Enquetes

  • Tarnac: des doutes sur la crédibilité d'un témoin à charge

    Par et
    Selon des informations recueillies par Mediapart, le témoin sous X dans l’affaire des sabotages de TGV, qui a gravement mis en cause sur procès-verbal Julien Coupat – dernier suspect encore incarcéré – ne serait pas crédible et pourrait avoir «inventé» une histoire afin de nuire aux jeunes de Tarnac. Embarrassés, les enquêteurs soulignent toutefois que le dossier ne repose en aucun cas sur ce seul témoignage.
  • Tarnac: le témoin à charge contre Coupat serait un mythomane

    Par et

    Selon des informations recueillies par Mediapart, le témoin «sous X» de l'affaire des sabotages de TGV, qui a gravement mis en cause sur procès-verbal Julien Coupat – dernier suspect encore incarcéré –, ne serait pas crédible. Cet homme serait notamment sous le coup d'une condamnation pour «dénonciation de délits imaginaires». Embarrassés, les enquêteurs soulignent toutefois que le dossier ne repose en aucun cas sur ce seul témoignage.

  • PS: une difficile convalescence

    Par

    Et que deviennent les socialistes? Entre réunification et remise au travail, Martine Aubry connaît déjà l'épreuve du pouvoir à la tête du parti. Après son élection contestée au poste de première secrétaire, elle tente d'imprimer sa marque sur un appareil cabossé par les divisions. Benoît Hamon, fortement critiqué, tente un recadrage; les royalistes s'organisent; les élections européennes compliquent la donne. Ainsi va le PS de 2009, toujours inaudible dans l'opinion, tâtonnant mais pas désespéré, divisé mais tentant de soigner ses blessures, lentement. En pleine convalescence. Lire aussi:

  • Peintures, meubles, tapis, parquets... Et chez vous, c'est respirable ?

    Par
    «Un appartement qui sent le neuf sent surtout le cancer», estime la responsable de l'Observatoire de la qualité de l'air intérieur. En cause, la multitude de substances chimiques qui se dégagent des meubles, objets et produits parmi lesquels nous évoluons au quotidien. Les députés européens viennent d'adopter une directive interdisant l'utilisation de substances chimiques allergisantes et certains métaux lourds dans la fabrication des jouets. Enquête (photo wikimedia commons).
  • Quand la gauche voulait supprimer la pub de la télé publique

    Par
    Il y a dix ans, le gouvernement Jospin avait tenté de réduire drastiquement la publicité sur les chaînes publiques et de taxer les transferts de recettes publicitaires vers les chaînes privées. Ce projet de réforme ressemble fort au big bang que l'Elysée impose aujourd'hui à France Télévisions. Mediapart a retrouvé le projet qu'avait conçu et défendu Catherine Trautmann.
  • Archéologie: le mystère de la statue sans tête

    Par
    Le monde de l'art parisien est confronté à une possible affaire de faux archéologique, qui vient jeter une lumière crue sur la fiabilité des expertises menées au sein de grandes maisons de vente aux enchères. Une enquête de Mediapart en partenariat avec l'agence TAC Presse.
  • A l'ANPE, des agents débordés traitent «du chômeur à la chaîne»

    Par

    Finis l'ANPE et les Assedic. Le Pôle emploi, «grand service public de l'emploi» voulu par Nicolas Sarkozy, démarre ce lundi 5 janvier. Par une première journée de grève.

    Si le fameux guichet unique vers lequel se dirigeront les demandeurs d'emploi ne verra le jour qu'en octobre 2009, les conseillers ANPE de la région parisienne ont déjà vu, avec la crise et les nouveaux modes de management, leur travail se modifier. Tous dénoncent une «industrialisation» et un «appauvrissement» de leur métier, et font état d'une montée des tensions au sein de leurs agences.

  • Un gros trou dans les archives de BNP-Paribas

    Par
    Emoi chez les historiens de l'économie: des cartons d'archives de BNP-Paribas ont été détruits par la banque alors qu'ils sont constitutifs d'un fonds utilisé par les chercheurs, recelant des pièces rares. La banque plaide l'erreur et promet de revoir ses procédures. L'étendue des destructions reste un mystère mais ce fonds portait sur les activités de l'ancien Comptoir national d'escompte avec plusieurs pays étrangers. Cette affaire repose la question de la gestion des archives des grandes entreprises privées.
  • 36 millions de pertes: «Le Monde» met «Télérama» en gage

    Par

    C'est une perte historique : selon les chiffres communiqués la semaine dernière au cours d'un conseil de surveillance, le groupe Le Monde a perdu 36 millions d'euros en 2008. Bien plus que ce qui était prévu. Selon nos informations, le plan de départs volontaires a coûté à lui seul 24 millions d'euros. En 2009, Le Monde sera encore déficitaire de 11 millions d'euros, sur fond d'effondrement de la publicité. Le groupe veut solliciter un nouveau prêt de 25 millions auprès de la BNP, avec l'hebdomadaire culturel Télérama en gage.

  • Crise alimentaire et spéculation financière: la chasse aux terres du Sud est ouverte

    Par
    Des Sud-Coréens ont annoncé en novembre avoir loué, pour 99 ans, des terres malgaches de la taille d'une moitié de la Belgique. Leurs récoltes de maïs et d'huile de palme seront acheminées, chaque année, vers la Corée. Objectif : répondre à la crise alimentaire... Ailleurs dans le monde, le Qatar fait ses courses en Indonésie, ou le Japon en Egypte. Face à ce grand marchandage des terres arables, les ONG tirent la sonnette d'alarme. La FAO a pointé du doigt le risque d'un «néocolonialisme agraire». Au-delà, c'est toute la question des droits de propriété de la terre qui se pose, dans les pays les plus pauvres de la planète.