Notre dossier: le scandale du Mediator

Produit des laboratoires Servier de 1976 à 2009, le Mediator aurait provoqué entre 500 et 1 500 morts. L’affaire a commencé en 2010, avec la révélation de l’aveuglement des autorités sanitaires. Près de dix ans plus tard, se tient le procès tant attendu. Retrouvez nos articles.

Mediator: le procès d’un laboratoire et de l’Etat

Par
Jacques Servier et ses avocats, au début d'une audience du procès du Mediator à Nanterre, le 21 mai 2013. © REUTERS/Philippe Wojazer Jacques Servier et ses avocats, au début d'une audience du procès du Mediator à Nanterre, le 21 mai 2013. © REUTERS/Philippe Wojazer

Le procès du plus important scandale sanitaire depuis celui du sang contaminé s’ouvre enfin pour six mois à Paris. Sur le banc des accusés, Servier, fabricant du Mediator. Mais aussi l’Agence du médicament et des experts, parfois payés par le laboratoire. Face à eux, 2 684 parties civiles.

Irène Frachon: «Servier était plus puissant que l’Agence du médicament»

Par
Irène Frachon, le 14 mai 2012. © REUTERS/Charles Platiau Irène Frachon, le 14 mai 2012. © REUTERS/Charles Platiau

La pneumologue, lanceuse d’alerte dans l’affaire du Mediator, attend depuis dix ans le jugement au pénal du laboratoire Servier. Et depuis douze mois, elle ne prend plus aucun congé pour pouvoir assister aux audiences.

Procès du Mediator: chronique d’un échec programmé

Par

Partie sur des chapeaux de roues en 2011, l’instruction du dossier Mediator s’est embourbée et l’affaire ne sera probablement pas jugée avant 2019. En ciblant la responsabilité du groupe Servier et en évacuant celle de l’administration et des politiques, la justice a-t-elle fait le bon choix ? Ou s’est-elle condamnée à échouer ?

Aquilino Morelle, l’amnésie et l’art du storytelling

Par

L’ancien conseiller politique de François Hollande sort un livre, L’Abdication, accompagné d’un plan com’ magistralement mené : plus personne ne parle de son conflit d’intérêts. Il affirme faussement que c’est François Hollande qui a fait fuiter à Mediapart l’histoire de son cireur de chaussures. Et il réinvente son parcours politique.

Servier arrête enfin le Protelos, médicament inutile

Par

Le fabricant du Mediator vient d’annoncer qu’il cesserait en août 2017 de commercialiser le Protelos, traitement de l’ostéoporose dénoncé depuis des années comme inutile et dangereux.

Emmanuelle Bercot filme le scandale du Mediator à cœur ouvert

Par

Un film d’Emmanuelle Bercot, La Fille de Brest, met en scène l’affaire du Mediator et le rôle unique d’Irène Frachon, lanceuse d’alerte sans retour. La technicité du sujet pouvait faire craindre une œuvre estimable mais ennuyeuse. C’est tout le contraire.

Les visiteurs médicaux se meurent, une bonne nouvelle?

Par

Ils étaient 24 000 en 2012, ils sont 12 000 quatre ans plus tard. Les visiteurs médicaux disparaissent à coups de plans sociaux plus ou moins déguisés. Et malgré le scandale du Mediator et la volonté affichée de moraliser le métier, les VRP des labos continuent d'être pressés par les directions marketing de « vendre des boîtes ».

Irène Frachon: «Le Mediator, c’est l’histoire d’un déni sans fin»

Par
Irène Frachon, arrivant au tribunal de Nanterre, le 14 mai 2012 © REUTERS/Charles Platiau Irène Frachon, arrivant au tribunal de Nanterre, le 14 mai 2012 © REUTERS/Charles Platiau

Pneumologue au CHU de Brest, Irène Frachon a révélé au grand public la catastrophe du Mediator, que le monde médical s’acharnait à nier depuis plus d’une décennie. Mais son combat est loin d’être terminé, alors qu'un film d'Emmanuelle Bercot, La Fille de Brest, consacré à l'affaire sort le 23 novembre. Six ans après la révélation du scandale, le procès de Servier n'a toujours pas eu lieu.

