mot de passe oublié
onze euros les trois mois

Restez informé tout l'été sur Mediapart !

Profitez de notre offre d'été : 11€ pour 3 mois (soit 2 mois gratuits) + 30 jours de musique offerts ♫

Je m'abonne
Mediapart ven. 26 août 2016 26/8/2016 Dernière édition

Dossier: nos très chers sénateurs

Depuis son lancement, Mediapart a chroniqué les abus et privilèges des sénateurs : indemnités cachées, bonus de retraite, affaire Pastor, clientélisme, soupçons de détournement de fonds...

Tracfin remonte la piste de fonds secrets chez les sénateurs UMP

10 janv. 2016 | Par Mathilde Mathieu

D'après nos informations, la justice a reçu un rapport de Tracfin qui passe au crible les opérations bancaires du groupe UMP du Sénat. Une première. Plusieurs élus, Jean-Claude Gaudin en tête, ont bénéficié de versements intrigants entre 2012 et 2015.

8 000 euros à Noël: les discrètes « étrennes » des sénateurs UMP

17 juin 2015 | Par Mathilde Mathieu

Chaque Noël, de 2003 à 2014, les sénateurs UMP ont touché des « étrennes », une coutume restée jusqu’ici secrète. Montant de ce « treizième mois » : 8 000 euros par personne. Le nouveau président du groupe a jugé opportun de mettre fin à ce système.

Au Sénat, le chèque en or d’un haut responsable de l’UMP

16 avr. 2015 | Par Mathilde Mathieu

Le principal conseiller du groupe UMP du Sénat a empoché en décembre dernier une indemnité de départ de 173 000 euros, avant d'être illico recasé quelques bureaux plus loin, au service de Gérard Larcher. Les réserves du groupe UMP dépasseraient les 5 millions d'euros.

L'ex-ministre Raincourt reconnaît avoir été payé depuis un compte secret des sénateurs UMP

10 févr. 2015 | Par Mathilde Mathieu

Après nos révélations, le sénateur et marquis Henri de Raincourt a bien dû l'avouer : quand il était ministre de Nicolas Sarkozy, il a touché 4 000 euros par mois depuis un compte HSBC du groupe UMP du Sénat. « À la bonne franquette », pour reprendre son expression. Nombre d'observateurs condamnent cette opération « hallucinante », qui heurte le principe de séparation des pouvoirs.

Le compte caché des sénateurs UMP

5 févr. 2015 | Par Mathilde Mathieu
 © Reuters © Reuters

D'après des documents obtenus par Mediapart, un ministre de Nicolas Sarkozy, Henri de Raincourt, arrondissait ses fins de mois au gouvernement grâce à une cagnotte secrète au Sénat. Un compte bancaire ouvert au nom du « groupe UMP » était distinct du compte officiel et réservé à quelques sénateurs seulement.

Les confessions d'un «factotum» de l'UMP au Sénat: «J'allais chercher le pognon»

28 janv. 2015 | Par Mathilde Mathieu
 © DR © DR

Dans l'affaire des soupçons de détournements de fonds publics au Sénat, Mediapart a recueilli le témoignage d'un homme clef, ancien conseiller de l'ombre du groupe UMP. Sur demande, François Thual allait « chercher le pognon » à la Société générale pour qu'il soit redistribué à des sénateurs. Il raconte.

Détournements au Sénat: la tirelire secrète de plusieurs sénateurs UMP

15 sept. 2014 | Par Mathilde Mathieu
 © Reuters © Reuters

La justice enquête sur de possibles faits de « détournements de fonds publics », d'« abus de confiance » et de « blanchiment » au groupe UMP du Sénat. Des élus ont touché de l'argent par le biais d’une association écran. Mediapart a reconstitué en partie la liste des bénéficiaires, dont Jean-Claude Gaudin, Gérard Longuet, Hubert Falco ou René Garrec.

Au Sénat, l'argent du groupe UMP échappait aussi à tout contrôle

23 mai 2014 | Par Mathilde Mathieu

Deux juges se penchent sur les dépenses du groupe UMP, où plusieurs élus sont soupçonnés de « détournements de fonds publics ». Cette autre “affaire UMP” braque les projecteurs sur l'opacité des cagnottes de groupes parlementaires.

