Faïza Zerouala

Journaliste. Diplômée de l'Institut pratique du journalisme (IPJ Paris-Dauphine), j'ai travaillé au Bondy blog et au Monde, entre autres. J'ai aussi écrit un livre, "Des voix derrière le voile" (Premier parallèle, 2015). J'ai rejoint Mediapart en 2015 pour traiter des questions d'éducation. Désormais je m'occupe des questions liées à la pauvreté. Vous pouvez m'écrire à faiza.zerouala@mediapart.fr

Consulter ici ma déclaration d'intérêts.

Contacts

Twitter
@faizaz

Déclaration d’intérêts

Par souci de transparence vis-à-vis de ses lecteurs, les journalistes de Mediapart remplissent et rendent publique depuis 2018 une déclaration d’intérêts sur le modèle de celle remplie par les parlementaires et les hauts-fonctionnaires auprès de la Haute autorité de la transparence et de la vie publique (HATVP), instance créée en 2014 après les révélations de Mediapart sur l’affaire Cahuzac.

Consultez ma déclaration d’intérêts

Tous ses articles

  • Sarah Haidar: «La littérature doit désarçonner»

    Livres — Entretien

    Rencontre avec une écrivaine algérienne, libertaire, féministe, kabyle, séditieuse et lyrique : Sarah Haidar. La Morsure du coquelicot, son roman à couper le souffle, chamboule toutes les idées reçues. Une prose stylistiquement galvanisante...

  • Universités: «Le mouvement est en train de prendre»

    Mon université va craquer — Entretien

    Nantes, Bordeaux, Montpellier... Une douzaine de facultés sont bloquées pour protester contre la réforme d’accès à l’enseignement supérieur. Spécialiste des mobilisations étudiantes, la chercheuse Julie Le Mazier évoque un mouvement qui manque encore de coordination nationale, mais qui connaît une accélération.

  • Sous tutelle, l’Université de Toulouse reste dans l’impasse

    Mon université va craquer

    Mobilisée depuis deux mois contre le projet de fusion entre plusieurs établissements, l’Université de Toulouse a été mise sous tutelle. Les personnels et étudiants demandent plus de moyens. Retour sur un conflit qui illustre les débats de l’Université française, mêlant enjeux locaux et nationaux.

  • Après l’agression d’étudiants, le doyen de la fac de Montpellier démissionne

    Mon université va craquer

    Philippe Pétel a démissionné samedi, après avoir assisté à l’agression par une dizaine d’hommes cagoulés de plusieurs étudiants opposés à la sélection à l’université, qui occupaient la fac. La ministre de l’enseignement supérieur a annoncé l’ouverture d’une enquête par l’inspection générale.

  • À Paris, deux cortèges pour une même colère

    Travail — Reportage

    La manifestation du 22 mars 2018 a largement mobilisé les fonctionnaires dans toute la France, et dans une moindre mesure les cheminots à Paris. Un mauvais signal pour le gouvernement, attaqué pour sa conception du service public et ses réformes menées au pas de charge. 

  • Les écoles de Seine-Saint-Denis réclament davantage de moyens

    Éducation et enseignement supérieur

    Les parents, enseignants et syndicalistes de Seine-Saint-Denis veulent être entendus par le ministère de l’éducation nationale pour obtenir des moyens supplémentaires. Selon eux, la situation empire d'année en année, ce que dément la direction académique de Créteil. 

  • Toulouse, Bordeaux, Montpellier: les facs contre la sélection

    Mon université va craquer — Note de veille

    Plusieurs universités, à Bordeaux, Toulouse ou Montpellier, sont bloquées pour protester contre la loi, définitivement adoptée le 8 mars au terme d’un examen accéléré, d’accès à l’enseignement supérieur, une loi portée par la ministre Frédérique Vidal.