Les experts de complaisance de l’Agence du médicament

Par

L’Agence nationale de sécurité des médicaments et des produits de santé justifie son impéritie dans le dossier de l’essai de Rennes par l’avis favorable que lui ont donné les experts d’un comité spécialisé. Mais huit experts sur les douze qui forment ce comité ont des liens avec l’ANSM.

Médicaments : ce qu'il faut changer

Par

Du scandale Mediator aux réunions secrètes des gendarmes du médicament, en passant par les activités de conseil de Jérôme Cahuzac ou d'Aquilino Morelle, l'influence des laboratoires est omniprésente dans le monde des experts du médicament. Au-delà des excès d'une minorité, plusieurs facteurs structurels expliquent la toute-puissance de Big pharma. 

Médicaments: comment Servier a pesé sur l'administration

Par
Extrait de la note de Servier du 8 juillet 1994 Extrait de la note de Servier du 8 juillet 1994

Une soixantaine de notes confidentielles, écrites de la main de Jacques Servier, dévoilent les coulisses du lobbying pharmaceutique. Le patron du laboratoire suit à la loupe les débats de l'administration et l'on découvre un univers d’intrigues, d’influences et de règlements de comptes.

Marisol Touraine exclut François Lhoste du comité des prix du médicament

Par

Après les révélations de Mediapart sur ses liens d'intérêts avec le groupe Servier, le professeur François Lhoste vient d'être exclu du comité interministériel qui fixe les prix du médicament. Trois amendements visant à plus de transparence doivent être discutés dans le cadre du projet de loi santé examiné à l’Assemblée ces jours-ci.

Mélange des genres dans le médicament : le cas François Lhoste

Par

Le professeur François Lhoste a été pendant quinze ans conseiller du laboratoire Servier, fabricant du Mediator, tout en faisant partie du comité rattaché au ministère de la santé qui fixe les prix des médicaments. Où il siège toujours, un an après avoir été mis en examen pour prise illégale d'intérêts.

Labos et experts : une mise en examen de plus dans l'affaire du Mediator

Par et Pascale Pascariello

Après nos révélations sur les liens cachés entre des présidents et des vice-présidents de commissions qui autorisent la vente de médicaments, déterminent leur remboursement et leur prix, Mediapart a appris qu'un autre ancien vice-président de la commission de la transparence a été mis en examen dans le cadre de l'affaire du Mediator, notamment pour « prise illégale d'intérêts ».

Les gendarmes du médicament faisaient affaire avec les laboratoires

Par et Pascale Pascariello
 © Reuters © Reuters

La mise sur le marché de médicaments et leur remboursement sont soumis à des commissions supposées indépendantes. Or, plusieurs mois d'enquête ont permis à Mediapart de découvrir que, pendant des années, des membres éminents de ces commissions (dont un président) ont conseillé secrètement les laboratoires pharmaceutiques. L'affaire, au-delà des questions déontologiques et de conflits d'intérêts, interroge la probité du système sanitaire français.

Mediator : la stratégie d'intimidation de Servier

Par
Irène Frachon au tribunal de Nanterre, en mai 2012 © Reuters Irène Frachon au tribunal de Nanterre, en mai 2012 © Reuters

Une audience s'est tenue le 19 mars au tribunal de grande instance de Paris, dans le cadre d'une procédure en diffamation intentée par les laboratoires Servier à la suite d'un reportage diffusé dans l'émission « Envoyé spécial ». Elle a illustré la stratégie d'intimidation tous azimuts exercée depuis deux décennies par le fabricant du Mediator.

Le retour à l'Igas de l’encombrant inspecteur Morelle

Par

Aquilino Morelle, l’ex-conseiller de François Hollande, a automatiquement réintégré son corps d’origine, l’Inspection générale des affaires sociales. Retenue sur salaire, sanction disciplinaire allant jusqu’à l’éviction, ou arrangement à l’amiable : quel sort réserve ce grand corps de la fonction publique à son inspecteur le plus fameux ? Fidèle à sa réputation de discrétion, voire de mutisme, rien ne filtre de l’Igas.

Les folies du conseiller de François Hollande

Par
Aquilino Morelle quittant l'Elysée. © (dr) Aquilino Morelle quittant l'Elysée. © (dr)

A-t-il l’image d’un médecin intègre, adversaire de l’industrie pharmaceutique ? Mediapart a découvert qu’Aquilino Morelle avait travaillé en cachette pour des laboratoires, y compris à une époque où il était censé les contrôler. A-t-il la réputation d’être solidement ancré à gauche ? Il se comporte comme un « petit marquis » au Palais où il abuse des privilèges de la République.