Sénat : mes amis, mes amours, mes électeurs

Dans les grandes villes, une partie des électeurs qui renouvelleront dimanche 28 septembre la moitié du Sénat sont nommés, et non élus, par le conseil municipal. De l'UMP au PS, en passant par le FN, c'est l'occasion pour les candidats ou leurs soutiens politiques de faire voter amis, parents ou collaborateurs. Petit tour de France non exhaustif.

Sénat: le très cher cabinet du président Larcher

Gérard Larcher communique beaucoup sur les économies réalisées au Sénat depuis qu'il en est devenu président. Mais il oublie de préciser que les salaires de ses conseillers ont dérapé, le plus élevé atteignant plus de 19.000 euros, selon des fiches de paye que Mediapart s'est procurées. «Moins de petits fours, plus de neurones», se justifie le président. Etat des lieux d'un cabinet qui revient encore plus cher que celui de son prédécesseur.

Le Sénat distribue un million d'euros d'indemnités cachées à ses «dignitaires»

27 juil. 2011 | Par Mathilde Mathieu et Michaël Hajdenberg

S'il est de notoriété publique que le président du Sénat bénéficie d'un bonus d'indemnité, associé à sa fonction, une quarantaine de sénateurs haut placés touchent aussi un complément de revenu. Dans la plus grande opacité. D'après des documents que nous nous sommes procurés, ces rallonges coûtent plus d'un million d'euros par an au Palais du Luxembourg.

La retraite en or cachée des dignitaires du Sénat

On savait la retraite des sénateurs très avantageuse. Mediapart, qui s'est procuré le règlement de la Caisse des retraites du Sénat, a découvert que pour quelques dizaines d'entre eux, qui occupent des fonctions de dignitaires, elle est vertigineuse, certains sénateurs touchant au bout du compte plus de 10.000 euros de retraite. Le Sénat refuse de s'expliquer sur ce dispositif jusqu'à présent soigneusement dissimulé.

Jean Arthuis dénonce les bonus de retraites au Sénat

13 sept. 2011 | Par Mathilde Mathieu et Michaël Hajdenberg
Le sénateur centriste, président de la commission des finances, réclame la fin du système des «suppléments de retraites» réservé par le Sénat à ses dignitaires, dont Mediapart vient de révéler l'existence.

Retraites des sénateurs: «Intolérable» et «irresponsable» selon les syndicats

13 sept. 2011 | Par Mathilde Mathieu et Michaël Hajdenberg
Nos révélations sur les suppléments de retraite cachés de certains sénateurs, leur assurant des pensions parfois supérieures à 10.000 euros par mois, choquent la CGT, SUD et la CFDT.

Sénat: les énormités d'un budget qui n'a jamais été publié

22 sept. 2011 | Par Mathilde Mathieu et Michaël Hajdenberg

Mediapart s'est procuré une version détaillée du budget du Sénat. Ce document, jamais publié, révèle les «détails» que l'institution se garde bien d'afficher dans la version publique de ses comptes. Parmi les découvertes: une hausse de 7,5% du budget de la Présidence en 2011, et une ribambelle de primes chez les fonctionnaires.

La prime de 3.500 euros aux sénateurs n’a rien d’exceptionnel: elle était versée depuis des années!

12 juil. 2011 | Par Mathilde Mathieu et Michaël Hajdenberg
Les sénateurs ont annulé mardi leur «prime exceptionnelle» de 3.531 euros, touchée en juin. Mais en réalité, elle leur a été versée quasiment chaque année. Avant l'affaire Pastor, personne ne s'en était offusqué.

Au Sénat, les parlementaires abusent des «emplois familiaux»

Une soixantaine de sénateurs salarient un membre de leur famille proche comme assistant parlementaire, d'après des chiffres fournis à Mediapart. Tous rémunérés aux frais du Sénat, et donc du contribuable. Parmi eux, combien d'emplois de complaisance?

Pour financer Sarkozy, un sénateur UMP a pioché dans son indemnité de frais professionnels

10 juil. 2013 | Par Mathilde Mathieu

Un sénateur UMP a usé de son enveloppe de frais professionnels pour faire un don de 2 000 euros à Nicolas Sarkozy pour la présidentielle. Le fautif affirme s'être « trompé de chéquier ». L'épisode rappelle la nécessité d'instaurer un contrôle sur l'usage de cette indemnité.

Sénateur et questeur: la vie de château

Jean-Marc Pastor (PS), l'un des trois questeurs du Sénat

Privilégiés parmi les parlementaires, les trois sénateurs (deux UMP, un PS) qui exercent la fonction de questeurs au palais du Luxembourg jouissent d’avantages colossaux. Rémunérations secrètes, appartements, domestiques: les révélations de Mediapart.