  • Paroles de lycéens: «Parcoursup me stresse plus que le bac»

    Mon université va craquer

    Les élèves de terminale avaient jusqu’au 13 mars pour saisir leurs vœux d’admission post-bac. Il a fallu faire des choix définitifs et espérer que le site ne connaisse pas de dysfonctionnements importants. Mediapart a suivi le parcours de quatre d’entre eux. Ils racontent comment ils ont fait face à cette échéance cruciale.

  • Pierre Mathiot: «Il faut assumer la complexité de cette réforme du bac»

    Éducation et enseignement supérieur — Entretien

    L’universitaire lillois a pensé la nouvelle architecture du baccalauréat qui sera effective en 2021. Pour différents acteurs de la communauté éducative, ce nouvel examen pourrait aggraver les inégalités. Pierre Mathiot dément et défend ce bac nouvelle version.

  • Les «jeunes de banlieue» n’existent pas

    Éducation et enseignement supérieur — Chronique

    Dans un livre subtil, la philosophe Claire Marin raconte quinze ans d’enseignement dans un lycée de Cergy-Pontoise. L’auteure s’attaque au mythe du « jeune de banlieue » et déconstruit toutes les images dépréciatives qui lui sont attachées.

  • Les échanges hors sol des «sages de la laïcité»

    Macron : à droite toute !

    Mediapart a consulté le compte-rendu d’une réunion du « conseil des sages de la laïcité », mis en place par le ministre de l’éducation nationale. La question du voile y est soulevée à maintes reprises, certains se demandant même si Latifa Ibn Ziaten, la mère de la première victime de Mohammed Merah, serait « ouverte » à l’idée d’enlever le sien pour intervenir auprès des élèves.

  • Les écoles rurales se sentent sacrifiées par l’Education nationale

    Éducation et enseignement supérieur

    Les ouvertures et fermetures de classes pour la rentrée prochaine ont été dévoilées. Syndicats et élus dénoncent la perte de plusieurs postes en milieu rural et jugent que ces écoles sont déshabillées pour permettre la mise en œuvre du dédoublement des CP et CE1 en éducation prioritaire, la mesure phare de l’exécutif. Le ministre de l’éducation nationale dément ce constat.

Tous ses billets de blogs

Les journalistes de Mediapart utilisent aussi leurs blogs, et participent en leurs noms à cet espace de débats, en y confiant coulisses d’enquêtes ou de reportage, doutes ou réactions personnelles à l’actualité.

Faïza Zerouala
Journaliste à Mediapart

4 Billets

1 Éditions

  • Je suis un accident sociologique mais pas votre alibi

    Billet de blog

    Raconter son parcours quand on est transclasse, soit. Mais autant ne pas piétiner la sociologie au passage. Se livrer dans ces récits de vie sans rappeler le poids des déterminismes sociaux, politiser la question et interroger l’incapacité de notre système scolaire à être autre chose qu’une machine à reproduire les inégalités, cela n'a pas vraiment de sens.

  • La peur viscérale et l'instinct de survie

    Billet de blog

    Marine Le Pen n'a jamais été aussi proche des portes du pouvoir. Cet entre-deux-tours met nos nerfs à rudes épreuves et nous place dans un dilemme inconfortable. Mais l'urgence de lui barrer la route prime.

  • Quatre Arabes dans une voiture

    Billet de blog

    Hier soir, en sortant d'un restaurant, un ami me propose de me déposer en voiture pour continuer à discuter. Nous sommes quatre. Un écrivain, une actrice, un comédien et moi, journaliste. Nous sommes quatre Arabes. Je ne sais pas pourquoi je le précise mais peut-être que cette donnée a de l’importance pour la suite de l’histoire. Récit d'un contrôle policier ordinaire... pour des Arabes !

  • Moins Française que les autres?

    Billet de blog

    C’est une mesure symbolique. L’extension de la déchéance de nationalité pour les bi-nationaux nés français, concept inflammable au possible, figure bien dans le projet de loi constitutionnelle de « protection de la Nation ». Mais, rassurons-nous, il ne s’agit que d’une mesure « symbolique » selon le terme employé par Manuel Valls.