Mediator: l'étrange effet Méditerranée

Par
Carte des prescriptions de Mediator en 2008-2009 (à gauche) et de la prévalence du diabète (à droite) © Mediapart Carte des prescriptions de Mediator en 2008-2009 (à gauche) et de la prévalence du diabète (à droite) © Mediapart

Des données inédites divulguées par la Caisse nationale d'assurance maladie révèlent que le Mediator atteignait des records de consommation sur la côte méditerranéenne, et confirment son utilisation massive comme coupe-faim.

Mediator: la justice cible des experts médicaux en plein conflit d'intérêts

Par

Parmi les quinze personnes physiques mises en examen à ce jour, huit sont des experts ou des dirigeants de l’agence du médicament qui ont eu des activités de conseil pour Servier.

Irène Frachon, le médecin qui découvrit la « pharmaco-délinquance »

Par

Lanceuse d'alerte du Mediator des laboratoires Servier, Irène Frachon a dû redécouvrir les faits, connus des experts mais recouverts d'une chape de silence, qui établissaient la toxicité du médicament. Écrire son livre, être « dans la posture de dénoncer les actes de collègues » fut « très inconfortable ».

Mediator: un procès sous tension

Par

Après une semaine de débats, le procès du Mediator continue à Nanterre, malgré un bras de fer procédural des avocats de la défense de Servier. La coexistence de deux procédures, l'une à Nanterre, l'autre à Paris, crée de fait une situation complexe.

Mediator : le procès de Nanterre presque condamné

Par

Le procès pour tromperie aggravée est encore reporté d'un an, ce qui équivaut pratiquement à un coup d'arrêt définitif.

Mediator : vers un procès parisien escamoté en 2015

Par

Le procureur de Paris, François Molins, a annoncé qu'un grand procès du Mediator pourrait se tenir dans la capitale pendant le premier semestre 2015. L'instruction, qui devrait être bientôt bouclée, laisse cependant certaines zones d'ombre, notamment sur le rôle des politiques, élus ou même ministres, et celui de l'Agence du médicament.

Le procès du Mediator à nouveau retardé

Par

À Nanterre, le procès du Mediator risque d'être à nouveau reporté, à la suite d'une demande de supplément d'information du procureur.

Mediator: l'essai clinique qui aurait dû être évité

Par

Au tribunal de Nanterre, le procès du Mediator a révélé qu'un essai clinique commandé par Servier n'aurait sans doute pas été réalisé si le laboratoire avait communiqué à ses investigateurs les informations dont il disposait sur le métabolisme de son produit.

Mediator: un rapport judiciaire charge Servier

Par

Un rapport judiciaire, dont les conclusions viennent d'être divulguées par le parquet du tribunal de grande instance de Paris, confirme que les dangers du Mediator étaient connus en 1998 et que le groupe Servier a cherché à dissimuler la parenté de son produit avec les anorexigènes.

Mediator: l'Agence du médicament est mise en examen

Par

L’Ansm a été mise en examen par les juges du pôle santé publique du tribunal de grande instance de Paris en charge de l’instruction dans l’affaire Mediator.

Mediator: mise en examen du professeur Alexandre

Par

Le professeur Jean-Michel Alexandre, personnage clé du système français du médicament de 1985 à 2000, vient d’être mis en examen pour « participation illégale d’un fonctionnaire dans une entreprise précédemment contrôlée ».

Mediator: le fonds d'indemnisation se révèle être un échec

Par

Sur plus de 7 700 dossiers soumis, 836 seulement ont été traités et 64 ont été retenus. Le principal problème est qu'en fixant des niveaux d'indemnisation faibles, le système n'a pas d'effet dissuasif sur les laboratoires qui commercialisent des produits dangereux.

Mediator : le fonds d'indemnisation en panne

Par

Mis en place en 2011 avec une promptitude remarquable, le fonds d'indemnisation du Mediator traite les dossiers à une allure d'escargot, en en rejetant plus de 9 sur 10.