Mis en cause, le questeur Pastor diffuse un faux communiqué du président du Sénat

Mis en cause par Mediapart pour des notes de frais très douteuses, le sénateur et questeur Jean-Marc Pastor (PS) a envoyé un communiqué de soutien signé par le président Gérard Larcher. Selon ce dernier, ce document est un faux. Un montage.

Le sénateur Pastor désavoué va rembourser le Sénat

À la suite des révélations de Mediapart sur des notes de frais injustifiées, le questeur et sénateur PS Jean-Marc Pastor a dû annoncer, mardi 5 juillet, qu'il rembourserait le Sénat. Le président, Gérard Larcher, a confirmé que l'élu du Tarn avait diffusé un faux communiqué de soutien.

Au Sénat, le PS enterre l'affaire Pastor

13 juil. 2011 | Par Mathilde Mathieu et Michaël Hajdenberg
Des notes de frais injustifiées et un faux communiqué diffusé au nom du président du Sénat ne choquent pas le PS, quand il s'agit d'un de ses sénateurs. Jean-Marc Pastor devrait conserver son poste de questeur jusqu'aux élections sénatoriales de septembre.

Le Sénat saisit la justice pour faire taire les sources de Mediapart

14 juil. 2011 | Par Mathilde Mathieu et Michaël Hajdenberg
Affolé par les révélations de Mediapart sur le train de vie des questeurs, des factures douteuses ou les rémunérations des membres du cabinet du président, le Sénat a déposé plainte pour vol de documents. L'enjeu: intimider nos sources.

Les faux du questeur Pastor ravivent le soupçon de fraude électorale dans son village

24 juil. 2011 | Par Mathilde Mathieu et Michaël Hajdenberg

Outre des notes de frais injustifiées et un faux communiqué rédigé au nom de Gérard Larcher, le questeur Jean-Marc Pastor se voit reprocher dans son village du Tarn, en dépit du classement sans suite d'une plainte, d'avoir fait voter illégalement des membres de sa famille lors de différents scrutins.

La famille de l'ancien questeur Pastor fait encore des siennes

L'ancien questeur du Sénat, qui se faisait rembourser des repas imaginaires dans le restaurant de sa fille, diffusait de faux communiqués de Gérard Larcher, et dont la famille votait dans plusieurs endroits à la fois, refait parler de lui. Via sa fille cette fois. Choquée que des citoyens l'appellent pour lui demander de s'expliquer sur l'affaire révélée par Mediapart, elle a porté plainte.

Le Sénat, lui aussi, pourchasse les sources des journalistes

La chasse aux sources des journalistes devient une habitude. Après l'affaire Bettencourt, c'est le Sénat qui s'est mis en tête de trouver les informateurs de Mediapart à la suite de nos révélations d'intérêt public sur le train de vie des sénateurs et des notes de frais injustifiées. Une plainte a été déposée qui vise à faire taire les sources des journalistes.

Sous la gauche, la chasse aux sources de Mediapart s'accélère au Sénat

Les auditions par la police de fonctionnaires du Sénat soupçonnés d'avoir informé Mediapart s'accélèrent. La plainte pour «vol de documents» déposée sous la droite n'a toujours pas été retirée par la gauche, désormais aux manettes. La traque de nos sources a repris de plus belle.

Jean-Pierre Bel refuse la traque des sources de Mediapart

Vingt jours après son élection, le président du Sénat Jean-Pierre Bel (PS) demande le retrait de la plainte déposée par son prédécesseur, à la suite de nos révélations, pour vol de documents. Nos informations sont reconnues d'intérêt général. Le secret des sources devrait être respecté.

En 2011, le président du Sénat a utilisé sa «réserve» à des fins électorales

4 juil. 2013 | Par Mathilde Mathieu

Des documents consultés par Mediapart révèlent que l'ancien président du Sénat, Gérard Larcher (UMP), a utilisé sa « réserve parlementaire » de manière électoraliste lors des dernières sénatoriales de 2011 : des maires qui s'apprêtaient à glisser un bulletin dans l'urne ont été chouchoutés.

