrice des États-Unis à l’Onu, défend la position américaine lors du vote du 18 décembre sur Jérusalem. © Reuters

    En reconnaissant unilatéralement Jérusalem comme capitale d’Israël, le président américain voulait rebattre les cartes de la négociation israélo-palestinienne moribonde. Il a mis en difficulté ses principaux alliés arabes, condamné son rôle dans les pourparlers et subi aux Nations unies deux fiascos retentissants.

  • Ze’ev Sternhell: «Seule la corruption peut faire tomber Netanyahou»

    Par

    L’universitaire israélien Ze’ev Sternhell, inlassable critique de la colonisation des territoires palestiniens, analyse la politique de Benjamin Netanyahou, reçu dimanche par Emmanuel Macron, quelques jours après la reconnaissance de Jérusalem comme capitale d’Israël par le président américain Donald Trump.