Le Protelos de Servier, le scandale d'un pur produit du lobbying pharmaceutique

Par

Plus fort que le Mediator ! Un traitement de l'ostéoporose inutile et parfois dangereux, fabriqué par Servier, est administré chaque jour à plus de 220 000 patientes françaises et 570 000 en Europe. Enquête sur une remarquable opération de lobbying sur fond de conflits d'intérêts.

La défaite organisée de la santé publique

Par

Sang contaminé, hormone de croissance, Mediator, prothèses PIP : pourquoi notre système de santé publique produit-il des catastrophes à répétition ? Mensonges d'Etat, conflits d'intérêts, confusion entre intérêts privés et service public, absence de culture de santé publique mais surtout déresponsabilisation de l'administration... tous les ingrédients d'un bon scandale sanitaire français.

Quand Servier donnait des conseils en pharmacovigilance

Par

Le groupe Servier a participé au financement d'une association de recherche sur les risques des médicaments… tout en gardant pour lui ce qu'il savait des risques du Mediator!

La lobbyiste de Servier a fait le siège de Sarkozy et de ministres

Par
Des courriers au ministre de l'intérieur Nicolas Sarkozy et au garde des Sceaux Pascal Clément ont été découverts dans le bureau de Corinne Moizan, la lobbyiste du groupe Servier.

Lobbying pharmaceutique: il n'y a pas que Servier

Par
La thèse d'un médecin généraliste démonte la stratégie des laboratoires pour influencer les experts qui rédigent les guides d'utilisation des médicaments destinés aux praticiens. Conflits d'intérêts, pressions des industriels: les traitements de la maladie d'Alzheimer constituent un exemple caricatural de cette puissance des laboratoires.

Lobbying pharmaceutique: la méthode Servier

Par

Si le groupe Servier a pu si longtemps commercialiser le Mediator, médicament inutile et dangereux, c'est grâce à une stratégie de lobbying scientifique et médical très étudiée.

Fonds d'indemnisation du Mediator: un trompe-l'œil?

Par
Le fonds public d'indemnisation des victimes du Mediator, qui vient d'entrer en vigueur, risque d'être utilisé comme un dispositif de protection évitant de mettre au jour la responsabilité et les défaillances de l'Etat.

Conflits d'intérêts: deux lois sans commune mesure

En quelques jours, le gouvernement a présenté deux projets de loi pour lutter contre les conflits d'intérêts: l'un fait suite au scandale du Mediator, l'autre à l'affaire Woerth. Mediapart a comparé le régime réservé aux experts sanitaires d'un côté, aux ministres et à leurs conseillers de l'autre. Révélateur.

Mediator : ce qu'on a caché à l'Igas

Par
Les documents de 1994 et 1995 Les documents de 1994 et 1995

Des informations capitales ont été dissimulées aux inspecteurs de l'Inspection générale des affaires sociales qui ont enquêté sur le Mediator.

Comment les premières victimes du Mediator ont été escamotées

Par
Selon un rapport du Centre de pharmacovigilance de Besançon, quatre patients atteints d'hypertension pulmonaire après avoir pris du Mediator étaient recensés dès 1994.

Mediator: l'administration savait tout dès 1995

Par

Une note inédite d'octobre 1995 révèle que l'Agence du médicament savait dès le début que le Mediator était un anorexigène et que sa «sécurité d'emploi» faisait l'objet d'une surveillance par les centres de pharmacovigilance.

Scandale du Mediator: Alexandre le malheureux

Par

Le professeur Jean-Michel Alexandre a été considéré pendant quinze ans, jusqu'en 2000, comme le patron du médicament en France. Interrogé le 10 février par la mission parlementaire d'information sur le Mediator, il a adopté une ligne de défense simple: tirer sur tout ce qui bouge. Avec un credo: tout le monde est fautif, sauf lui.

Mediator: quand Servier plaide l'incompétence

Par

L'audition d'un directeur scientifique de Servier pourrait préfigurer le système de défense des laboratoires dans les procès du Mediator à venir. En se défaussant systématiquement sur l'administration sanitaire, il retrouve des réflexes utilisés dans le procès du sang contaminé. Analyse.

Pourquoi les ministères ont maintenu le remboursement du Mediator

Par et

«Je ne m'explique pas pourquoi nous n'avons rien fait», confesse le conseiller au médicament de Jean-François Mattei en 2002. Les anciens membres des cabinets Guigou et Kouchner n'ont pas meilleure mémoire: dès 1999 pourtant, au vu de son manque d'efficacité, le Mediator n'aurait plus dû être remboursé.