Réserve parlementaire: le Top-10 de ceux qui ont touché le plus

28 juin 2013 | Par Mathieu Magnaudeix

Hervé Lebreton, un habitant du Lot-et-Garonne, s'est vu communiquer la liste de la réserve parlementaire pour l'année 2011 après des mois de procédures. On y apprend que le député Christian Jacob (UMP) a financé avec ces fonds utilisés de manière discrétionnaire la vidéosurveillance dans sa ville de Provins. Ou que le sénateur Philippe Marini arrose plus de 200 communes dans l'Oise, dont sa ville de Compiègne.

Réserve parlementaire: la République est bonne fille avec ses églises

7 juil. 2013 | Par Mathieu Magnaudeix

C'est une des révélations de la liste des financements débloqués en 2011 au titre de la réserve parlementaire des députés et sénateurs : environ 7 millions d'euros, sur 150 millions, ont servi à payer la rénovation de bâtiments catholiques.

Réserve parlementaire: voyez ce qu'ont financé vos élus

11 juil. 2013 | Par Mathieu Magnaudeix

Mediapart met en ligne le détail des 153 millions d'euros de la réserve parlementaire 2011. À parcourir par parlementaire, commune ou département.

Usage de la «réserve parlementaire» : le sénateur Grosdidier visé par une plainte

8 nov. 2012 | Par Mathilde Mathieu

Après les révélations de Mediapart sur la manière dont le sénateur UMP François Grosdidier a utilisé sa « réserve parlementaire » pour financer sa propre association politique, une plainte vient d'être déposée contre lui pour « détournement de fonds publics » et « prise illégale d’intérêts ».

Le financement des campagnes sénatoriales échappe à tout contrôle

29 juil. 2010 | Par Mathilde Mathieu
Après les «partis de poche», Mediapart révèle une autre «faille»: les sénatoriales échappent aux règles de financement des campagnes électorales. Les candidats jouissent d'un régime d'exception: pas d'obligation de déposer un compte de campagne; pas de limitation des dépenses; pas de plafonnement des dons.

Financement des sénatoriales: cinq élus kamikazes

17 déc. 2010 | Par Mathilde Mathieu
Les candidats aux sénatoriales jouissent d'un régime d'exception: pas d'obligation de compte de campagne; pas de limitation des dépenses; pas de plafonnement des dons. Jeudi, cinq sénateurs ont enfin recommandé d'y mettre fin.

Serge Dassault disposait d'un bureau secret à la Présidence du Sénat

Gérard Larcher, président (UMP) du Sénat sortant, avait discrètement octroyé pendant trois ans un bureau spécial à l'élu et industriel Serge Dassault, dans les bâtiments de la présidence, au Petit Luxembourg. A quel titre? L'âge, répond benoîtement l'avionneur.

Dassault : le jour où les sénateurs ont fermé les yeux

8 janv. 2014 | Par Fabrice Arfi, Michaël Hajdenberg, Mathilde Mathieu et Pascale Pascariello
 © Reuters © Reuters

Alors que la gauche est majoritaire au Sénat, la levée de l’immunité du sénateur UMP et homme d'affaires Serge Dassault a été rejetée.

Les sénateurs dévoilent leurs intérêts, et après ?

7 juil. 2012 | Par Mathilde Mathieu

Depuis quelques jours, le Sénat dévoile sur son site internet les activités parallèles de ses 348 parlementaires. Certaines sont anecdotiques, d'autres plus questionnantes, et devraient amener à écarter des sénateurs de certaines discussions. Mais aucune mesure contraignante n’est prévue. Le Sénat compte sur l'auto-régulation...

Cantegrit, 78 ans, sénateur et roi du mélange des genres

13 sept. 2011 | Par Mathilde Mathieu et Michaël Hajdenberg
A 78 ans, le sénateur Jean-Pierre Cantegrit (UMP) veut rempiler le 25 septembre. Il règne sur la Caisse des Français de l'étranger, dont la Cour des comptes vient de dénoncer la gestion, et travaille pour le groupe Castel, un géant de la bière en Afrique.

Le sénateur Marini et les conflits d'intérêts: le job de trop?

13 déc. 2010 | Par Mathilde Mathieu et Michaël Hajdenberg

Le bureau du Sénat a saisi le Conseil constitutionnel du cas de Philippe Marini, un habitué des conseils d'administration ou de surveillance de groupes privés. Sa nouvelle activité privée envisagée par le sénateur UMP est-elle compatible avec son mandat?

Conflit d'intérêts: la triple vie du sénateur Dominati

Mediapart dévoile la triple casquette de Philippe Dominati, sénateur UMP, administrateur d'une entreprise d'éoliennes et du leader mondial des centres d'appels. Quels intérêts, au juste, s'emploie-t-il à défendre au Parlement?

