Emmanuel Burdeau

Critique de cinéma. Ancien rédacteur en chef des " Cahiers du cinéma ". Critique pour " Mediapart " depuis 2010.

Voir ses activités dans le club

Ses Derniers articles

  • Cinéma: André S. Labarthe ou l’impertinence du hasard

    Par
    andre-labarthe-low3fuj

    Labarthe était cinéaste. Il était critique de cinéma. Il était écrivain. Il était joueur de pétanque. Il était bien d'autres choses. En particulier et peut-être avant tout, il était un personnage. Ou disons plutôt une création, la sienne. Il est mort lundi 5 mars à 86 ans. 

  • «L’Insoumis», portrait serein d’un Mélenchon serein

    Par
    Jean-Luc Mélenchon dans « L’Insoumis ». © DR Jean-Luc Mélenchon dans « L’Insoumis ». © DR

    Le cinéaste Gilles Perret a suivi le leader de La France insoumise Jean-Luc Mélenchon lors des derniers mois de la campagne présidentielle de 2017. Résultat : un portrait dont l’empathie assumée n’empêche pas que se glissent quelques interrogations.

  • «Phantom Thread»: le comble de l’excellence

    Par
    Vicky Krieps et Daniel Day-Lewis dans « Phantom Thread ». Vicky Krieps et Daniel Day-Lewis dans « Phantom Thread ».

    Reynolds Woodcock est un grand couturier anglais. Parfait, trop parfait. Comment parler de la perfection lorsqu’on l’a autant en adoration qu’en horreur ? Paul Thomas Anderson livre un essai de réponse avec Phantom Thread, huitième film secrètement torturé. Le dernier de Daniel Day-Lewis.

  • «Baron Noir» saison 2: cinquante nuances moins claires

    Par
    François Morel est Michel « Mélenchon » Vidal dans la deuxième saison de « Baron Noir ». François Morel est Michel « Mélenchon » Vidal dans la deuxième saison de « Baron Noir ».

    La diffusion sur Canal + de la seconde saison de « Baron Noir » s’achève lundi soir. Toujours passionnante, la série d’Éric Benzekri et de Jean-Baptiste Delafon, où François Morel interprète cette fois un double de Jean-Luc Mélenchon aux côtés de Kad Merad, peine à trouver le bon rapport entre fiction, politique et politique-fiction.

  • Spielberg, plus efficace que jamais

    Par
    pentagon-papers

    Mené tambour battant et avec une étonnante légèreté, le dernier film de Steven Spielberg retrace le combat pour la divulgation par le Washington Post de documents secrets sur la guerre du Vietnam. À l’ère des fake news et de #MeToo, le propos et le casting tombent, tout aussi légèrement, à point nommé.

  • «Les Gardiennes», des femmes à l’épreuve de la guerre

    Par
    Iris Bry et Nathalie Baye dans "Les Gardiennes" Iris Bry et Nathalie Baye dans "Les Gardiennes"

    Austère et précis, sobre jusque dans le lyrisme, Xavier Beauvois ajoute avec Les Gardiennes, qui sort en salle mercredi 6 décembre, une nouvelle pierre à une œuvre conçue comme un temple ou un mausolée. Le récit se déroule pendant la Grande Guerre et donne à voir des femmes s’efforçant d’assurer la survie d’une ferme. L’autorité qu’elles acquièrent leur est aussitôt reprise lorsque les maris rentrent du front.

  • Avec Wang Bing, dans les ateliers de confection de Shanghai

    Par
    vlcsnap-2017-11-21-11h42m59s872

    L'infatigable Wang Bing revient en salle, ce mercredi 22, avec Argent amer. 2 h 30 dans les petits ateliers de confection de vêtements pour enfants de Zhili, bourg situé dans le delta du Yang-Tsé. Mediapart a rencontré le cinéaste chinois, pour une conversation à la fois cinématographique et économique.

  • Images: dans les rayons du «Supermarché du visible»

    Par
    Al Pacino dans l'escalator de « L'Impasse » (1993) de Brian De Palma. Al Pacino dans l'escalator de « L'Impasse » (1993) de Brian De Palma.

    Dans Le Supermarché du visible, Peter Szendy analyse sous le nom d’«iconomie» l’«échangeabilité» des images. En quoi celles-ci fonctionnent-elles à la façon d’une monnaie ? Mediapart a proposé au philosophe et musicologue de commenter quelques scènes de films réalisés par Billy Wilder, Jean-Luc Godard ou Brian De Palma.

  • «Ex Libris»: Frederick Wiseman et la poésie de la réalité

    Par
    couv

    Frederick Wiseman filme la grande bibliothèque new-yorkaise dans Ex Libris: the New York Public Library, en salle ce mercredi 1er novembre. Loin de tout savoir livresque, loin de la poussière des archives et des grimoires, le documentariste américain explore et salue la puissance démocratique d'un lieu multiple voué à diffuser la lettre aux quatre vents.

  • «The Square», cinéma au carré pour monde trompeur

    Par
    Terry Notary (debout) et Dominic West dans « The Square » Terry Notary (debout) et Dominic West dans « The Square »

    Sortie en salle de The Square, Palme d'or du dernier festival de Cannes. Épinglage des lâchetés modernes et satire à boulets rouges du milieu de l'art contemporain, le film du Suédois Ruben Östlund est aussi plus et mieux que cela : une réflexion non dénuée de force sur le rapport entre mise en scène, performance et outrage.