Mediator: les ministres sont restés sourds aux alertes de leur administration

Par et
Ministres, Elisabeth Guigou, Bernard Kouchner et Jean-François Mattei ont reçu des notes de leur administration leur demandant de moins rembourser le coûteux Mediator. Sans que rien ne se passe.

La commission d'autorisation du médicament: 30 membres, 28 liés à des labos!

La commission d'autorisation de mise sur le marché des médicaments a la responsabilité de proposer qu'un traitement soit autorisé, puis, en cas d'alerte, qu'il soit retiré du marché. Mediapart a épluché les liens qu'ont ses 30 membres nommés avec les laboratoires. Presque tous ont perçu de l'argent de leur part ces dernières années au titre de diverses activités. Ces experts peuvent-ils ensuite être indépendants? Etat des lieux.

Les coupe-faims de Servier: dangereux depuis un demi-siècle

Par

Quand a-t-on su que le Mediator était dangereux? A quel moment disposait-on d'arguments scientifiques suffisants pour justifier le retrait du médicament de Servier? Pour en juger, voici, de 1963 à 2011, la chronologie complète de l'affaire Mediator.

Les drôles de liens de Servier avec l'administration

Non content de faire du lobbying auprès des ministres, députés et médecins, le laboratoire Servier touche l'administration. Mediapart a découvert le cas d'une pharmacienne chargée des vigilances sanitaires mariée à un pneumologue de Servier.

Mediator: l'enquête qui sonnait l'alerte dès 1998 a été enterrée

Par

Mediapart publie plusieurs documents officiels qui démontrent que, dès 1998, soit onze ans avant le retrait du médicament, les dangers du Mediator étaient identifiés. Des informations «escamotées», s'insurge aujourd'hui le député socialiste Gérard Bapt.

Comment Servier a «sauvé» l’Isoméride

Par

Mettre sur le marché américain une molécule dont la toxicité venait d'être prouvée, c'est le douteux exploit des laboratoires Servier en 1996. Ce précédent éclaire crûment l'affaire du Mediator qui éclate aujourd'hui.

Mediator: en 2006, Abenhaim et Servier étaient réconciliés

Par
Dix ans après l'article dans lequel il mettait en cause l'Isoméride, le professeur Lucien Abenhaim signait encore une étude pour le compte de Wyeth, un laboratoire lié au fabricant du Mediator.

Mediator: les étranges rapports de Servier et Abenhaim

Par
Lucien Abenhaim, directeur général de la santé de 1999 à 2003, assure que ses liens avec Servier se sont déteriorés en 1996, lorsqu'un de ses articles mit en évidence les dangers de l'Isoméride. Or, en 1997, il travaillait sur une autre étude, financée par... Servier.

Mediator: des alertes données dès 1995

Par

Dès 1995, la commission de pharmacovigilance enregistre des alertes mettant en cause le médicament Mediator, aujourd'hui rendu responsable de la mort d'au moins 500 patients. Interrogé par Mediapart, le professeur André Escousse, membre d'un comité régional de pharmacovigilance, nous déclare: «Il aurait été logique de supprimer le Mediator dès 1998.» Il le sera onze ans plus tard...

Mediator: comment la multiplication des alertes a été ignorée

Par

La chronologie est impitoyable. Pourquoi le médicament Mediator, qui a causé en France 500 décès et des milliers de pathologies cardiaques lourdes, n'a-t-il pas été interdit plus tôt? Enquête sur les rapports, études, cas cliniques qui dès la fin des années 1990 auraient dû être pris en compte par les autorités sanitaires françaises.

Mediator, le médicament scandale de Servier

Par

Pourquoi a-t-il fallu plus de dix ans pour interdire le Mediator? Malgré les nombreuses alertes dès la fin des années 1990, malgré son retrait en Espagne dès 2003, ce médicament vedette du laboratoire Servier (1 milliard d'euros de chiffre d'affaires à lui seul!) a continué à être prescrit à des centaines de milliers de patients. En cause, le rôle de l'Agence de sécurité sanitaire, accusée d'avoir laissé prospérer le scandale.