Revenus des élus: les sénateurs au secours de l'écrêtement

11 juil. 2011 | Par Mathilde Mathieu et Michaël Hajdenberg

Coup de théâtre au Sénat. Lundi 11 juillet, la majorité a volé au secours de «l'écrêtement», ce dispositif qui autorise les élus cumulards à redistribuer leur «surplus» de revenus à des collègues, proches ou amis. «C'est parfaitement dégueulasse», réagit le député Franck Gilard, bien isolé à l'UMP.

Quand les parlementaires autogèrent leurs privilèges

21 déc. 2010 | Par Michaël Hajdenberg et Mathilde Mathieu
Les députés ont un privilège qui leur permet d'en garder beaucoup d'autres: ils légifèrent sur leur propre situation. Comme lundi, sur la transparence de leur patrimoine et de leurs revenus.

Sénatoriales: Larcher obligé de rectifier sa fausse propagande

15 sept. 2011 | Par Mathilde Mathieu et Michaël Hajdenberg
Le président Gérard Larcher, candidat aux élections sénatoriales dans les Yvelines, a envoyé un courrier électoral aux grands électeurs dans lequel il déforme les règles du scrutin, et en conclut qu'il ne sert à rien de disperser les voix. Interrogé par le candidat d'une liste rivale et par Mediapart, il a dû faire marche arrière et envoyer jeudi un courrier rectificatif.

Les courriers des sénateurs, comme une lettre à la poste

25 févr. 2011 | Par Mathilde Mathieu

Depuis janvier dernier, les sénateurs ont le droit d'envoyer gratuitement trois fois plus de courriers qu'avant. Par souci d'économies, explique le Sénat ! A l'Assemblée, un socialiste se plaint des milliers d'envois de collègues UMP.

Après les partis de poche, le parti «guichet»!

3 févr. 2011 | Par Mathilde Mathieu
L'ingéniosité des élus pour contourner les lois sur le financement de la vie politique n'a pas de limites. Un décret publié le 29 janvier révèle l'expansion d'un drôle de parti: pour certains parlementaires, il sert de simple guichet à subventions.

Rebsamen, patron des sénateurs PS, est aux petits soins avec l'héritier de Frêche

Le PS a déposé plainte pour abus de confiance contre le «frêchiste» Robert Navarro, ancien patron de la fédération de l'Hérault. Cela n'empêche pas le président du groupe socialiste au Sénat, François Rebsamen, de salarier sa femme comme assistante en toute discrétion.

Des sénateurs veulent plafonner les revenus des parlementaires

A défaut d'interdire toute activité rémunérée parallèle – une pratique de plus en plus répandue –, le groupe de travail du Sénat sur les conflits d'intérêts propose de limiter considérablement les gains des parlementaires dans leurs activités annexes. La mesure aurait déjà un effet considérable.

A quoi servent les sénateurs (2/5)- Ages, salaires, absentéisme : les chiffres qui fâchent

16 sept. 2008 | Par Mathilde Mathieu
Suite de notre série sur la haute assemblée, cette fois déclinée en chiffres. Combien d'heures siègent les sénateurs? Pour quelle indemnité? Quelle retraite? Combien d'octogénaires? Et d'ailleurs, pourquoi l'institution ne donne-t-elle aucune statistique sur l'absentéisme?! Petite plongée critique dans les bilans financiers et les rapports d'activité de cette vieille maison à la réputation exécrable.

A quoi servent les sénateurs (3/5)- Le bidouillage des grands électeurs

17 sept. 2008 | Par Mathilde Mathieu

Nous avions appris que les sénateurs étaient les "élus des élus locaux": un collège électoral de 150.000 grands électeurs constitué de conseillers municipaux, régionaux, etc. Pas si simple puisque ce dimanche, des secrétaires, des parents, des amis et des militants lambda voteront ! Car les conseils municipaux des grandes villes désignent aussi des «délégués supplémentaires», sans légitimité particulière. Combien sont-ils? Leur nombre n'est pas connu. D'après nos calculs sur un échantillon de 12 départements, leur proportion avoisine 10%.

Lire également notre enquête Elections législatives: quelques règles pour un bon "charcutage" des circonscriptions. Le conseil des ministres de ce mercredi a chargé le secrétaire d'Etat Alain Marleix de redéfinir la carte électorale.

Tous les articles