Edwy Plenel

Né en 1952, journaliste depuis 1976. D’abord à Rouge (1976-1978), puis quelques mois au Matin de Paris et, surtout, au Monde pendant vingt-cinq ans (1980-2005). Cofondateur et président de Mediapart depuis sa création en 2008. Auteur d’une trentaine d'ouvrages (bibliograhie disponible sur Wikipedia en français, in Englishen español, en catalan, en breton).

Consulter ici ma déclaration d’intérêts.

Voir ses activités dans le club

Ses Derniers articles

  • 2012-2014: les notes secrètes de Montebourg à Hollande

    Par et

    Arnaud Montebourg a cédé à notre insistance et a accepté de remettre à Mediapart les quatre longues notes qu’il a adressées au chef de l’État de septembre 2012 à mars 2014, pour le convaincre de réorienter sa politique économique et européenne. Ces notes, que nous publions aujourd’hui, révèle que le débat a commencé au sein du gouvernement dès les premiers mois du quinquennat.

  • Lettre à la France

    Par

    Les attentats des 7, 8 et 9 janvier nous obligent au sursaut. Non pas celui des politiques de la peur qui voudraient nous mettre en guerre. Mais celui de l’égalité, des politiques démocratiques et sociales qui, seules, pourront faire reculer la nécrose de l’espérance dont se nourrit la guerre des identités. Saurons-nous reconnaître la France telle qu’elle est, vit et travaille, ou allons-nous continuer à la paniquer en l’entraînant dans cette haine de soi pavée d’identité malheureuse, de suicide français et de soumission fantasmée ?

  • Manifester pour un réveil citoyen

    Par et

    Deux bonnes raisons de manifester dimanche : pour rendre hommage aux victimes, mais aussi pour nous tous. Pour alimenter ce réveil civique contre le terrorisme d'abord, mais aussi contre les incendiaires. Nul besoin pour cela de se plier à « l'union sacrée » voulue par le pouvoir. Bien au contraire.

  • L’idéologie meurtrière promue par Zemmour

    Par

    Dans le sillage de l’écrivain Renaud Camus, Éric Zemmour prétend que le peuple français subit un « grand remplacement » dont il devrait se défendre en expulsant de son territoire les musulmans. Cette pensée, déclinée en fiction par Michel Houellebecq, n’est pas une opinion dont il faudrait débattre mais une idéologie potentiellement meurtrière qui renoue avec les pires aveuglements de la catastrophe européenne.

  • Aux sources de la régression française : l’affaire Renaud Camus

    Par

    L’écrivain Renaud Camus est le théoricien du « grand remplacement », idéologie raciste qui appelle à l’expulsion du peuple (et donc du territoire) français des éléments supposés étrangers, à raison de leur origine (immigrée), de leur croyance (musulmane), de leur apparence (arabe, maghrébine). La scène inaugurale de cette radicalisation s’est jouée il y a quinze ans, avec la parution de La Campagne de France (Fayard, 2000), réquisitoire contre « l’idéologie dominante antiraciste ».

  • Pierre Joxe: «Je suis éberlué par cette politique qui va contre notre histoire»

    Par et Frédéric Bonnaud
    Pierre Joxe lors de notre émission Pierre Joxe lors de notre émission

    Dans un entretien à Mediapart, Pierre Joxe, plusieurs fois ministre de Mitterrand et grande figure socialiste, n'a pas de mots assez durs pour dénoncer le gouvernement et le projet de loi dit Macron, une entreprise de « déconstruction du droit social ».

  • Sarkozy-Kadhafi : la vérité qu’ils veulent étouffer

    Par

    La confirmation judiciaire des soupçons de financement de l’ancien président de la République française Nicolas Sarkozy par la dictature libyenne du défunt Mouammar Kadhafi est une nouvelle d’importance. Révélée par Mediapart il y a trois jours, elle est pourtant absente des fils d’agence et de toutes les chaînes d’information en continu. Afin de secouer cette injustifiable indifférence, nous publions l’intégralité du document ignoré par la plupart des médias.

  • Le degré zéro de la politique

    Par
    Jean-Pierre Jouyet et François Hollande. © (Reuters) Jean-Pierre Jouyet et François Hollande. © (Reuters)

    Cadeau inespéré pour Nicolas Sarkozy et pour Marine Le Pen, l’affaire Jouyet n’est pas une affaire Fillon mais une affaire Hollande. Les confidences du secrétaire général de l’Élysée engagent le président de la République qui les a permises et cautionnées. Analyse d’une énième illustration d’une politique sans grandeur sous une présidence sans hauteur.

  • L’appel de la jeunesse

    Par

    Quelles que soient ses habiletés, François Hollande est confronté à mi-mandat à son échec. Non pas seulement celui d’un pouvoir socialiste qui gouverne à rebours de ses engagements, mais plus essentiellement celui d’une génération qui vieillit en tournant le dos à la jeunesse, notre avenir dont il avait fait sa promesse.

  • L’obscénité de la corruption

    Par
    Le procureur anti-mafia Roberto Scarpinato © Reuters Le procureur anti-mafia Roberto Scarpinato © Reuters

    L’invité d’honneur de notre soirée anti-corruption était Robert Scarpinato, procureur général au parquet de Palerme, en Sicile, depuis février 2013. Mémoire historique de la justice anti-mafia, cette haute figure de l’État de droit n’a cessé de donner un sens politique à son travail de magistrat.